TEMAR, la première carte tectonique de l'Arctique

Publié par Redbran le 19/11/2020 à 13:00
Source: CNRS INSU

Extrait de la carte TEMAR © CGMW-VSEGEI 2018
Les régions polaires, et notamment l'Arctique, font l'objet de beaucoup d'attention dans le contexte actuel de la fonte dramatique de la calotte polaire. Les enjeux concernent à la fois la géostratégie (La géostratégie implique la géographie de chaque État, et sa situation historique et politique en regard de ses voisins, examinées par le biais d'études stratégiques.), l'accès à de nouvelles ressources, et les changements d'habitats pour de nombreuses espèces marines ou terrestres. Dans ce contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de contexte issu traditionnellement de l'analyse...), il est essentiel de mieux comprendre la nature du substratum ainsi que les relations géologiques entre les régions polaires et les continents voisins.

La carte tectonique (La tectonique (du grec « τ?κτων » ou « tekt?n » signifiant batisseur, charpentier) est l'étude des structures...) de l'Arctique (L’Arctique est la région entourant le pôle nord de la Terre, à l’intérieur et aux abords du cercle polaire. Elle se situe à l'opposé de l'Antarctique. L'Arctique inclut...) TEMAR, à l'échelle 1 / 5000000, a nécessité une collaboration internationale sous l'égide de la Commission de la Carte géologique du Monde (Le mot monde peut désigner :). Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de contribution, et...), coordonné par le service géologique russe (VSEGEI), a débuté en 2004, avec la participation des pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas...) suivants: Danemark, Suède, Norvège, Russie, Canada, États-Unis, France, Allemagne et Grande-Bretagne (La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de l'Europe continentale. Elle représente la majorité du territoire du Royaume-Uni. En son acception...). Il a bénéficié du soutien de l'UNESCO, de Total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le...), et du CNRS-INSU. La légende et les maquettes des cartes successives ont été validées lors de plusieurs réunions à la CCGM à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien,...) et lors de réunions internationales comme l'EGU ou l'IGC.

À la différence de la carte géologique, qui indique la chronologie d'emplacement des formations d'origine, la carte tectonique fournit une information relative à l'évènement orogénique qui les affecte. La structure de l'Arctique résulte de l'interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein d'un système. C'est une action réciproque qui suppose l'entrée en contact de sujets.) entre trois plaques lithosphériques. La plaque Pacifique subducte sous la partie Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) des plaques américaine et eurasienne, ce qui engendre la formation de marges continentales actives, alors que l'océan Atlantique (L'océan Atlantique est l'un des cinq océans de la Terre. Sa superficie de 106 000 000 km² en fait le deuxième par la taille derrière l'océan Pacifique. Il s'est...), entre l'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de...) du Nord et l'Eurasie, s'ouvre avec des déformations visibles jusqu'en Sibérie, comme le montre bien la projection (La projection cartographique est un ensemble de techniques permettant de représenter la surface de la Terre dans son ensemble ou en partie sur la surface plane d'une carte.) polaire. On y voit la trace (TRACE est un télescope spatial de la NASA conçu pour étudier la connexion entre le champ magnétique à petite échelle du Soleil et la géométrie...) d'océans passés, comme le bassin Central de l'Arctique (Amérasie), avec les marges étirées dont l'ancien substratum tectonique, ou encore la géométrie (La géométrie est la partie des mathématiques qui étudie les figures de l'espace de dimension 3 (géométrie euclidienne) et, depuis le...) exacte de la croûte océanique, sont des questions qui demeurent en suspens.

La carte imprimée est disponible à la Commission de la Carte Géologique du Monde (CCGM-CGMW), 77 rue Claude-Bernard, 75005 Paris. La carte existe également en version numérique.


Tectonic Map of the Arctic (TeMAr), 2018 / Manuel PUBELLIER, Philippe ROSSI, Oleg PETROV, Sergey SHOKALSKY, Marc ST-ONGE, Alexander KHANCHUK, Igor POSPELOV © CGMW-VSEGEI 2018

Contact:
Manuel Pubellier - LG-ENS - manu_pub at geologie.ens.fr
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.013 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique