Des agents anticancéreux existants pourraient profiter à plus de patients
Publié par Adrien le 08/10/2018 à 08:00
Source: Université McGill
Des médicaments anticancéreux à cible définie, les inhibiteurs de BRAF et de MEK, se sont révélés bénéfiques pour des patients souffrant d'un mélanome métastatique dont les tumeurs comportent une mutation précise du gène BRAF, dite V600E. Selon une étude réalisée récemment au laboratoire du Pr Peter Siegel, au Centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances...) sur le cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de...) Goodman de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) McGill, ces mêmes médicaments pourraient être salutaires à un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) plus étendu de patients atteints de cancer.

Les résultats de l'étude, publiés dans la revueClinical Cancer Research, montrent que ces médicaments peuvent aussi être efficaces pour des patients ayant d'autres mutations du gène (Un gène est une séquence d'acide désoxyribonucléique (ADN) qui spécifie la synthèse d'une chaîne de polypeptide ou d'un acide ribonucléique (ARN) fonctionnel. On peut également...) BRAF, dites mutations de BRAF de classe 2. En ce moment, les patients atteints d'un mélanome (Le mélanome est un cancer de la peau ou des muqueuses, développé aux dépens des mélanocytes.) ou d'un cancer du poumon (Le poumon est un organe invaginé permettant d'échanger des gaz vitaux, notamment l'oxygène et le dioxyde de carbone. L'oxygène est...) chez qui l'on diagnostique des tumeurs avec mutations de BRAF de classe 2 n'ont aucune option thérapeutique (La thérapeutique (du grec therapeuein, soigner) est la partie de la médecine qui étudie et applique le traitement des maladies.) ciblée. Ces patients sont traités uniquement par chimiothérapie (La chimiothérapie est l'usage de certaines substances chimiques pour traiter une maladie. C'est une technique de traitement à part entière au même titre que...) ou médicaments d'immunothérapie (L'immunothérapie est un traitement qui consiste à administrer des substances qui vont stimuler les défenses immunitaires de l'organisme afin de lutter contre différentes maladies, en particulier certains cancer...) par inhibiteurs du point (Graphie) de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.), qui bloquent les protéines empêchant le système immunitaire (Le système immunitaire d'un organisme est un ensemble coordonné d'éléments de reconnaissance et de défense qui discrimine le « soi » du...) d'attaquer des cellules cancéreuses.

"L'immunothérapie par inhibiteurs du point de contrôle a amélioré considérablement les perspectives pour les patients atteints d'un mélanome métastatique ou du cancer du poumon, mais seulement pour la moitié de tous les patients traités avec ces médicaments", explique Matthew Dankner, étudiant en médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement...) et au doctorat (Le doctorat (du latin doctorem, de doctum, supin de docere, enseigner) est généralement le grade universitaire le plus élevé. Le titulaire de ce grade est le...) au laboratoire du Pr Siegel et premier auteur de l'étude."Nos résultats montrent une solution de deuxième intention: une thérapie (Une thérapie est un ensemble de mesures appliquées par un thérapeute à une personne souffrant d'un problème de santé, dans le...) médicamenteuse ciblée, sous forme de pilule, qui semble bien tolérée par les patients et qui a le potentiel d'améliorer leur survie et leur qualité de vie (La qualité de vie d’une population est un enjeu majeur en sciences économiques et en science politique. On utilise les notions proches...)."

L'intérêt des chercheurs pour les inhibiteurs de BRAF et de MEK approuvés cliniquement afin de traiter des mélanomes avec mutations de BRAF de classe 2 est une idée de la Dre April Rose, auteure principale de l'étude. La diplômée de la Faculté de médecine de l'Université McGill, qui a effectué son doctorat au laboratoire du Pr Siegel, a reçu en consultation un patient (Dans le domaine de la médecine, le terme patient désigne couramment une personne recevant une attention médicale ou à qui est...) avec le Dr Catalin Mihalcioiu à la clinique d'oncologie du CUSM. Le mélanome métastatique de cette personne avait migré vers le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la...). L'analyse génomique (La génomique est une discipline de la biologie moderne. Elle étudie le fonctionnement d'un organisme, d'un organe, d'un cancer, etc. à...) de sa tumeur (Le terme tumeur (du latin tumere, enfler) désigne, en médecine, une augmentation de volume d'un tissu, clairement délimitée sans précision de cause.) a révélé une mutation de BRAF de classe 2 et Dankner a pu obtenir un échantillon (De manière générale, un échantillon est une petite quantité d'une matière, d'information, ou d'une solution. Le mot est utilisé dans différents domaines :) du tissu.

Les chercheurs ont ensuite utilisé le tissu du mélanome pour créer un modèle murin unique de cancer humain. Les tumeurs murines dérivées de patients, comportant des mutations de BRAF de classe 2, ont été traitées avec les inhibiteurs de BRAF et de MEK et les tumeurs ont régressé. Les chercheurs ont ensuite testé les médicaments sur des cellules de mélanome dérivées de plusieurs autres patients présentant des mutations de BRAF de classe 2, et ils ont observé les mêmes résultats. "Tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) s'est produit très vite; en quelques mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de travail sur cette question, nous savions que nous tenions quelque chose d'intéressant sur le plan scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.), qui pourrait avoir une portée très utile pour les patients", relate la Dre Rose.

Lorsqu'un nouveau patient s'est présenté à la clinique d'oncologie du CUSM avec un mélanome métastatique et la même mutation de BRAF de classe 2, il a reçu les traitements ciblés qui avaient été testés en laboratoire; une régression tumorale partielle a été observée. "Les résultats des travaux de Matthew et d'April sont une importante étude de démonstration (En mathématiques, une démonstration permet d'établir une proposition à partir de propositions initiales, ou précédemment démontrées à...) de principe indiquant qu'une combinaison (Une combinaison peut être :) de traitements existants pourrait constituer une option efficace pour un nouveau groupe de patients", souligne le Pr Siegel, professeur agrégé aux Départements de médecine, de biochimie et d'anatomie (L'anatomie (provenant du nom grec ἀνατομία anatomia, provenant du verbe...) & biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de l'histoire naturelle des êtres...) cellulaire à la Faculté de médecine de McGill et membre à temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) plein du Centre de recherche sur le cancer Rosalind et Morris Goodman. Les travaux ont été menés en collaboration par des chercheurs de l'Université McGill (les docteurs Siegel, Watson, Mihalcioiu, Petrecca, Guiot et Park), de l'Université de Toronto (les docteurs Rose et Hogg) et de l'industrie (KEW Inc.).

La prochaine étape consistera à mener un essai clinique (Un essai clinique est une étude scientifique réalisée en thérapeutique médicale humaine pour évaluer l'innocuité et...), actuellement en phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) de développement au Princess Margaret Cancer Centre à Toronto, où la Dre Rose effectue sa résidence (Le nom de résidence est donné à un ensemble de voies souvent qui forment une boucle ayant la particularité de desservir des mêmes logements appelées également résidence. Ce terme vient du verbe...) en oncologie médicale. L'essai englobera des patients atteints de différents types de cancer et porteurs de mutations de BRAF de classe 2, dont le mélanome et le cancer du poumon.

"Dual MAPK Inhibition Is an Effective Therapeutic Strategy for a Subset of Class (CLASS (CLS) est un célèbre groupe de l'underground informatique. CLASS a cessé son activité le 8 janvier 2004 et en a profité pour réaliser une "endtro". Selon leurs dires, ils...) II BRAF Mutant Melanomas" by Matthew Dankner, April A.N. Rose, Peter M. Siegel, et al a été publié en ligne dans Clinical Cancer Research le 3 octobre. DOI:10.1158/1078-0432.CCR-17-3384
Page générée en 0.005 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique