Télescope spatial James-Webb: la lumière commence à poindre

Publié par Adrien le 07/04/2022 à 09:00
Source: Université de Montréal
Le télescope spatial James-Webb a été lancé en décembre avec à son bord de nombreux appareils sophistiqués, dont une caméra de guidage et un instrument scientifique canadiens mis au point par des chercheurs et chercheuses de l'Université de Montréal (L’Université de Montréal est l'un des quatre établissements d'enseignement...). Aujourd'hui, ces mêmes spécialistes, sous la direction du professeur René Doyon, du Département de physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...) de l'UdeM, se préparent à la prochaine étape importante du télescope (Un télescope, (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant...): la diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de...), cet été, des premières images qu'il aura captées.


Fruit d'une collaboration internationale entre la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de...), l'Agence spatiale européenne (L’Agence spatiale européenne (ASE) (en anglais European Space Agency : ESA) est...) et l'Agence spatiale canadienne (L'Agence spatiale canadienne (ASC) ou en anglais Canadian Space Agency (CSA), est le service...), le télescope James-Webb tourne autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne...) du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile...) à 1,5 million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf...) de kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système...) de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...) et constitue l'observatoire le plus important pour des milliers d'astronomes dans le monde (Le mot monde peut désigner :). L'un des instruments canadiens à bord est le détecteur (Un détecteur est un dispositif technique (instrument, substance, matière) qui change...) de guidage fin, connu par son sigle anglophone FGS. Il aide à orienter le télescope dans l'espace pour qu'il puisse pointer et suivre des cibles célestes, puis en prendre des images claires et précises. L'autre composant canadien est l'imageur et spectrographe sans fente dans le proche infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde...) ou NIRISS; il permettra aux astronomes d'étudier les exoplanètes, les galaxies (Galaxies est une revue française trimestrielle consacrée à la science-fiction. Avec...) lointaines et bien plus encore. Les scientifiques de l'UdeM ont conçu les deux instruments en collaboration avec l'Agence spatiale (Une agence spatiale est un organisme d'État ayant pour but d'étudier l'Espace et de développer...) canadienne, le Conseil national de recherches du Canada, Honeywell Canada et d'autres partenaires.

"Nous venons de terminer la mise en phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et...) fine du miroir (Un miroir est un objet possédant une surface suffisamment polie pour qu'une image s'y forme...), ce qui signifie que le miroir est aligné, du moins pour un instrument, et que l'optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement...) fonctionne mieux que les spécifications originales, ce qui est une excellente nouvelle", a déclaré Nathalie Ouellette, membre de l'iREx.

"En mars dernier, nous avons publié une image d'évaluation de l'alignement qui représente la vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et...) la plus nette (Le terme Nette est un nom vernaculaire attribué en français à plusieurs espèces...) dans l'infrarouge de cette partie du ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) jamais obtenue, et nous alignons maintenant parfaitement le miroir pour les quatre instruments de James-Webb, a-t-elle ajouté. Nous continuons à calibrer les instruments scientifiques, y compris le NIRISS canadien. La caméra (Le terme caméra est issu du latin : chambre, pour chambre photographique. Il désigne un appareil...) de guidage canadienne, le FGS, fonctionne à merveille - mieux que prévu, même - et est utilisée tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) au long des étalonnages. Les premières images devraient être publiées cet été."
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.116 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique