Surprise: ces deux planètes naines de notre Système solaire pourraient abriter la vie

Publié par Adrien le 27/02/2024 à 13:00
Source: arXiv
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

L'étude récente des planètes naines Eris et Makémaké révèle qu'elles pourraient être compatibles avec l'émergence d'une vie extraterrestre.

Les planètes naines du Système solaire, telles que Ceres, Haumea, Eris, Makémaké et Pluton, se trouvent principalement dans la ceinture de Kuiper, à l'exception de Ceres. La sonde New Horizons de la NASA, en survolant Pluton en 2015, a observé des signes d'activité géologique récente. Cette activité, pensée pour être due aux interactions avec sa lune Charon, soulevait des questions sur la possibilité d'une activité similaire sur d'autres planètes naines sans lunes.


La planète naine Makémaké, moins de la moitié de la taille de Pluton, illustrée ici avec une lune.
Crédit: NASA

Une étude récente, utilisant des données spectrales du télescope spatial James Webb, a cependant suggéré que Eris et Makémaké pourraient elles aussi être géologiquement actives. L'analyse révèle la présence de méthane thermogénique sur leurs surfaces glacées, indiquant une activité géologique en cours ou récente, telle qu'une activité hydrothermale ou cryovolcanique.

Eris, de taille comparable à Pluton, et Makémaké, sensiblement plus petite, défient les attentes quant à leur activité géologique en raison de leur taille. Ces découvertes soulignent non seulement la dynamique interne complexe de ces corps célestes mais aussi les possibilités d'habitabilité, la présence d'évents hydrothermaux étant considérée comme un élément clé dans l'émergence de la vie sur Terre.

Les implications de cette recherche vont au-delà de la simple curiosité scientifique; elles ouvrent des perspectives pour la recherche de vie extraterrestre, en particulier dans des environnements où l'on ne s'attendait pas à trouver des conditions potentiellement propices à la vie. L'envoi de sondes futures vers Eris et Makémaké pourrait offrir des réponses concrètes quant à leur potentiel géologique et biologique.


La planète naine Eris, illustrée ici, pourrait être géologiquement active, selon de nouvelles données du JWST.
Crédit: NASA

L'étude soulève des questions fondamentales sur notre compréhension des corps célestes dans la ceinture de Kuiper et au-delà, réaffirmant l'importance de l'exploration spatiale dans la quête de connaissances sur notre Système solaire et les possibilités de vie au-delà de la Terre.
Page générée en 0.243 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise