Réchauffement des calottes polaires: à quel point montera la mer ?

Publié par Adrien le 18/09/2020 à 09:00
Source: CNRS
Plus de 99 % de la glace terrestre se trouve dans les inlandsis couvrant l'Antarctique et le Groenland. Sous l'effet des changements climatiques, leur fonte, même partielle, contribuera significativement à l'élévation du niveau marin. Mais de combien ?


Langue glaciaire flottant sur la mer, près de la base australienne de Casey en Antarctique (L'Antarctique (prononcé [ɑ̃.taʁk.tik] Écouter) est le continent le plus méridional de la Terre. Situé au pôle Sud, il...) (décembre 2014). A l'arrière-plan, on distingue quelques îles et la calotte antarctique.© Bruno Jourdain (Le Jourdain (de l'hébreu נהר הירדן, Nehar haYarden qui veut dire la Rivière de la Peine, du Jugement, mais aussi descendre) est un fleuve du Moyen-Orient, qui a donné...) / Ipev / IGE / CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) Photothèque

Pour la première fois, des glaciologues, des océanographes et des climatologues de 13 pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de...) ont uni leurs forces pour réaliser de nouvelles projections. Selon ces travaux de modélisation, auxquels ont contribué des chercheurs du CNRS et du CEA, la calotte glaciaire antarctique pourrait contribuer jusqu'à 30 cm à la hausse du niveau marin de 2015 à 2100. Mais dans certains scénarios, elle pourrait à l'inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement, est un élément y tel que x·y = y·x = 1, si 1 désigne...) accumuler plus de neige (La neige est une forme de précipitation, constituée de glace cristallisée et agglomérée en flocons pouvant être ramifiés d'une infinité de façons. Puisque les flocons sont composés de petites...) que les volumes perdus par la fonte des glaces, compensant en partie (au mieux de 7,8 cm) l'élévation globale des océans.

L'étendue de cette fourchette est surtout liée au manque de connaissances sur la fonte par le bas des plateformes glaciaires qui s'étendent sur l'océan (Océans stylisé Ωcéans est un documentaire français réalisé par Jacques Perrin et Jacques Cluzaud dont le tournage a...). Or, ces terminaisons flottantes, dont la superficie (L'aire ou la superficie est une mesure d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent cette mesure par le terme...) peut atteindre la moitié de celle de la France, retiennent l'écoulement du reste de la calotte. Si elles venaient à disparaître, les nouvelles projections montrent que le niveau des mers s'élèverait de plusieurs mètres sur 500 ans. Sur la période 2015-2100, la contribution de la calotte glaciaire du Groenland (Le Groenland (prononcez /gʁɔɛn.lɑ̃d/, écrit Groënland dans la graphie française d'avant 1850, Grønland en danois (« terre...) serait, elle, comprise entre +1,5 et +14 cm, selon l'évolution de nos émissions de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz tend à...) à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie électromagnétique, provenant du Soleil (dans le cas des corps du...).


La calotte glaciaire du Groenland (entre Constable Point et Zackenberg, au nord-est) à la fin de l'hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.).© Erwan Amice / Lemar / CNRS Photothèque

Une dizaine d'articles scientifiques, dont cinq publiés le 17 septembre 2020 dans la revue The Cryosphere, détaillent ces travaux. Pour améliorer ces estimations, les scientifiques parient sur une nouvelle génération de modèles de climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. Il se distingue de la météorologie...) qui intègreraient directement la cryosphère, en plus de l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :), de l'océan (Un océan est souvent défini, en géographie, comme une vaste étendue d'eau salée. En fait, il s'agit plutôt d'un volume, dont l'eau est en permanence renouvelée par des courants marins. Approximativement 71% de...) et de la bio-géochimie.

Bibliographie

A protocol for calculating basal melt rates in the ISMIP6 Antarctic ice sheet projections, Nicolas C. Jourdain et al. The Cryosphere, 17 septembre 2020. https://doi.org/10.5194/tc-14-3111-2020

ISMIP6 Antarctica: a multi-model ensemble of the Antarctic ice sheet evolution over the 21st century, Helene Seroussi et al. (avec Cécile Agosta, Christophe Dumas, Nicolas C. Jourdain, Aurélien Quiquet). The Cryosphere, 17 septembre 2020. https://doi.org/10.5194/tc-14-3033-2020

The future sea-level contribution of the Greenland ice sheet: a multimodel ensemble study of ISMIP6, Heiko Goelzer et al. (avec Cecile Agosta, Christophe Dumas, Aurélien Quiquet). The Cryosphere, 17 septembre 2020. https://doi.org/10.5194/tc-14-3071-2020

Antarctic ice sheet response to sudden and sustained ice shelf collapse (ABUMIP), Sainan Sun (Sun Microsystems (NASDAQ : SUNW) est un constructeur d'ordinateurs et un éditeur de logiciels américain.) et al. (avec Christophe Dumas, Fabien Gillet-Chaulet, Aurélien Quiquet). Journal of Glaciology, 17 septembre 2020. https://doi.org/10.1017/jog.2020.67
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 1.054 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique