Sur la piste de l'astéroïde qui extermina les dinosaures
Publié par Michel le 07/09/2007 à 00:00
Source: New Scientst Space
Illustration: SWRI
Un véritable travail de détective cosmique a sans doute permis de découvrir l'origine de l'astéroïde qui est entré en collision avec la Terre il y a 65 millions d'années, événement qui a provoqué, comme de nombreux scientifiques le supposent, l'extinction (D'une manière générale, le mot extinction désigne une action consistant à éteindre quelque chose. Plus particulièrement on retrouve ce terme dans...) des dinosaures.


Un astéroïde de 10 kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en 1/299 792 458...) de large, conséquence de la collision (Une collision est un choc direct entre deux objets. Un tel impact transmet une partie de l'énergie et de l'impulsion de l'un des corps au second.)
entre deux astéroïdes géants, serait à l'origine de l'extinction massive (Le mot massif peut être employé comme :) des dinosaures

Plus de 40 familles d'astéroïdes, débris de plus grands corps qui se sont fragmentés dans un passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps...) plus ou moins lointain, sont connus des astronomes qui sont capables de déterminer les dates des collisions correspondantes.

En début d'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.), David Nesvorny et ses collègues de l'institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par...) de Boulder dans le Colorado, ont identifié un nouveau groupe qu'ils ont appelé "la famille de Baptistina" selon le nom d'un astéroïde de 40 kilomètres de large qui est son plus grand membre connu. Les objets constituant cette famille seraient consécutifs d'une collision s'étant produite dans la région interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital...) de la ceinture d'astéroïdes, il y a 160 millions d'années, entre un astéroïde géant de 170 kilomètres de diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le diamètre est aussi la longueur de ce segment....) et un autre objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être...) plus petit. Selon les scientifiques, l'astéroïde tueur des dinosaures est très probablement un membre égaré de ce groupe.

Nesvorny et son équipe ont calculé qu'un astéroïde de 10 kilomètres de large, un des 300 gros fragments de la "roche (La roche, du latin populaire rocca, désigne tout matériau constitutif de l'écorce terrestre. Tout matériau entrant dans la composition du sous-sol est formé par un assemblage de...) mère" originelle, serait entré en collision avec la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre planètes...). D'autres fragments pourraient avoir frappé Venus, et certains pourraient avoir été responsables de la formation du cratère ( Pour le cratère d'origine volcanique, voir Cratère volcanique Pour le cratère d'origine météoritique, voir Cratère d'impact Pour le cratère formé à la suite d'un...) Tycho, sur la Lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474 km. La...).

La composition de l'astéroïde Baptistina correspond avec celle des débris de l'impact retrouvés sur Terre, et les chercheurs pensent que leur théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une...) a plus de 90% de chance d'être exacte.

Page générée en 0.177 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique