Martien
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Martien est un nom générique qui désigne plusieurs types de créatures imaginaires censées vivre sur mars. Selon la version la plus répandue, les martiens, également nommés « petits hommes verts », sont des êtres à l'apparence vaguement humanoïde et repoussante, minces, avec une grosse tête et des yeux globuleux, généralement animés de mauvaises intentions envers l'espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un concept flou dont il...) humaine. Le nom de martien (Martien est un nom générique qui désigne plusieurs types de créatures imaginaires censées vivre sur mars. Selon la version la plus répandue, les martiens, également nommés...) est souvent devenu synonyme d'extraterrestre dans la culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite avec beaucoup de précision et de détail, La...) populaire.

Origines du folklore martien

Durant l'antiquité, la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa...) mars fut associée aux divinités. C'est la découverte des « canaux martiens » en 1877 par l'astronome (Un astronome est un scientifique spécialisé dans l'étude de l'astronomie.) Giovanni Schiaparelli qui lança une série de légendes à propos d'une espèce extraterrestre intelligente vivant sur Mars, qui y aurait bâti un ouvrage artificiel. Plus tard, l'astronome Camille Flammarion observe la planète Mars depuis un observatoire à Juvisy-sur-Orge et émet l'hypothèse que les canaux ont été construits par des martiens. Suivant cette idée, Percival Lowell fait construire un observatoire à Flagstaff et observe ces fameux « canaux ». Il en compte des centaines et affirme qu'ils sont non seulement l'œuvre des martiens, mais aussi qu'ils ont été créés pour lutter contre la désertification (La désertification est un phénomène naturel ou non qui a pour origine des variations climatiques et/ou les conséquences d'activités humaines. Ce mot décrit une aridification locale, reflétant la...) de la planète en acheminant la glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) des calottes polaires vers les terres équatoriales desséchées. L'idée devient rapidement très répandue, il faut attendre 1909 et les travaux d'Eugène Antoniadi pour que l'on découvre que l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très grande participation des...) des canaux était due à la mauvaise qualité des instruments d'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés physiques et chimiques. Elle ne doit pas être confondue...), mais l'idée de canaux construits par des martiens resta ancrée. Mais en 2010 la présence de martien a été verifié

Communication avec les martiens

En 1908, William Pickering propose d'utiliser d'immenses miroirs paraboliques pour focaliser la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La lumière est...) émise par des lampes électriques sur la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois...) martienne, afin que les martiens nous aperçoivent. Francis Galton avait proposé d'utiliser des miroirs en 1892, d'autres de tracer des messages en lettres géantes dans les sables des déserts comme le Sahara. Dans les années 1890, des « flashs » à la surface de Mars sont interprétés comme étant des signaux de fumée (La fumée, parfois appelée boucane en Amérique du Nord, est un nuage de particules solides émis par un feu ou un échauffement...) émis par les martiens et en 1895, le New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de l’État de New York, est la principale ville des...) Herald annonce que le mot Shajdai, - Dieu en Hébreu - est visible dans un dessin de la surface martienne réalisé en 1890. Nikola Tesla intercepte des signaux en provenance de Mars en 1901 et propose la construction d'un poste radio (A supprimer) interplanétaire pour dialoguer avec eux. En 1919, Guglielmo Marconi capta des émissions radios apparemment venues de l'espace. Il annonça qu'ils provenaient de la planète Mars. En 1924, l'armée et la marine américaine profitèrent d'un passage de Mars au plus proche de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse...) pour écouter d'éventuels signaux radios émis par les martiens.

Dans les années 1850, ceux qui pensaient que les martiens étaient médiums ou télépathes tentèrent de les contacter grâce au spiritisme. La voyante Hélène Smith serait entrée en communication avec des martiens et décrivit très précisément les paysages de Mars, les martiens et la langue martienne.

En 1902, Carl Gustav Jung rédige la thèse (Une thèse (du nom grec thesis, se traduisant par « action de poser ») est l'affirmation ou la prise de position d'un locuteur, à l'égard du sujet ou du...) Psychologie et pathologie des phénomènes dit occultes et décrit les transes médiumniques d'une jeune femme qui voyait de nombreux canaux et des martiens montés sur des machines volantes, expliquant ce cas par une dissociation de la personnalité.

Les martiens dans la culture populaire

Littérature

  • La Guerre des Mondes (La Guerre des mondes est un roman écrit en 1898 par H. G. Wells. C'est l'un des premiers ouvrages de science-fiction. Il tranche sur l'optimisme de l'époque où l'on voyait dans la...), roman d'H. G. Wells paru en 1898 décrit l'invasion de la Terre par des martiens montés sur des tripodes de métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques ainsi que des...).
  • Une princesse de Mars, roman d'Edgar Rice Burroughs paru en 1917, raconte l'histoire d'un capitaine qui découvre Mars habitée par des extraterrestres dont certains on quatre bras et la peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le rôle d'enveloppe protectrice du corps.) verte.
  • Les chroniques martiennes, cycle de science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens...) fiction de Ray Bradbury paru en 1950 décrit des martiens confrontés à un cataclysme.

Cinéma (On nomme cinéma une projection visuelle en mouvement, le plus souvent sonorisée. Le terme désigne indifféremment aujourd'hui une salle de projection ou l'art en lui-même.)

Page générée en 0.498 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique