Scratch: un langage de programmation interdit aux grands
Publié par Adrien le 29/05/2007 à 00:00
Source: internetactu.net sous Licence Creative Commons by-nc
Après quelques années marquées par des expériences ambitieuses telles que le fameux langage Logo de Seymour Papert, on a renoncé à enseigner la programmation, la "computer science" comme disent les anglo-saxons. Ce faisant, on condamne les jeunes populations à se maintenir au niveau de consommateurs n'ayant qu'une vague (Une vague est un mouvement oscillatoire de la surface d'un océan, d'une mer ou d'un lac. Les vagues sont générées par le vent et ont une amplitude crête-à-crête allant de quelques centimètres à 34 m (112 pieds), la plus haute vague...) idée des processus mentaux et des outils intellectuels qui vont de plus en plus guider leur vie (La vie est le nom donné :). Cependant, des chercheurs continuent à élaborer des moyens de rendre la programmation (La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent l'écriture des programmes informatiques. C'est une étape importante de...) accessible à tous.


L'interface permettant de programmer avec le langage Scratch

Le Lifelong Kindergarten (”crèche tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) au long de la vie”), un des labos du Medialab au MIT, a ainsi lancé la première version de Scratch, un langage de programmation (Un langage de programmation est un langage informatique, permettant à un être humain d'écrire un code source qui sera analysé par une machine, généralement un ordinateur. Le code source subit ensuite une...) entièrement graphique, destiné aux plus jeunes (voir la vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à l'électronique et non...) de présentation en anglais). Il consiste en un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) de briques susceptibles d'être associées entre elles pour “construire” des programmes complexes qui peuvent être des animations, des spectacles multimédia (Le mot multimédia est apparu vers la fin des années 1980, lorsque les CD-ROM se sont développés. Il désignait alors les applications qui, grâce à...) ou des jeux. Il n'y a quasiment rien à écrire, finies donc les syntax errors, les confusions fatales de ponctuation, l'oubli inévitable de la seizième parenthèse ou accolade fermante... Les seules erreurs qu'on peut commettre sont des fautes de conception ou de logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à la fois raison, langage, et raisonnement) est dans une...).

Scratch (un nom emprunté au hip-hop, car tel un DJ, ce langage peut mixer sons, images, vidéos et même bouts de programmes d'origines diverses) bénéficiera de plus de l'apport de sa communauté: les programmeurs en herbe (On appelle herbe, dans une acception large, toute plante annuelle ou vivace, non ligneuse, faisant partie des angiospermes (monocotylédones ou dicotylédones), de couleur verte ; dans une...) pourront partager leurs créations sur le site, s'empruntant éventuellement des médias (On nomme média un moyen impersonnel de diffusion d'informations (comme la presse, la radio, la télévision), utilisé pour communiquer. Les médias permettent de diffuser une information vers un grand nombre d'individus...) ou des idées, dans la grande tradition du sampling. “Tous les réseaux sociaux existant aujourd'hui se limitent à du tchat entre les participants”, explique Mitchel Resnick, le concepteur (Un concepteur est une personne qui imagine et réalise quelque chose. Ce mot vient du verbe concevoir.) du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...). “Ils ne permettent pas de créer et partager des créations. Notre société prend une direction dans laquelle la pensée créative va devenir de plus en plus importante. Il ne sera plus suffisant d'apprendre un ensemble statique (Le mot statique peut désigner ou qualifier ce qui est relatif à l'absence de mouvement. Il peut être employé comme :) de faits à l'école”. On peut voir dans cette vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à l'électronique et non de type photochimique. Le mot...) de la BBC Mitchel Resnick présenter lui même quelques fonctionnalités de sa dernière invention.

Resnick n'est pas à sa première tentative pour initier les plus jeunes à la computer science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce...). Dès 1994, il avait lancé Starlogo, un langage censé enseigner à tout un chacun le fonctionnement des systèmes décentralisés. Starlogo a connu un certain succès mais, reconnaissons-le, on le trouve plus aujourd'hui utilisé par des étudiants, voire des chercheurs, que par des adolescents ! Resnick avait ensuite continué en inventant le concept de “briques programmables”: une idée qui allait donner naissance à Lego Mindstorms.

Scratch n'est pas le premier langage de programmation ainsi conçu pour les kids. Hors du Logo (et du Starlogo de Resnick, qui en descend directement), on mentionnera ainsi Etoys (lui aussi un système de briques graphiques incorporé au langage) et Squeak (une variante de Smalltalk, qui, à ses débuts, affirmait aussi s'adresser aux enfants !). Un autre projet, très impressionnant, de programmation d'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à...) multimédias, Alice, a été élaboré par l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...) de Carnegie Mellon. Alice permet de créer animations 3D et jeux, mais reste limité par le petit nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'objets 3D disponibles dans sa bibliothèque, et par la difficulté d'en créer de nouveaux. La récente annonce d'une prochaine version capable d'intégrer les personnages issus des Sims pourrait relancer l'intérêt de ce programme.

Scratch lui même, bien qu'officiellement lancé ces jours-ci, n'en est pas véritablement à sa première incarnation, car une version spécialisée et modifiée de ce dernier langage est déjà intégrée au “Starlogo nouvelle génération“.

De nouvelles versions de ce langage sont en cours d'élaboration au Lifelong Kindergarden comme NetScratch, qui facilitera la création de petits programmes en réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit...), ou Mobile Scratch, adapté au fonctionnement et au partage via des téléphones mobiles. Scratch est gratuit et peut être téléchargé depuis ce site. Et en plus il parle français !

Page générée en 0.148 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique