Les plus féroces prédateurs océaniques menacés d'extinction
Publié par Michel le 21/02/2008 à 00:00
Source: Science et EurekAlert
Illustration: Wikipedia
Les requins sont en train de disparaître des océans du monde. La population de nombreuses espèces de gros requins a diminué de plus de la moitié en raison de l'augmentation de la demande de nageoires et de viande de requin, de l'intensification de la pêche récréative au requin (Requin [ʁəkɛ̃] est un terme désormais ambigu désignant en français des poissons cartilagineux présents dans tous les océans du globe.), ainsi que de la pêche au thon (Le terme thon désigne plusieurs espèces de poissons océaniques de la famille des Scombridae, dont les thons rouges, le thon blanc – ou germon...) et à l'espadon (L'espadon (Xiphias gladius), est un poisson pélagique des mers tropicales et tempérées. Il peut dépasser 5 mètres et peser 500 kg. Il possède un long « bec » (le...) qui entraîne la capture (Une capture, dans le domaine de l'astronautique, est un processus par lequel un objet céleste, qui passe au voisinage d'un astre, est retenu dans la gravisphère de ce dernier. La capture de l'objet céleste...) accessoire de millions de requins chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.).


L'Union mondiale pour la nature (UICN), qui est largement reconnue comme la source la plus complète de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un...) scientifiques sur la situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre...) des plantes et des animaux menacés, a évalué la situation mondiale des gros requins.

"Comme pratiquement aucune restriction n'est imposée à cette pêche qui s'intensifie, de nombreuses espèces de requins sont maintenant considérées comme des espèces menacées d'extinction (D'une manière générale, le mot extinction désigne une action consistant à éteindre quelque chose. Plus particulièrement on retrouve ce terme dans plusieurs...)", a expliqué Julia Baum, qui fait partie du groupe des spécialistes des requins de l'UICN et qui a donné un exposé à l'assemblée annuelle de l'American Association for the Advancement of Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au...) (AAAS), qui s'est déroulée du 14 au 18 février, à Boston. Elle décrit les mesures de gestion requises pour assurer la conservation des requins.

"Nous nous préoccupons particulièrement du requin marteau (marteau peut faire référence à :) halicorne, une espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un...) côtière emblématique qui sera inscrite sur la liste rouge (On parle de « liste rouge » pour désigner une liste contenant des informations sensibles, la catégorie des numéros de...) de l'UICN de 2008 comme une “espèce menacée d'extinction” à l'échelle mondiale en raison de la surpêche et de la forte demande de ses précieuses nageoires à des fins commerciales", a ajouté Mme Baum, titulaire d'une bourse postdoctorale du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) à la Scripps Institution of Oceanography.

Mme Baum a souligné qu'aucune restriction n'est imposée à la pêche au requin dans les eaux internationales; elle est en faveur de la résolution récemment adoptée par les Nations Unies, qui exige la limitation immédiate des prises de requins ainsi que l'interdiction significative de l'enlèvement des nageoires (procédure qui consiste à enlever uniquement les nageoires du requin et à rejeter à la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) l'animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances organiques. On réserve...) condamné).

Les recherches réalisées depuis cinq ans à la Dalhousie University par Mme Baum et le regretté Ransom Myers ont montré la diminution considérable de la population des requins dans le nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).) de l'océan Atlantique (L'océan Atlantique est l'un des cinq océans de la Terre. Sa superficie de 106 000 000 km² en fait le deuxième par la taille derrière l'océan Pacifique. Il s'est formé par l'éloignement de plaques...). La population de toutes les espèces étudiées a diminué de plus de 50 p. 100 depuis le début des années 1970. Et pour un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de grosses espèces côtières, la diminution a été encore plus grande: la population du requin tigre (Le tigre (Panthera tigris) est un mammifère carnivore de la famille des félidés (Felidae) du genre Panthera. Aisément reconnaissable à sa fourrure rousse rayée de noir, il est le plus grand...), du requin marteau halicorne, du requin bouledogue et du requin obscur a connu une baisse de plus de 95 p. 100.

Page générée en 0.974 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique