Du plancton marin retrouvé dans de l'ambre
Publié par Michel le 13/11/2008 à 00:00
Source: CNRS / INSU
Illustrations: © Laboratoire géosciences Rennes
Des micro-organismes marins viennent d'être trouvés dans des ambres datant du milieu du Crétacé et récoltés en Charente. Cette découverte tout à fait inattendue permet d'approfondir les connaissances sur ces espèces marines disparues, mais donne aussi des informations précieuses sur l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme...) côtier de l'Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).) de la France au Crétacé.

L'ambre est une résine fossile (Un fossile (dérivé du substantif du verbe latin fodere : fossile, littéralement « qui est fouillé ») est le reste (coquille, os, dent, graine, feuilles...) ou...) réputée pour préserver dans ses moindres détails les insectes (Insectes est une revue francophone d'écologie et d'entomologie destinée à un large public d'amateurs et de naturalistes. Produite par l'Office pour les insectes et leur environnement (association loi de 1901), elle...) et autres arthropodes terrestres (araignées, scorpions, acariens) qui vivaient par le passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur le présent. L'intuition du...) sur les arbres résinifères. L'origine forestière de l'ambre écartait ainsi a priori tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) piégeage d'animaux marins dans la résine fossile. Pourtant, des chercheurs du laboratoire Géosciences de Rennes viennent de découvrir différents éléments du plancton (Homère désignait les animaux errant à la surface des flots par plankton, du grec ancien πλαγκτός / planktós ou...) marin dans des ambres datant du milieu du Crétacé (-100 à –98 millions d'années). Ces micro-organismes sont localisés dans quelques rares morceaux d'ambre parmi les milliers étudiés, mais présentent pourtant une remarquable diversité: des algues unicellulaires, principalement des diatomées observées en grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».), des éléments du plancton animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances organiques. On réserve...) tels que des radiolaires et un foraminifère, des épines squelettiques d'éponges et d'échinodermes...


Foraminifère présent dans l'ambre

Réalisée en collaboration avec les chercheurs du Muséum (Salle d'exposition du Muséum Provincial (1908) à Toronto (Ontario, Canada) Mangattan Museum (2001) à Ishinomaki (Japon),...) national d'histoire naturelle (La démarche d'observation et de description systématique de la nature commence dès l'Antiquité avec Théophraste, Antigonios de Karystos et Pline l'Ancien. Le terme d’histoire...), l'étude des diatomées a permis de reculer de 10 à 30 millions d'années dans le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) la première apparition recensée de plusieurs formes marines de ce type d'algues. Ces informations inédites, confrontées aux toutes récentes données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) de la phylogénie moléculaire, constituent une avancée inestimable pour la compréhension de l'histoire évolutive complexe des diatomées.

La présence de tels organismes marins dans de l'ambre constitue un paradoxe (Un paradoxe est une proposition qui contient ou semble contenir une contradiction logique, ou un raisonnement qui, bien que sans faille apparente, aboutit à...) écologique. Comment ces espèces marines ont-elles été engluées puis piégées dans la résine de conifère ? L'interprétation la plus vraisemblable est que la forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense, constituée d'un ou plusieurs peuplements d'arbres et d'espèces...) productrice d'ambre était très littorale, potentiellement fouettée par des embruns chargés de plancton, ou bien inondée par des eaux marines, lors des tempêtes.

La préservation d'organismes marins dans de l'ambre est exceptionnelle: c'est à la fois un atout formidable pour approfondir la connaissance de ces espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de...) disparues et pour avoir une idée précise de l'environnement côtier de l'Ouest de la France au Crétacé.


Diatomée présente dans l'ambre

Ces travaux réalisés par des chercheurs du laboratoire Géosciences Rennes (CNRS/Université de Rennes 1), en collaboration avec des chercheurs du laboratoire Paléobiodiversité et Paléoenvironnement de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre...) (CNRS/Muséum national d'histoire naturelle/Université Pierre et Marie Curie) et du Centre de Géochimie de la Surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement...) de Strasbourg (CNRS/Université de Strasbourg 1), sont publiés dans la revue PNAS du 11 novembre 2008.

Page générée en 0.431 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique