Les voitures du futur n'auront ni volants, ni pédales, ni chauffeurs
Publié par Adrien le 25/08/2006 à 00:00
Source: internetactu.net sous Licence Creative Commons by-nc
Illustration: INRIA
Comment réduire les risques d'accidents de la circulation ? En éliminant les conducteurs automobiles, tout simplement, au profit de véhicules totalement automatisés, et pilotés par un ordinateur central, non polluants, non bruyants, et qui iront se garer “tout seul“. Outre une amélioration notable de la sécurité, et de la qualité de l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme...), l'objectif est aussi de décongestionner les centres-villes et de proposer des transports (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) publics moins “communs”, et aux trajets personnalisables.


Le projet CyberCars / CyberMove

Un total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme....) de 18 véhicules tests devraient ainsi être déployés à l'aéroport (Un aéroport est l'ensemble des bâtiments et des installations d'un aérodrome qui servent au trafic aérien d'une ville ou d'une région. Ces bâtiments et...) britannique d'Heathrow d'ici 2008, et d'autres au nouveau centre d'exposition de Rome et dans la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent...) de Castellón en Espagne. Ceci s'inscrit dans le cadre d'un nouveau projet européen, CityMobil, qui réunit dans 10 pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas...) 28 partenaires dont, pour la France, la RATP (La Régie autonome des transports parisiens (RATP) est une entreprise publique désignée par le STIF pour assurer la gestion du métro et d'autres transports urbains de Paris et de sa...), l'INRIA, qui travaille sur ce type de véhicules depuis le début des années 90 (notamment via le projet Lara), et Robosoft, qui en commercialise.

A l'instar de CyberMove, un précédent projet européen, il s'agit essentiellement pour l'instant (L'instant désigne le plus petit élément constitutif du temps. L'instant n'est pas intervalle de temps. Il ne peut donc être...) de déployer ce type de véhicules pour les petits trajets dans les centres d'affaires et commerciaux, les aéroports, universités et autres grosses infrastructures à forte concentration humaine et automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de...).

Outre les chauffeurs de taxis, les fous du volant en général et les industries automobiles et pétrolières en particulier, a priori peu enclins à soutenir cette vision de l'automobile du futur, les promoteurs de CityMobil ont bien conscience que leur principal problème ne relève pas de la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :), mais de l'acceptation des usages qui en découle. Ne serait-ce que, comme le reconnaît d'ores (ORES, l'Opérateur des Réseaux Gaz & Électricité est le l'opérateur des réseaux de distribution d'électricité et de gaz pour les 8 gestionnaires du secteurs mixte en...) et déjà Jan P. van Dijke, le coordinateur du projet, “s'il n'y a pas de conducteur, qui est responsable en cas de problème ? A terme, nous devrons changer la loi, la perception du public et celle des autorités“.

Dans une vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à l'électronique et non de type...) (lien) illustrant un test grandeur nature de CyberMove, effectué en 2004 à Antibes Juan les Pins, Thierry Chanard de la société GEA (qui participe aussi à CityMobil) constatait pour sa part qu' ”aujourd'hui dans les villes on a sacrifié le domaine public à la voiture; maintenant on est dans le mur (Un mur est une structure solide qui sépare ou délimite deux espaces.) et on doit réagir pour des questions environnementales et de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) publique“. Si l'automatisation des véhicules relève pour certains de la science-fiction (La science-fiction, prononcée /sjɑ̃s.fik.sjɔ̃/ (abrégé en SF), est un genre narratif (principalement littéraire et cinématographique)...), pour René Trégouët il ne s'agit nullement d'une alternative, mais d'un impératif: “de façon inéluctable, on va devoir confier la conduite de tous les mobiles, en milieu urbain, aux robots, ce sera une évolution des mentalités“.

Page générée en 0.174 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique