Trois croyances sur les résolutions du Nouvel An

Publié par Adrien le 02/01/2021 à 09:00
Source: ASP
Beaucoup d'entre nous prenons une ou plusieurs résolutions au Nouvel An. Que nous enseignent ces résolutions ?


Image: https://fr.pngtree.com

La plupart des gens ne tiennent pas leurs résolutions ? Plutôt vrai

Un chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la...) de la Pennsylvanie, John Norcross, s'intéresse depuis longtemps aux résolutions du Nouvel An. Dans une étude réalisée à la fin des années 1980, il a constaté que la proportion de gens qui les tiennent diminue à mesure qu'on s'éloigne du 1er janvier: ça passe de 77 % après une semaine, à 40 % après 6 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps...). Certains sont tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) de même capables de tenir le coup deux ans: mais ils ne sont plus que 19 %...

La bonne nouvelle, c'est que cela ne signifie pas que l'effort consistant à prendre des résolutions soit inutile. En 2002, John Norcross a tenté de savoir si cet effort augmentait les chances d'adopter de nouvelles habitudes de vie (La vie est le nom donné :). Il a ainsi étudié un groupe de personnes qui souhaitaient changer quelque chose dans leur quotidien (maigrir, cesser de fumer (Fumer est une pratique consistant à brûler une substance pour en inhaler la fumée...), etc.). Un peu plus de la moitié de ses "cobayes" avaient décidé d'agir au Nouvel An alors que les autres n'avaient pas pris d'engagement.

Six mois plus tard, 46 % de ceux qui avaient pris une résolution avaient effectivement modifié un comportement. Cela ne signifie pas qu'ils avaient respecté à la lettre leur résolution, mais c'était tout de même un taux dix fois plus grand que dans l'autre groupe. Le chercheur en avait conclu que les résolutions du Nouvel An, à défaut d'être suivies scrupuleusement, seraient au moins le signe d'une volonté de changer.

La majorité des résolutions concernent la santé ? Vrai

Dans l'étude de 2002, 31 % des participants souhaitaient perdre du poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la...), 15 % voulaient entreprendre un programme d'activité physique (L'activité physique regroupe à la fois l'exercice physique de la vie quotidienne, maison,...) et 12 % prévoyaient d'arrêter de fumer.

Ces résolutions sont toujours aussi populaires, près de deux décennies plus tard. En 2020, celles des Canadiens consistaient en effet à mieux manger, à perdre du poids et à faire plus d'exercice. Les Américains avaient des objectifs très similaires. Cela dit, épargner se retrouvait également en haut de la liste, au Canada et aux États-Unis.

Certaines résolutions sont plus faciles à tenir que d'autres ? Vrai

En entrevue à CNN en 2017, le chercheur John Norcross confirmait que de modifier sa consommation ou ses comportements de dépendance était plus difficile. Ainsi, selon un sondage ( Un sondage peut désigner une technique d'exploration locale d'un milieu particulier. Un...) réalisé auprès de Britanniques en 2016, 58 % des gens qui souhaitaient améliorer leurs relations avec leur famille ou leurs amis avaient réussi pendant plus d'un an. Alors qu'en comparaison, seulement 13 % des gens qui avaient tenté d'arrêter de fumer s'abstenaient toujours, un an plus tard. Arrêter de fumer serait en fait la résolution la plus difficile à tenir.

Même si elles ne sont pas aussi difficiles, les résolutions concernant l'alimentation et l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...) constituent elles aussi un bon défi. Le sondage de 2016 révélait en effet que seulement 19 % des Britanniques qui avaient entrepris un régime s'y conformaient toujours, l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...) suivante. Une étude réalisée en 2011 en Suède soulignait toutefois que le succès de la perte de poids variait selon l'indice initial de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...) corporelle de la personne.

Quant à l'activité physique, seulement 36 % des Britanniques qui avaient décidé d'être plus actifs pour la nouvelle année l'étaient toujours, un an plus tard. À ce sujet, le Bloomberg CityLab s'était livré en 2019 à une analyse de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) compilées par Strava, une application mobile (Une application mobile est un logiciel applicatif développé pour être installé...) utilisée pour enregistrer par GPS des activités sportives. Ces données indiquaient ainsi que beaucoup d'Américains abandonnaient cette résolution... dès la mi-janvier.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.254 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique