Toucher et sensation virtuelles: une nouvelle frontière de la réalité numérique

Publié par Redbran le 29/12/2021 à 13:00
Une expérience véritablement immersive exige un univers virtuel que nous pouvons seulement voir et entendre, mais également toucher. Le projet H-Reality est en passe de révolutionner la manière dont nous pouvons interagir avec notre environnement dans le monde (Le mot monde peut désigner :) numérique (Une information numérique (en anglais « digital ») est une information...).


© H-Reality

Si la pandémie (Une pandémie (du grec ancien πᾶν / pãn (tous) et...) de COVID-19 s'était produite dans quelques années, nous aurions peut-être ressenti son impact de manière très différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des...). Bien que les technologies numériques nous aient permis de nous connecter et de communiquer à distance, nombreux sont ceux qui ont ressenti une privation du dictée (La dictée est l'opération par laquelle une personne lit ou au moins énonce à...) par la distanciation sociale. De nouvelles recherches sont en cours pour combler le "déficit tactile" de la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) numérique. Une de chercheurs travaille à l'élaboration de réalités numériques que nous pouvons toucher (Le toucher, aussi appelé tact ou taction, est l'un des cinq sens de l'homme ou de l'animal,...) et avec lesquelles nous pouvons traiter.

Cette expérience virtuelle tangible, ou "haptique", est la vision à long terme qui sous-tend le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) H-Reality, financé par l'UE. Son objectif est de générer des sensations de haute-fidélité grâce à une technologie simple et conviviale, tant pour les expériences interactives de réalité augmentée (La notion de réalité augmentée désigne les systèmes (au sens informatique)...) (RA) que pour les expériences immersives de réalité virtuelle (La réalité virtuelle est une simulation informatique interactive immersive, visuelle,...) (RV). "Actuellement, la plupart des recherches sur la RV et la RA visent à améliorer le réalisme de ce que nous voyons pour créer une expérience virtuelle photoréaliste. Néanmoins, il n'y a pas de véritable immersion si nous ne sommes pas capables de toucher physiquement et d'interagir avec l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et...) qui nous entoure", explique Claudio Pacchierotti, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la...) à l'IRISA et au CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand...), l'un des partenaires du projet. "La recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) sur les technologies haptiques est primordiale à la réalisation de véritables expériences immersives dans le futur. Cela implique également de disposer de dispositifs haptiques portables efficaces."

Une meilleure compréhension du toucher

Dans un premier temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...), l'équipe a étudié la mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes...) du toucher. "La traduction des signaux mécaniques en une perception du toucher n'est toujours pas claire", fait remarquer Claudio Pacchierotti. Lorsque l'on passe la main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à...) sur une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...), des vibrations traversent la peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le...) et stimulent des terminaisons nerveuses, appelées mécanorécepteurs. Ces terminaisons nerveuses convertissent ensuite les vibrations en signaux électriques qui sont transmis au cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite...). L'équipe de H-Reality a voulu déterminer si la perception vibrotactile – perception du toucher par les vibrations – pouvait dépendre des ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible...) mécaniques se propageant dans la main.

L'équipe a également découvert une loi universelle expliquant le placement approprié des mécanorécepteurs sensibles aux vibrations chez de nombreux mammifères. Sur la base de ces travaux, ils ont identifié des moyens de restituer numériquement les formes et les textures, en utilisant l'haptique sans contact, qui repose sur les ultrasons, et l'haptique de contact, qui fait appel à des dispositifs vibrotactiles portables. Ils ont ensuite combiné l'haptique de contact et l'haptique sans contact dans des prototypes d'applications de RV immersives afin de découvrir le potentiel et les capacités de cette technologie.


© H-Reality

De nouvelles manières de se connecter à distance

"Nous pensons que notre paradigme d'interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein...) haptique mixte a le potentiel de révolutionner la façon dont les utilisateurs interagissent avec les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) dans un large éventail d'applications", souligne Claudio Pacchierotti. À terme, l'équipe espère transformer complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou...) les interactions en ligne. Parmi les exemples d'applications concrètes, citons l'utilisation de machines dangereuses depuis une distance de sécurité ou la conduite d'opérations chirurgicales à distance. Alors que-Reality se concentre sur la recherche fondamentale (La recherche fondamentale regroupe les travaux de recherche scientifique n'ayant pas de finalité...), les chercheurs recherchent déjà sur les étapes H qui permettront d'introduire la technologie sur le marché.

E-TEXTURES, une entreprise dérivée (La dérivée d'une fonction est le moyen de déterminer combien cette fonction varie quand la...) également financée par l'UE, étudie les opportunités sur les marchés des médias (On nomme média un moyen impersonnel de diffusion d'informations (comme la presse, la radio, la...) allant des médias et du divertissement au commerce de détail et aux soins de santé (Les soins de santé relèvent des sciences appliquées. Ils se centrent sur la...). Selon Claudio Pacchierotti, le projet souligne l'importance d'unir ses forces et de briser les frontières disciplinaires traditionnelles, en rassemblant des acteurs et des compétences issus de différents domaines. "La science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire...) collaborative constitue une passerelle vers de grandes découvertes et innovations", affirme-t-il.




Pour plus d'informations voir:
- projet H-Reality

Source: © Union européenne, [2021] / CORDIS
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.059 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique