Quel a été l'impact du puissant réchauffement climatique de la dernière période interglaciaire sur les Néandertal
Publié par Isabelle le 02/03/2019 à 14:00
Source: CNRS-INSU
Deux chercheurs du Laboratoire de géologie de Lyon (LGL, CNRS/Université de Lyon/ENS Lyon) et du laboratoire Cultures et environnements préhistoire, antiquité, moyen âge (CEPAM, CNRS/Université Côte d'Azur) viennent de montrer l'impact du puissant et brutal réchauffement climatique (Le réchauffement climatique, également appelé réchauffement planétaire, ou réchauffement global, est un phénomène d'augmentation de la température moyenne des océans et de...) de la dernière période interglaciaire à la fois sur les paléoenvironnements et les comportements des populations de chasseurs-cueilleurs Néandertaliens en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...). Leurs observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très...) prouvent que la mise en place d'une grande forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense, constituée d'un ou plusieurs peuplements d'arbres et d'espèces associées. Un boisement de faible étendue...) de feuillus a engendré un effondrement drastique de la population européenne ainsi qu'un épisode de cannibalisme dans une grotte ardéchoise située en bord du Rhône (Le Rhône est un fleuve d'Europe. Long de 812 kilomètres, il prend sa source, dans le glacier du Rhône, à Gletsch, en Suisse, à l'extrémité est du canton du Valais, dans les Alpes uranaises. Il...).


Stries de découpe observées sur un pariétal fragmenté d'adolescent Néandertalien découvert dans la couche XV de la Baume Moula-Guercy (Ardèche, France).

Nous savons par l'étude des glaces polaires, des sédiments marins et des tourbières que la dernière période interglaciaire (128 000 à 114 000 ans) a été la plus chaude des derniers 400 000 ans. Les températures étaient supérieures à celles que nous connaissons aujourd'hui et le niveau de la mer (Le niveau de la mer est la hauteur moyenne de la surface de la mer, par rapport à un niveau de référence adéquat.) plus élevé de 6 à 9 mètres. Du fait de l'extrême rareté des sites archéologiques appartenant à cette période, l'effet de cet événement majeur sur les paléoenvironnements et les défis auxquels les populations de chasseurs-cueilleurs Néandertaliens ont été confrontées, sont peu connus.

Grâce à une couche archéologique exceptionnelle, sans équivalent sur le continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens propre, ce terme désigne une vaste étendue...) européen conservée sans perturbation pendant plus de 120 000 ans dans la Baume Moula-Guercy à Soyons, deux chercheurs français montrent que le réchauffement climatique rapide a entraîné une reconfiguration générale des écosystèmes et une redistribution de toutes les espèces vivantes du continent européen, des plantes aux arbres et des reptiles aux grands mammifères, par la mise en place d'une épaisse forêt tempérée en remplacement de la steppe à graminées précédente.

Les mammifères caractéristiques des biotopes froids ont été remplacés par des espèces tempérées qui avaient trouvé refuge dans les péninsules méditerranéennes au cours de la phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) glaciaire antérieure. Des reptiles méditerranéens, dont la Tortue (Les tortues (Testudines) [tɔʀty] forment un ordre de reptiles dont la caractéristique est d'avoir une carapace. Il existe une grande variété...) d'Hermann, absents de cette région ardéchoise de nos jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le...), ont occupé les espaces découverts, démontrant ainsi que le climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée....) de cette région était plus chaud et plus sec que de nos jours. Ces données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) paléoécologiques pourraient potentiellement éclairer les changements de nos écosystèmes actuels si le climat de notre planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en...) devait continuer à se réchauffer.

Contrairement à l'idée généralement admise, et comme de nombreux auteurs l'ont souligné, la forêt tempérée est un milieu de vie (La vie est le nom donné :) hostile pour les chasseurs-cueilleurs de nos jours comme dans le passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée...). La biomasse ( En écologie, la biomasse est la quantité totale de matière (masse) de toutes les espèces vivantes présentes dans un milieu naturel donné. Dans...) de grands mammifères, qui constituaient les proies privilégiées des Néandertaliens y est nettement plus réduite que dans les steppes froides. L'extension des milieux arborés a provoqué un effondrement drastique des populations néanderthaliennes ; celles-ci ne se maintenant que dans quelques rares régions européennes, dont le sud-est (Le sud-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et est. Le sud-est est opposé au nord-ouest.) de la France.

Alors que le cannibalisme des Néanderthaliens n'est attesté que dans 4 sites seulement durant les derniers 100 000 ans de leur existence sur le continent européen, deux sont datés de la dernière période interglaciaire, malgré sa faible durée. Le mieux documenté est celui de la Baume Moula-Guercy à Soyons. Les stries au silex observées sur les os (cf. cliché ci-dessous), les points d'impact pour casser les os et les crânes attestent que les occupants de la grotte ont consommé 6 de leurs congénères au cours d'un épisode unique d'endocannibalisme de survie.

Références publication:
Alban R. Defleur, Emmanuel Desclaux. Impact of the last interglacial climatic change on ecosystems and Neanderthals behavior at Baume Moula-Guercy (Ardèche, France). Journal of Archaeological Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large....) (2019) doi: 10.1016/j.jas.2019.01.002

Contacts chercheurs:
- Alban Defleur, LGL-TGE
- Emmanuel Desclaux, CEPAM
Page générée en 0.162 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique