La première cellule vivante dotée d'un génome synthétique a vu le jour
Publié par Publication le 22/05/2010 à 00:00
Après 15 années d'efforts, une équipe de scientifiques du J. Craig Venter Institute dans le Maryland (Etats Unis), dirigée par le Dr Craig Venter (co-auteur du premier séquençage du génome humain dévoilé en 2000) ouvre la voie à la vie artificielle. La revue Science présente un article à ce sujet dans l'édition du vendredi 21 mai, suite à une conférence organisée jeudi par le journal. M.Venter affirme effectivement avoir créé la première espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un concept flou dont...) autoreproductrice ayant pour parent un ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques permettant de manipuler des...).


Représentation d'une section de la double hélice d'ADN

La cellule de synthèse a été créée à partir d'un génome (Le génome est l'ensemble du matériel génétique d'un individu ou d'une espèce codé dans son ADN (à l'exception de certains virus dont le génome est porté par des...) conçu artificiellement, fabriqué avec un code génétique (Le code génétique désigne le système de correspondance mis en jeu lors de la transformation de l'information génétique...) mis au point (Graphie) sur ordinateur, puis combiné à des substances chimiques. Le génome est le même que celui de la bactérie (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées par une absence de noyau et d'organites. La plupart des bactéries possèdent une paroi cellulaire...) mycoplasme mycoïde, avec des séquences d'ADN supplémentaires. Ce génome a ensuite été transplanté dans une bactérie dite "synthétique" appelée microplasme capricolum. Hormis quatorze gènes effacés dans la bactérie, cette dernière avait tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de pressuriser les cabines des...) d'une bactérie microplasme capricolum avec des gènes ne produisant que ses protéines. Elle a commencé à se subdiviser et se multiplier par millions.

C'est la première fois que tout un génome de synthèse est transplanté. Auparavant, seuls les gênes (Gênes (Genova en italien, Zena en ligurien) est une ville italienne, capitale de la Ligurie, deuxième port de la Méditerranée derrière Marseille. Elle compte 615 686 habitants et...) avaient pu être transplantés d'une espèce à une autre. Cette avancée ouvre la voie à la biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre...) synthétique. Cela ouvre également la voie à de nouvelles recherches afin de fabriquer de nouvelles substances chimiques faites à partir de bactéries sur mesure. On peut dès lors imaginer de nouveaux médicaments, des organismes pouvant produire de nouveaux carburants propres, des bactéries capables de purifier l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.), des algues capables de capturer le dioxyde de carbone (Le dioxyde de carbone, communément appelé gaz carbonique ou anhydride carbonique, est un composé chimique composé d'un atome de carbone et de deux atomes d'oxygène et dont la...), ou encore de nouveaux ingrédients alimentaires...

Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Page générée en 0.840 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique