Ce système stellaire cache une grande surprise

Publié par Adrien le 09/07/2024 à 13:00
Source: NRAO News
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

L'observation d'une étoile distante, aperçue pour la première fois il y a des décennies, a révélé en réalité deux étoiles en formation, chacune projetant de puissants jets d'énergie parallèles.


À gauche: Image de WL20 dans le complexe nuageux de Rho Ophiuchi prise par le télescope spatial Spitzer de la NASA.
À droite: Représentation artistique des deux nouvelles étoiles et de leurs jets stellaires basée sur les données de JWST.
Crédit: U.S. NSF/ NSF NRAO/B. Saxton.; NASA/JPL-Caltech/Harvard-Smithsonian CfA

Grâce au télescope spatial James Webb (JWST), les scientifiques ont pu voir à travers un épais nuage de poussière cosmique et identifier ces jumeaux stellaires dans le système WL 20, situé à environ 400 années-lumière de la Terre, dans le complexe nuageux de Rho Ophiuchi. Depuis cinquante ans, ce système est étudié, révélant la présence de nombreuses étoiles, dont une jeune étoile appelée WL 20S entourée d'un disque protoplanétaire.

Des observations récentes par l'Atacama Large Millimeter/submillimeter Array (ALMA) ont suggéré que ce disque pourrait en réalité être deux disques distincts. Les données du JWST ont confirmé cette hypothèse, dévoilant également des jets stellaires, composés de matière superchauffée éjectée par les pôles magnétiques des étoiles en formation.

Mary Barsony, astronome à l'Institut SETI, a décrit cette découverte comme "absolument incroyable". Les chercheurs ont observé que l'étoile apparente était en réalité deux étoiles très proches l'une de l'autre. Ces découvertes ont été présentées le 12 juin lors de la 244e réunion de l'American Astronomy Society.

Ces deux étoiles, encore sans nom, sont des étoiles binaires, ce qui signifie qu'elles orbitent l'une autour de l'autre. Les chercheurs estiment qu'elles se sont formées à partir d'un unique disque protoplanétaire qui s'est fragmenté tôt dans le processus de formation stellaire.


Le JWST a capturé le rayonnement infrarouge émis par les nouvelles étoiles et leurs jets stellaires.
Crédit: U.S. NSF/ NSF NRAO/ ALMA(ESO/NAOJ/NRAO)/ NASA/ JPL-Caltech/ JWST/ B. Saxton.

Les disques protoplanétaires de ces étoiles sont environ 100 fois plus larges que la distance entre le Soleil et la Terre. D'après les chercheurs, elles auraient entre 2 et 4 millions d'années, une infime fraction des 4,6 milliards d'années de notre Soleil. Ils pensent également qu'il est probable que des planètes se formeront à partir des restes de ces disques.
Page générée en 0.008 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise