Thomas Pesquet évalura l'expérience Matiss dans l'ISS
Publié par Redbran le 18/11/2016 à 12:00
Source: CEA
Ménage spatial: Thomas Pesquet emporte des surfaces antibactériennes "intelligentes" du CEA dans l'espace.

?L'expérience Matiss, emportée dans la Station Spatiale Internationale (ISS) par l'astronaute français Thomas Pesquet, est conçue pour évaluer le matériel le plus efficace pour nettoyer la station spatiale internationale (La Station spatiale internationale (en anglais International Space Station ou ISS) est un habitat placé en orbite terrestre basse, occupé en...) avant de le mettre à profit dans des applications destinées à la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes....).


Photographie de l'une des quatre plaques déposée dans l'ISS et sur laquelle sont placées les lamelles de verre revêtues des différences surfaces antibactérienne. © CNES
L'expérience Matiss, emportée dans la Station Spatiale (Une station spatiale, dans le domaine de l'astronautique, est une installation spatiale en orbite ou déposée sur un astre, ne disposant pas de moyens de propulsion autonomes ou ne...) Internationale (ISS) par l'astronaute (Un astronaute est le nom donné à une personne qui voyage ou ayant voyagé dans l'espace. Le terme désigne généralement un professionnel, pilote ou passager d'un véhicule...) français Thomas Pesquet (Thomas Pesquet (né à Rouen le 27 février 1978) est un spationaute français .), est conçue pour évaluer le matériel le plus efficace pour nettoyer la station spatiale internationale avant de le mettre à profit dans des applications destinées à la Terre.

L'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme...) confiné de l'ISS, en raison du recyclage (Le recyclage est un procédé de traitement des déchets industriels et des déchets ménagers qui permet de réintroduire, dans le cycle de production...) permanent de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) et de l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de...) et du stockage à bord des déchets produits, est un terrain propice au développement de micro-organismes pathogènes, qui peut mener à des risques importants tant pour les astronautes que pour l'équipement et les expériences menées à bord. C'est pourquoi l'Agence Spatiale Européenne (L’Agence spatiale européenne (ASE) (en anglais European Space Agency : ESA) est une agence spatiale intergouvernementale fondée le 31 mai 1975. Elle est...) (ESA) souhaite réduire ces risques en s'intéressant aux propriétés antibactériennes de matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) dans l'espace.

L'expérience Matiss, à laquelle collabore le Leti (institut de CEA Tech, le pôle recherche technologique (La recherche technologique constitue la suite de la recherche scientifique, afin de valoriser dans l'industrie les découvertes scientifiques.) du CEA) avec trois partenaires français, vise à développer de nouveaux matériaux aux propriétés antibactériennes dans un environnement en apesanteur afin de voir s'ils peuvent améliorer et simplifier le nettoyage à l'intérieur de l'engin spatial ISS. Ces matériaux pourront ensuite être également utilisés dans le cadre d'usages terrestres.

Menée dans le cadre de la mission Proxima et sponsorisée par le Centre national français d'études spatiales (CNES), cette expérience est basée sur quatre plaques identiques que l'astronaute Thomas Pesquet de l'ESA emporte avec lui pour sa mission de six mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) dans la station spatiale. Ces plaques, en inox particulier et dessinées par l'ENS de Lyon, le CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) et le CNES, sont des portoirs portant 6 lamelles de verre, revêtues de matériaux avancés différents. Elles ont été placées dans le laboratoire européen Columbus (Le laboratoire européen Columbus (ou Columbus Orbital Facility, plus souvent appelé simplement Columbus) est un laboratoire scientifique pressurisé qui fait partie de...) et les bouches d'aération de la station spatiale pendant au moins trois mois, puis Thomas Pesquet les ramènera sur Terre à la fin de sa mission pour que des analyses soient faites.

Le Leti - en collaboration avec l'ENS de Lyon, initiateur du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le...), le CNRS, Saint-Gobain (Saint-Gobain est une entreprise française qui produit, transforme et distribue des matériaux. Elle est présente dans 64 pays à travers le monde et elle emploie...) et le CNES a développé trois des cinq matériaux avancés qui pourraient arrêter la colonisation et la prolifération des bactéries (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées par une absence de noyau et d'organites. La plupart des bactéries possèdent une paroi cellulaire glucidique, le...) sur des surfaces "intelligentes". Un sixième matériau (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets. C'est donc une matière de base sélectionnée en...), fait de verre, servira de matériau de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.).

L'expérience consistera à tester ces surfaces nouvelles dans un environnement clos en apesanteur. Ces surfaces sont dites "intelligentes" car elles sont capables de fournir une réponse appropriée à un stimulus donné. Par exemple, elles peuvent repousser les bactéries et les empêcher de se développer sur une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois...) ou créer leurs propres biofilms de protection contre les bactéries.

Les matériaux sélectionnés sont issus de différentes technologies avancées - des monocouches auto-assemblées, des polymères verts ou des polymères céramiques à base de silice (La silice est constituée de dioxyde de silicium, un composé chimique qui entre dans la composition de nombreux minéraux ; sa formule...) hydrofuges. En réagissant par protection face aux bactéries présentes dans l'air, elles deviennent plus faciles à nettoyer et plus hygiéniques. L'expérience va déterminer laquelle de ces surfaces est la plus efficace et pourrait être transformée en surface antibactérienne qu'il serait par exemple possible d'utiliser pour limiter leur propagation sur certaines surfaces telles que les boutons des ascenseurs et les barres des véhicules de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation, des actions de...) en commun.

"Depuis plus de 10 ans, le Leti améliore sa plate-forme chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à l'instar de la physique et de la biologie avec lesquelles elle partage des espaces d'investigations communs ou proches.) unique et il a pu développer des processus collectifs en phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz tend à...), liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.) et supercritique de fonctionnalisation des surfaces" a déclaré Guillaume (Guillaume est un prénom masculin d'origine germanique. Le nom vient de Wille, volonté et Helm, heaume, casque, protection.) Nonglaton, chef de projet (Un chef de projet, en informatique est la personne chargée de contrôler le bon déroulement du développement d'un logiciel informatique. Par extension, le terme chef de projet s'applique dans d'autres domaines, tels...) du Leti dans le domaine de la chimie de surface pour des applications de biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de l'histoire naturelle des êtres vivants...) et de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.). "Trois surfaces développées par le Leti feront partie de l'expérience espace-station: une couche fine fluorée, de la silice organique (La chimie organique est une branche de la chimie concernant la description et l'étude d'une grande classe de molécules à base de carbone : les composés organiques.) et un polymère biocompatible. Elles ont été choisies pour leur caractère hydrophobe (Un composé est dit hydrophobe (du grec υδρο, hydro = eau, et Φοβοσ, phóbos = peur) ou...), leur reproductibilité (La reproductibilité d'une expérience scientifique est une des conditions qui permet d'inclure les observations réalisées durant cette expérience dans le processus d'amélioration...) et leur intégration rapide rapidité dans la mission Proxima de Pesquet."

Pour plus d'information voir: https://proxima.cnes.fr/
Page générée en 0.007 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique