Les ravages du séisme pakistanais vus de l'espace
Publié par Michel le 24/10/2005 à 00:00
Source: NASA
Illustrations: Space Imaging
Le tremblement de terre de magnitude 7,6 qui a dévasté le Pakistan le 8 octobre 2005 a provoqué les plus grands dommages dans la région de la ville de Muzaffarabad, située à environ 10 kilomètres au sud-ouest de l'épicentre. Le séisme a détruit les constructions et provoqué des éboulements dans l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un...) du Cachemire. Le satellite (Satellite peut faire référence à :) Ikonos a capturé le 9 octobre une image d'un gigantesque glissement de terrain qui s'est produit à proximité du village (Un village est, à la campagne ou à la montagne, un ensemble d'habitations, de bâtiments à usages divers, de fermes... de proportion modérée (quelque dizaines de...) de Makhri, qu nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) de Muzzaffarabad.

Le versant (En géomorphologie, un versant est une surface topographique inclinée, située entre des points hauts (pics, crêtes, rebord de plateau, sommet d'un relief) et des...) occidental de la montagne (Une montagne est une structure topographique significative en relief positif, située à la surface d'astres de type tellurique (planète tellurique, satellites comme la Lune), et...) s'est effondré, en projetant une cascade de rochers gris sales dans la Neelum. Cet éboulement est un des nombreux à s'être produits le long de la rivière (En hydrographie, une rivière est un cours d'eau qui s'écoule sous l'effet de la gravité et qui se jette dans une autre rivière ou dans un fleuve, contrairement au fleuve qui se jette, lui, selon cette terminologie, dans la...), qui est méconnaissable depuis le tremblement (Les tremblements sont des mouvements anormaux involontaires, rythmiques et oscillatoires, de faible amplitude. Ils peuvent être uni ou bilatéraux.) de terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des...). Les eaux bleues observées en septembre 2002 ont tourné au brun sale. L'éboulement a ici bloqué le cours normal de la rivière, forçant la Neelum à abandonner un méandre (Un méandre est une sinuosité très prononcée du cours d'un fleuve ou rivière qui se produit lorsque la pente est très faible.) en U pour un cours plus direct par-dessus ses anciennes rives brunes et blanches.


Le détournement du cours de la rivière Neelum par le séisme
Cliquer sur l'image pour l'agrandir (4,2 Mo)

Les dommages provoqués dans la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations...) elle-même ne sont pas visibles, même dans cette image détaillée. Elle a pourtant été presque entièrement détruite. Le séisme a provoqué la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des étoiles). Chez les organismes...) de plus de 51.300 personnes, et au moins 3 millions de rescapés sont sans abri, ce qui fait dire aux organisations humanitaires que le désastre est pire que pour le tsunami (Un tsunami (japonais : ? tsu, « port » et ? nami, « vague ») est une onde provoquée par un rapide mouvement d'un grand volume...) de 2004 dans l'Océan Indien (L’océan Indien s'étend sur une surface de 75 000 000 km². Il est limité au nord par l'Inde, le Pakistan et l'Iran, à l'est par la Birmanie, la Thaïlande, la Malaisie, l'Indonésie et...).

Le tremblement de terre s'est produit le long de l'extrémité occidentale des montagnes de l'Himalaya, où le mouvement tectonique (La tectonique (du grec « τ?κτων » ou « tekt?n » signifiant batisseur, charpentier) est l'étude des structures géologiques d'échelle kilométrique et plus (chaînes de montagnes, bassins...) pousse (Pousse est le nom donné à une course automobile illégale à la Réunion.) l'Inde sous le Tibet. Les pressions énormes engendrées au fil du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) par ce mouvement continu du continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens propre, ce terme désigne une vaste étendue continue de terre...) se déchargent dans des tremblements de terre massifs. Les scientifiques avaient prévu un tremblement de terre important dans la région. Le dernier tremblement de terre catastrophique qui a bouleversé la région est survenu en 1555, quoiqu'un séisme équivalent à celui d'octobre 2005 se soit déjà produit en 1974.

Page générée en 0.900 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique