Une approche inédite fondée sur la datation par luminescence

Publié par Isabelle le 31/03/2015 à 12:00
Source: CNRS-INEE
Coordonné par Guillaume Guérin de l'Institut de recherche sur les archéomatériaux - IRAMAT (CNRS/Université technique Belfort-Montbéliard/Université Bordeaux Montaigne/Université d'Orléans), un nouveau projet interdisciplinaire (1) a été lancé sur une partie du site paléolithique de La Ferrassie laissée intacte lors des fouilles antérieures. L'un des objectifs était de fournir des informations chronologiques pour la séquence des niveaux archéologiques et d'y replacer les squelettes mis au jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa...) par Louis Capitan et Denis Peyrony au début des années 1900. Ce travail a pu être mené à bien grâce au concours de chercheurs des laboratoires PACEA (CNRS/Université de Bordeaux/Ministère de la culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite...) et de la communication), TRACES (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la responsabilité...) (CNRS/Université Toulouse Jean Jaurès/Ministère de la culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :) et de la communication) et HNHP (CNRS/MNHN/Université de Perpignan).


© Photographie du squelette de La Ferrassie 1 prise pendant les fouilles Capitan et Peyrony, le 27 septembre 1909.

Le gisement paléolithique de La Ferrassie (Savignac-de-Miremont, Dordogne) est un site préhistorique majeur de France et d'Eurasie occidentale pour l'étude de l'histoire de l'Humanité et des premières manifestations de pensée symbolique. Si on se limite à sa séquence du Paléolithique moyen, c'est un site éponyme car il y fut découvert un assemblage lithique qui permit à François Bordes de définir le techno-complexe Moustérien de type Ferrassie. De plus, le site a livré les restes d'au moins sept individus néandertaliens (deux adultes, 4 enfants dont un nouveau-né (Un nouveau-né est un enfant à partir de sa première heure de vie et jusqu'à 28 jours. De 28 jours à 2 ans, c'est un nourrisson.), un foetus) qui avaient été intentionnellement inhumés. La Ferrassie est ainsi le deuxième site au monde (Le mot monde peut désigner :) (après celui de Shanidar, Kurdistan irakien) quant à la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de...) de squelettes néandertaliens mis au jour.

Le gisement ayant été fouillé au début du XXe siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une...) par Louis Capitan et Denis Peyrony, puis dans les années 1970 par Henri Delporte, de nouvelles recherches ont été conduites, depuis 2011, par une équipe internationale dirigée par Alain Turq (Musée National de Préhistoire / De la Préhistoire à l'Actuel: Culture, Environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à...) et Anthropologie ), en collaboration avec Harold Dibble (université de Pennsylvanie), Shannon McPherron (Institut Max Planck (Max Planck (né Max Karl Ernst Ludwig Planck le 23 avril 1858 à Kiel, Allemagne - 4 octobre 1947 à Göttingen, Allemagne) est un physicien allemand. Il est lauréat du prix Nobel...), Leipzig) et Dennis Sandgathe (Université Simon Frazier, Vancouver). L'un des objectifs était de dater la séquence de niveaux archéologiques et d'y replacer les squelettes néandertaliens. Les premiers résultats, qui apportent aujourd'hui des informations chronologiques inédites pour ces restes humains, ont fait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est défini par les...) d'une publication dans le Journal of Archaeological Science.

Etant donné l'importance du site, une étude comparée impliquant des datations par radiocarbone et par luminescence (La luminescence est une émission de lumière dite "froide", par opposition à l'incandescence qui elle est chaude.) a donc été menée. Une méthodologie innovante, tirant partie de l'étude de plusieurs signaux de luminescence (la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm...) émise par des grains de sédiment sous l'effet d'une stimulation (Une stimulation est un événement physique ou chimique qui active une ou plusieurs cellules réceptrices de l'organisme. La cellule traduit la stimulation par un potentiel d'action, qui est transmis par les...) optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.) - OSL pour Optically Stimulated Luminescence - ou infra-rouge - IRSL - permet de dater les niveaux archéologiques dont ils sont issus) a été mise en oeuvre afin d'affiner l'analyse des données (L’analyse des données est un sous domaine des statistiques qui se préoccupe de la description de données conjointes. On cherche par ces...). La convergence (Le terme de convergence est utilisé dans de nombreux domaines :) des résultats obtenus à partir de méthodes indépendantes permet de considérer les datations obtenues avec un grand degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines suivants :) de confiance.

Le squelette de l'individu (Le Wiktionnaire est un projet de dictionnaire libre et gratuit similaire à Wikipédia (tous deux sont soutenus par la fondation Wikimedia).) n°2 (une femme adulte), découvert le 17 septembre 1909 et conservé au Musée de l'Homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction,...), a pu être associé avec le niveau archéologique 5 correspondant à une occupation moustérienne de type Ferrassie. Ce niveau, daté entre 54 ± 4 et 40 ± 2 ka, est donc attribué au stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et ferme ») est un équipement sportif.) 3 de la chronologie isotopique marine (la période relativement tempérée de la fin du Paléolithique moyen, ayant vu les Néanderthaliens disparaître) et est ainsi beaucoup plus récent que ce que nous supposions avant la reprise des fouilles.

Par ailleurs, les résultats obtenus apportent un éclairage nouveau sur la chronologie des industries lithiques des Néandertaliens:

1) Les outils bifaciaux retrouvés à la base de la séquence sont datés des stades isotopiques 4 et 5 — fait très rare pour des sites en grotte de la région — ce qui suggère la présence de bifaces durant tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) le Paléolithique moyen.

2) Le Moustérien de type Ferrassie est généralement chronologiquement associé, dans les modèles de succession des techno-complexes du Paléolithique moyen, au stade isotopique 5 et précède ainsi le Moustérien de type Quina. Or, ici, il est daté du stade isotopique 3 et est donc indubitablement postérieur à certaines occurrences de Moustérien de type Quina dans la région: en d'autres termes, la succession chronologique des différentes cultures matérielles du Paléolithique moyen doit être revue.

3) Ces résultats apportent ainsi de nouveaux éléments au débat (Un débat est une discussion (constructive) sur un sujet, précis ou de fond, annoncé à l'avance, à laquelle prennent part des individus ayant des avis, idées,...) entre François Bordes et Lewis Binford (le premier expliquant la variabilité du Moustérien principalement par les aspects culturels, tandis que le second voyait plutôt un déterminisme climatique et environnemental) et semblent réfuter l'hypothèse d'une stricte succession des techno-complexes Moustériens telle qu'elle a été formulée, par exemple, par Paul Mellars.

Cette étude montre aussi qu'il est indispensable de multiplier les études chronologiques des sites moustériens replacés dans leur contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de contexte issu traditionnellement de l'analyse...) géomorphologique et paléoenvironnemental. Il faut également revoir la définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions nominales.) des industries lithiques pour cette période, dans le sud-ouest (Le sud-ouest est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et ouest. Le sud-ouest est opposé au nord-est.) de la France, et particulièrement ceux antérieurs au Moustérien de type Quina.

Note:

(1) Outre l'IRAMAT, le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le...) associe différentes équipes rattachées au CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) parmi lesquelles: PACEA (De la Préhistoire à l'Actuel: Culture, Environnement et Anthropologie, UMR5199, CNRS / Université de Bordeaux (Cette page est consacrée au PRES Université de Bordeaux. Pour les pages sur les universités, voir Université Bordeaux I, Université Bordeaux II,...) / Ministère de la culture et de la communication) ; TRACES (Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés, UMR5608, CNRS / Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa...) Toulouse Jean Jaurès / Ministère de la culture et de la communication) ; HNHP (Histoire naturelle de l'Homme préhistorique, UMR7194 , CNRS / Museum National d'Histoire Naturelle (La démarche d'observation et de description systématique de la nature commence dès l'Antiquité avec Théophraste, Antigonios de Karystos et Pline l'Ancien. Le...) / Université de Perpignan (L’université de Perpignan dite Via Domitia, est un établissement d'enseignement supérieur français dont le siège est à Perpignan. Elle est une université...) De la Préhistoire à l'Actuel: Culture, Environnement et Anthropologie (PACEA, UMR5199, CNRS / Université de Bordeaux / Ministère de la culture et de la communication)
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.826 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique