Promenade virtuelle sur Mars

Publié par Adrien le 28/01/2021 à 09:00
Source: CNRS INSU
Depuis plus de 50 ans, les sondes spatiales acquièrent des images des corps planétaires depuis l'orbite voire la surface. La Lune, Mars, Titan, les astéroïdes, les comètes... De nombreux corps ont été observés et grâce à des techniques de plus en plus performantes de traitement de données (En informatique, le terme traitement de données renvoie à une série de processus qui...), il est possible d'extraire les informations 3D relatives aux environnements observés.

Prenons l'exemple de Mars et de la mission Curiosity: les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) acquises permettent de reconstruire en 3D et à très haute résolution l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et...) martien (Martien est un nom générique qui désigne plusieurs types de créatures...) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne...) du rover ! D'où l'idée d'utiliser des casques de réalité virtuelle (La réalité virtuelle est une simulation informatique interactive immersive, visuelle,...) pour visualiser ces environnements 3D, immergeant alors totalement les utilisateurs dans un monde virtuel (Un monde virtuel est un monde créé artificiellement par un logiciel informatique et...) reproduisant à l'identique ce qu'a observé le rover sur plusieurs centaines de mètres de superficie (L'aire ou la superficie est une mesure d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent...), et ouvrant la porte à de nombreuses applications.


Application de réalité virtuelle multiutilisateur permettant de marcher sur Mars dans les données recueillies par le rover Curiosity, d'extraire des données quantifiées et de les partager entre chercheurs distants développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de...) dans le cadre du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) PlanMAP (projet H2020 - accord de subvention (Une subvention est une aide financière, c’est-à-dire une somme d’argent, qui est...) N. 776276)
© VR2Planets

Techniquement, lorsqu'on parle d'afficher de vraies données de terrains en 3D dans un casque de réalité virtuelle, il est essentiel de créer des algorithmes d'optimisation efficaces, capables de digérer et traiter les données pour n'afficher que ce dont l'utilisateur a besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est...) dans son champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) de vision. Des données volumineuses, assez complexes, dont le traitement nécessite une réelle expertise. Un défi qui a donné lieu à la création de la start-up VR2Planets en 2016 qui s'est attelé à la tâche notamment grâce au recrutement de spécialistes en algorithmie et informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine...).

Bien positionner les lieux est un préalable indispensable. Cela requiert des algorithmes puissants sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...), et cela s'avère encore plus difficile sur Mars où il n'y a pas de système GPS ! On utilise le positionnement (On peut définir le positionnement comme un choix stratégique qui cherche à donner à une offre...) des orbiteurs en analysant leur position par rapport aux étoiles. On aboutit alors à une précision de l'ordre d'une dizaine de mètres, quand sur Terre on est précis à moins d'1 centimètre (Un centimètre (symbole cm) vaut 10-2 = 0,01 mètre.) près. Une performance qu'on peut tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) de même saluer... mais qui peut - virtuellement- nous faire tomber d'une falaise (Une falaise est un escarpement rocheux créé par l'érosion le long d'une côte. On peut...). Les données in situ obtenues par les rovers Curiosity et Insight permettent de recalibrer celles déjà acquises. Les positions sont ainsi de plus en plus précises.

Epaisseur de couche, détail des cailloux, l'immersion apporte une réelle plus-value. On peut survoler la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de...), y marcher, changer d'échelle. Surtout, il devient alors possible d'analyser les structures géologiques et de mesurer avec précision les strates, les roches, les failles... Autant d'éléments essentiels à la compréhension des formations géologiques des environnements inaccessibles.

Aujourd'hui les agences spatiales, les laboratoires de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...), les centres de formation des astronautes, les universités et bien d'autres acteurs ont un pied dans la réalité virtuelle. Qu'il s'agisse de former des étudiants sur des zones terrestres, de visualiser les trajectoires des sondes en temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) réel, d'analyser des terrains haute résolution sur Mars ou de contrôler des robots en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps...) en temps réel depuis la Terre, les possibilités de la réalité virtuelle sont infinies... et notre seule limite est l'imagination pour concevoir les utilisations futures.

Auteur:
François Civet, PDG VR2Planets, ancien chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la...) LPG (CNRS)
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.327 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique