Station spatiale - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

La Station spatiale internationale en novembre 2009.

Une station spatiale, dans le domaine de l'astronautique, est une installation spatiale en orbite ou déposée sur un astre, ne disposant pas de moyens de propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant....) autonomes ou ne disposant que de moyens de propulsion réduits, et destinée à assurer une ou plusieurs missions déterminées avec une certaine permanence.

Jusqu'à présent, seules des stations spatiales destinées à être en orbite terrestre basse (L'orbite terrestre basse (Low Earth orbit, LEO, en anglais) est un type d'orbite terrestre situé...) ont été construites. Elles sont désignées comme « stations orbitales ».

Les stations actuelles et les précédentes ont été désignées pour rester en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps...) un laps de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) compris entre quelques semaines et plusieurs années. La seule station encore en activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) en 2010 est la Station spatiale internationale (La Station spatiale internationale (en anglais International Space Station ou ISS) est un habitat...). Les stations précédentes étaient celles des programmes soviétiques Almaz, Saliout (Saliout (du russe Салют signifiant « salut » en...) et Mir, ainsi que la station spatiale (Une station spatiale, dans le domaine de l'astronautique, est une installation spatiale en orbite...) américaine Skylab (Skylab (« laboratoire du ciel » en français) a été la...).

Particularités

Les stations spatiales se distinguent des autres engins spatiaux, comme la navette spatiale (Une navette spatiale, dans le domaine de l’astronautique, est un véhicule...), par le fait qu'elles peuvent rester en orbite de nombreuses années. Elles sont également incapables de retourner sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...) et ont une capacité de changement de trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et...) qui se limite à éviter des débris spatiaux.

Alors que les satellites (Satellite peut faire référence à :) artificiels sont mis sur orbite en une seule fois, les stations spatiales, en raison de leur taille importante, sont généralement divisées en modules. Ces derniers sont ensuite mis sur orbite un par un et assemblés dans l'espace.

Historique

Les stations spatiales ont été envisagées au moins depuis 1869 lorsqu'Everett Hale écrivit à propos de « navires lunaires » dans le mensuel Atlantic.

Plus tard, Constantin Tsiolkovski (Constantin Edouardovitch Tsiolkovski (en russe ?????????? ?????????? ???????????) naît en Russie...) et Hermann Oberth (Hermann Oberth est né le 25 juin 1894 à Hermannstadt (actuel Sibiu) en Transylvanie (Roumanie)...) envisagèrent eux aussi des stations spatiales.

En 1929, Hermann Noordung publie The Problem of Space Travel. Cet écrit resta populaire pendant près de 30 ans.

En 1951, dans le Collier's Weekly, Wernher von Braun (Wernher von Braun (23 mars 1912 à Wirsitz, Posnanie (aujourd'hui Wyrzysk en Pologne) - 16 juin...) publie ses croquis d'une station spatiale en forme de roue (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe...).

Utilités

Les premières stations spatiales (MOL et Almaz) ont été étudiées pour des missions d'espionnage. La dernière station à usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) militaire était Saliout 5 du programme Almaz (1976-1977).

Les stations spatiales sont actuellement principalement utilisées pour effectuer des expériences en impesanteur (L'impesanteur est l'état d'un corps tel que l'ensemble des forces gravitationnelles et...), comme :

  • la fabrication de matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en...) composites
  • l'étude des effets de l'impesanteur sur les êtres vivants
  • la validation de certains équipements destinés à effectuer des voyages spatiaux

De Soyouz (Soyouz (du russe Союз, Union) désigne une famille de vaisseaux...) 11 à Saliout 1, tous les records de durée en impesanteur ont été réalisés à bord de stations spatiales. Le record de durée en continu pour une même mission est de 437,7 jours détenu par Valeri Poliakov à bord de la station Mir de 1994 à 1995. Jusqu'en 2009, trois astronautes avaient bouclé des missions de plus d'une année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...). Tous à bord de Mir.

Fiabilité

Ces stations ont quelques problèmes qui limitent leur fiabilité à long terme, tels que le taux de recyclage (Le recyclage est un procédé de traitement des déchets industriels et des déchets ménagers qui...) très bas, un niveau élevé de radiations et le manque de pesanteur (Le champ de pesanteur (ou plus couramment pesanteur) est un champ attractif auquel sont soumis tous...). Certains de ces problèmes peuvent causer l'inconfort et des problèmes de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste...) sur le long terme.

Les futurs (Futurs est une collection de science-fiction des Éditions de l'Aurore.) habitats spatiaux devront résoudre ces problèmes pour pouvoir être occupés sur le long terme. Certains projets peuvent même accueillir un très grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de personnes, essentiellement des « villes spatiales », où les gens pourront construire leur propre maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille,...). Aucun de ces projets n'a encore vu le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...), car actuellement (2010), le coût de lancement d'une petite station n'est déjà viable ni économiquement, ni politiquement.

Un moyen de diminuer ce coût, serait de construire un grand nombre de fusées (économie d'échelle), d'employer des fusées réutilisables, d'utiliser les ressources in-situ ou encore, d'utiliser un ascenseur spatial (L'ascenseur spatial est un concept de transport spatial entre la surface et une orbite autour de la...).

Page générée en 0.041 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique