Le volcan de Yellowstone nous raconte la formation de la Terre

Publié par Redbran le 13/06/2020 à 13:00
Source: CNRS INSU
Nous ne savons toujours pas quand et comment la Terre a acquis les éléments volatils, tels que le carbone, l'azote, l'oxygène et l'eau, qui lui ont permis de devenir la seule planète du système solaire présentant des conditions favorables au développement de la vie (La vie est le nom donné :). Dans le but d'avancer sur cette question, un groupe de scientifiques a étudié les isotopes des gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et...) rares présents dans le supervolcan de Yellowstone aux États-Unis. Les gaz rares ne sont pas influencés par des processus chimiques ou biologiques et peuvent donc être utilisés comme empreinte génétique (Une empreinte génétique ou profil génétique est le résultat d'une analyse...) afin de retracer l'origine des éléments volatils majeurs sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...). Quant au volcan (Un volcan est un relief terrestre, sous-marin ou extra-terrestre formé par l'éjection et...) de Yellowstone, c'est un lieu idéal (En mathématiques, un idéal est une structure algébrique définie dans un anneau....) pour étudier la composition géochimique primordiale de la Terre car les émissions volcaniques puisent leur source dans un panache mantellique provenant du manteau profond.


Piscine d'Emeraude dans le bassin de sable noir à Yellowstone

L'équipe a découvert que la région du manteau terrestre alimentant le volcan préserve des signatures du krypton (Le krypton est un élément chimique, de symbole Kr et de numéro atomique 36.) et du xénon (Le xénon est un élément chimique, de symbole Xe et de numéro atomique 54. Le...) qui ressemblent de très près à celles trouvées dans les météorites. Plus important encore, les auteurs de cette étude ont utilisé une singularité (D'une manière générale, le mot singularité décrit le caractère singulier de quelque chose ou...) des isotopes du xénon pour démontrer que les gaz rares contenus dans le manteau source du volcan sont restés isolés dans la terre profonde durant la majeure partie de l'histoire de la Terre (L'histoire de la Terre couvre approximativement 4,6 milliards d'années...).

Cette étude suggère donc que la Terre a toujours été capable de retenir ses éléments volatils, malgré son passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble...) chaotique, et qu'un apport tardif de comètes ou d'astéroïdes n'est pas forcément nécessaire pour expliquer la présence d'un environnent propice à l'émergence de la vie à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...) de la Terre. L'équipe de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) se prépare déjà pour une prochaine campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés...) d'échantillonnage (L'échantillonnage est la sélection d'une partie dans un tout. Il s'agit d'une notion importante...) dans le parc national de Yellowstone (Le Parc national de Yellowstone (Yellowstone National Park) est situé aux États-Unis,...).

En savoir plus:
Identification of chondritic krypton and xenon in Yellowstone gases and the timing of terrestrial volatile accretion - PNAS.
Michael Broadley, Peter Barry, David Bekaert, David Byrne, Antonio Caracausi, Christopher Ballentine, Bernard Marty.
https://doi.org/10.1073/pnas.2003907117

Contact:
Michael Broadley - CRPG
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.422 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique