La plus longue piste connue de dinosaure sauropode révélée dans le Massif du Jura
Publié par Adrien le 27/10/2017 à 00:00
Source: CNRS-INSU
En 2009, la découverte d'empreintes d'un dinosaure gigantesque à Plagne (département de l'Ain, France), dans le Massif du Jura, avait été annoncée par le CNRS, donnant lieu à une importante couverture médiatique. Plusieurs campagnes de fouilles ont été menées de 2010 à 2012 par le Laboratoire de Géologie (La géologie, du grec ancien γη- (gê-, « terre ») et λογος (logos,...) de Lyon et le Laboratoire Magmas et Volcans, mettant au jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit...) la plus longue piste de dinosaure (Les dinosaures (du grec Dinosauria) forment un clade extrêmement diversifié de vertébrés diapsides représentés actuellement par les oiseaux. Ce sont...) sauropode actuellement connue au monde (Le mot monde peut désigner :). Les résultats de ces années d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête...) ont été publiés dans la revue Geobios cet été.

Il y a huit ans, le 5 avril 2009 des membres de la Société Des Naturalistes d'Oyonnax (SDNO) signalaient la découverte d'empreintes de pas de très grande taille sur un chemin de débardage de la commune de Plagne. Une expertise menée par des scientifiques du Laboratoire de Géologie de Lyon, suivie d'une prospection sur le plateau incliné de Plagne, ont confirmé cette observation et révélé la présence de nombreuses empreintes et de pistes sur 3 hectares de prairie ouverte.


La piste de sauropode PGN.01. Crédits: P.Dumas

Une piste de 155 mètres a été retracée et les empreintes ont été identifiées dans des niveaux calcaires permettant de les dater précisément. Elles remontent ainsi au Tithonien inférieur (Jurassique supérieur, -150 Ma). A cette époque, le site de Plagne était situé sur la marge sud-est (Le sud-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et est. Le sud-est est opposé au nord-ouest.) de la plateforme carbonatée jurassienne, dans un environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques...) de vasière littorale protégée de la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) ouverte.

Trois campagnes de fouilles estivales (2010-2012) ont été nécessaires pour arriver à ce résultat, cumulant 2 700 journées de travail. L'une des difficultés de l'étude d'un tel objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut...) s'étirant sur plus de 150 mètres et couvrant environ 1 500 m², est d'associer une cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la représentation de données sur un support réduit représentant un espace...) générale du site (position relative des empreintes) et un relevé millimétrique des traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la responsabilité de la...) (morphologie et anatomie (L'anatomie (provenant du nom grec ἀνατομία anatomia, provenant du verbe ἀνατέμνειν...) des empreintes). La cartographie aérienne a été réalisée par l'hélicoptère (Un hélicoptère est un aéronef à voilure tournante dont le ou les rotors procurent à eux seuls la propulsion et la sustentation pendant toutes les phases du vol.) drone (Un drone ("faux bourdon" en anglais) ; ou UAV (Unmanned Aerial Vehicle) est un aéronef sans pilote humain à bord. Il emporte une charge utile...) "Drelio" (Laboratoire de Géologie de Lyon). Parallèlement, un relevé lasérométrique 3D de résolution millimétrique a été réalisé par la société ATM.3D, associé à une couverture orthophotographique.

La piste étudiée développe 110 pas successifs et s'étire sur 155 m de long (PGN.01), les empreintes présentant diverses morphologies selon la plasticité du sédiment originel et les conditions de conservation. La partie amont protégée par un banc de 50 cm de calcaire a été délicatement fouillée révélant une vingtaine d'empreintes de mains et de pieds dans un excellent état de conservation.


Empreinte de pied (PD 12) et de main (MD 12) de Brontopodus plagnensis, PGN.01. Crédits: P. Dumas

Les empreintes de mains présentent cinq marques de doigts circulaires organisées en arc de cercle (Un cercle est une courbe plane fermée constituée des points situés à égale distance d'un point nommé centre. La valeur de cette distance est appelée rayon du cercle. Celui-ci étant...), sans traces de griffes. Les empreintes de pieds, mesurant de 94 à 103 cm, sont allongées et portent cinq marques de doigts elliptiques. Les caractéristiques biométriques des empreintes et de la piste révèlent un animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances organiques. On réserve...) de très grande taille développant des enjambées de 2,80 m en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques...) et se déplaçant à 4 km/h. La morphologie de ces empreintes indique qu'il s'agit d'un nouvel ichnotaxon, Brontopodus plagnensis, dinosaure sauropode titanosauriforme dont la taille est évaluée à au moins 35 m de long pour une masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de gravitation (la...) de 35 à 40 tonnes.


Si le sauropode de Plagne marchait dans ses empreintes... Vue d'artiste (Est communément appelée artiste toute personne exerçant l'un des métiers ou activités suivantes :): A. Bénéteau, photo Dinojura

Les sites à empreintes de sauropodes connus dans le monde révèlent fréquemment la présence simultanée de pistes de dinosaures carnivores bipèdes aux pieds tridactyles caractéristiques (dinosaures Théropodes). C'est le cas à Plagne où plusieurs pistes de théropodes ont été repérées. L'une d'entre elles (PGN.02), croisant la piste du grand sauropode, a été mise au jour pendant les fouilles. Elle s'étire sur 38 mètres, développe 18 pas successifs et est attribuée à l'ichnogenre Megalosauripus.


Empreinte et portion de la piste de théropode PGN.02. Crédits: P. Dumas

L'étude scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) du site de Plagne se prolonge par un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...) de protection et de valorisation de ce patrimoine, actuellement mené par la commune de Plagne, la Communauté de Communes du Pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas...) Bellegardien, le Département de l'Ain et la région Rhône-Alpes-Auvergne, en association avec l'équipe scientifique. L'objectif principal est la protection de ce patrimoine géologique unique et sa présentation au public.
Page générée en 1.250 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique