Université de Perpignan - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Université de Perpignan - Via Domitia
Informations
Fondation 1349—1793 ; 1979
Type Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...) publique
Localisation
Ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m...) Perpignan
Pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent...) France
Campus (Un campus (du mot latin désignant un champ) désigne l'espace rassemblant les bâtiments et l'infrastructure d'une université ou d'une école située hors d'une ville. Ce terme inclut ainsi...) Perpignan, Narbonne, Carcassonne, Font-Romeu, Mende, Tautavel
Direction
Président Jean Benkhelil
Chiffres clés
Étudiants 10 473
Divers
Site internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole de...) www.univ-perp.fr/
L'université de Perpignan (L’université de Perpignan dite Via Domitia, est un établissement d'enseignement supérieur français dont le siège est à Perpignan. Elle est une université...) au XVIIIe siècle

L’université de Perpignan dite Via Domitia, est un établissement d'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un élève par le biais de communication verbale et...) supérieur français dont le siège est à Perpignan. Elle est une université pluridisciplinaire qui regroupe 10 473 étudiants répartis dans 5 UFR et 3 Instituts.

Historique de l'Université de Perpignan

Les origines

Le roi Pierre IV d'Aragon fonda une première université à Perpignan en 1349. Il s'agit de la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. ...) université crée dans la couronne d'Aragon, après Lérida, fondée en 1300. La ville de Perpignan était jusqu'en 1344 la capitale (Une capitale (du latin caput, capitis, tête) est une ville où siègent les pouvoirs, ou une ville ayant une prééminence dans un domaine social, culturel,...) du royaume de Majorque (Majorque (Mallorca en castillan et catalan) est la plus grande des îles Baléares. Elle se situe en mer Méditerranée, au large de Valence.), réuni à la couronne d'Aragon par Pierre IV La création de l'université peut donc être vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) comme une compensation de la perte d'importance de la ville. L’université de Perpignan, alors une des 25 universités dans le monde (Le mot monde peut désigner :), enseigne la médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et...), le droit et les arts à plus de 400 étudiants avec une aire de recrutement essentiellement catalane. Cette université n'arriva (Arriva est un groupe privé britannique spécialisé dans le transport public de voyageurs. Il exploite des services de bus et de trains, principalement en Grande-Bretagne, mais aussi dans plusieurs...) jamais à s'imposer dans la région, concurrencée par les universités de Toulouse, Montpellier et Lérida, plus anciennes et plus prestigieuses.

Malgré sa relative obscurité, l'université continua de fonctionner tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) au long du Moyen Âge et de l'époque moderne. Le rattachement de Perpignan au royaume de France par le traité des Pyrénées de 1659 affecta son recrutement en le limitant au Roussillon.

Reconstruction de la deuxième moitié du XVIIIème siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une...)

Dans les années 1760, les bâtiments de l'université furent reconstruits.
En bon franc-maçon du XVIIIe siècle, vecteur (En mathématiques, un vecteur est un élément d'un espace vectoriel, ce qui permet d'effectuer des opérations d'addition et de multiplication...) de la pensée des Lumières, Augustin-Joseph de Mailly rénove l'université, entre 1760 et 1763, fait bâtir de nouveaux bâtiments à Perpignan pour pallier la ruine (Une ruine est le reste d'un édifice dégradé par le temps ou une destruction plus rapide. Elle apparaît souvent dans la peinture occidentale avec pour effet...) de l'ancienne.
Le 31 mars 1759, une déclaration du roi Louis XV précise les principes et les modalités de réalisation de la rénovation de l’université. Puis, une ordonnance du 7 septembre 1759 énumère les dispositions matérielles décidées pour financer les travaux. Enfin, la même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.), la construction d’un nouveau bâtiment est décidée.
La façade du bâtiment, réalisée par un maître d'œuvre franc-maçon, est construite sur le modèle d'un temple maçonnique. Les travaux sont entièrement financés par le maréchal qui trouve là un bon moyen de s'attirer la sympathie des étudiants. Cet établissement est doté d'un jardin des plantes (bastion des Capucins), d'un jardin des arbustes (bastion de France), d'un cabinet d'histoire naturelle (La démarche d'observation et de description systématique de la nature commence dès l'Antiquité avec Théophraste, Antigonios de Karystos et Pline...), cabinet de physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et...), d'un amphithéâtre d'anatomie (L'anatomie (provenant du nom grec ἀνατομία anatomia, provenant du verbe ἀνατέμνειν anatemnein, se traduisant par couper,...) et d'une bibliothèque publique. Car, par la même occasion il convertit l'ancienne bibliothèque en Bibliothèque de l'école centrale. Elle est d'ailleurs en partie alimentée grâce au don du maréchal, qui lui lègue tous ses livres. Elle s’enrichit de 3 000 ouvrages dons particuliers d'Augustin-Joseph de Mailly, qui obtint en outre en sa faveur, un exemplaire de tous les ouvrages qui s’imprimaient au Louvre soit acheminé et déposé dans ce lieu. Le franc-maçon Augustin-Joseph de Mailly d’Haucourt, omnipotent et omniprésent, a certes donné l’impulsion nécessaire pour concrétiser de nouveaux foyers de sociabilité n’hésitant pas à contribuer de ses propres deniers pour faciliter leur exécution.
Le recteur Louis Marigo-Vaquer exprime le 2 juillet 1786, devant l'assemblée générale de l'université réunie pour l'inauguration du buste Augustin-Joseph de Mailly, la reconnaissance de l'institution à l'égard de son bienfaiteur et sa fierté de détenir d'importantes collections d'objets naturels, vifs ou conservés.
L'université cesse de fonctionner en 1794. Après avoir accueilli la bibliothèque communale, le musée des Beaux-arts, l'édifice est affecté depuis 1980 aux Archives Communales.

De la Révolution à la création de l'Université de Perpignan Via Domitia

En 1808, Perpignan n’est pas présente dans le décret napoléonien qui institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical...) des facultés dans la plupart des villes ayant une université, ce qui est sans doute dû à la petite taille de la ville et de son université avant 1794. Elle n’est pas plus concernée par la loi du 10 juillet 1896 qui crée sous le nom d’"Université" des établissements formés par la réunion (La Réunion est une île française du sud-ouest de l'océan Indien située dans l'archipel des Mascareignes à environ 700 kilomètres à l'est de Madagascar et à 170 kilomètres au...) des facultés d’une même ville. La permanence du souvenir de l’Université perdue a joué un rôle essentiel dans le rétablissement de l’enseignement supérieur à Perpignan, dans les années 1950. L’assemblée de la faculté des Lettres de Montpellier accepte « un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours...) tendant à la création d’une annexe à Perpignan ». Durant cette période, le Conseil général assure un rôle moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail...) en décidant d’acquérir un terrain de 20 hectares et de le céder ensuite à l’État pour la construction d'un campus universitaire. L'actuelle université fut créée en 1971 comme centre universitaire et c’est en 1979 que l’Université possède une autonomie à la fois financière, administrative et pédagogique, administrée par le Conseil d’administration et dirigée par un Président élu par ce Conseil.
L'Université de Perpignan est implantée sur un site principal à Perpignan (52, avenue (Une avenue est une grande voie urbaine. Elle est en principe plantée d'arbres, et conduit à un monument.) Paul Alduy), ainsi que 5 antennes délocalisées à Narbonne, Carcassonne, Tautavel, Mende et Font-Romeu.

Page générée en 0.381 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique