Le budget spatial japonais arrêté dans son élan

Publié par Michel le 26/01/2010 à 00:00
Source: BE Japon numéro 527 (22/01/2010) - Ambassade de France au Japon / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /62010.htm
...
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Le budget spatial japonais pour l'année fiscale 2010 (qui débutera le 1er avril 2010) s'élève à 339 milliards de yen (2,5 milliards d'euros), ce qui équivaut à une baisse de 2,6 pour cent par rapport à l'année précédente. La procédure habituelle de demande de budget a été cette fois bousculée par l'arrivée au pouvoir du Parti Démocrate du Japon. En effet, afin de respecter ses engagements en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses...) de politique sociale le nouveau gouvernement a demandé à chaque ministère d'effectuer une révision complète de sa demande budgétaire. Le secteur spatial n'a pas été épargné et c'est donc tout l'élan des dernières réformes spatiales (Loi Spatiale Fondamentale (En musique, le mot fondamentale peut renvoyer à plusieurs sens.) en 2008, et Plan Spatial Fondamental en juin 2009) qui se retrouve freiné par ce changement politique.

Pourtant la baisse de budget spatial n'impacte pas tous les secteurs de la même manière. La JAXA obtient pour cette nouvelle année 180 milliards de yens (1,3 milliard (Un milliard (1 000 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent...) d'euros), ce qui représente une baisse de 6,5 pour cent de son budget. D'un autre côté, le Ministère de la Défense voit un apport non négligeable de fonds pour ses activités spatiales. Ses développements concernent la composante spatiale d'un système de défense anti-missile (collaboration avec les Etats-Unis), ainsi que des travaux de R&D sur les satellites de renseignement électromagnétique et d'alerte précoce au départ de missiles. L'Administration Centrale du Cabinet recevra aussi des fonds pour poursuivre le développement d'un système de gestion des catastrophes sur le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en...) japonais.

A la JAXA, les missions qui seront lancées en 2010 reçoivent naturellement un financement conséquent: il s'agit de la mission d'exploration de Vénus PLANET-C (PLANET-C, ou Venus Climate Orbiter (VCO), est un projet de sonde spatiale japonais dont l'objectif...), et du premier satellite (Satellite peut faire référence à :) du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) QZSS (récemment surnommé "Michibiki" ou "Celui qui montre le chemin" en japonais). Il en va de même pour le cargo HTV, dont le deuxième lancement est prévu pour l'année 2010. En ce qui concerne l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les...) de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...), la JAXA escomptait un engagement ferme pour les missions ALOS-2 et GCOM, mais devra se contenter de poursuivre ces projets avec des fonds réduits. Dans le domaine du transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus...) spatial, 2010 marquera le début effectif du développement du nouveau lanceur ( Lanceur, terme de l'astronautique Lanceur, terme du baseball ) japonais à ergols solides. Ce petit lanceur qui succèdera à la fusée (Fusée peut faire référence à :) M-V reçoit en effet un budget de 2 milliards de yens (15 millions d'euros). La JAXA poursuivra aussi ses travaux sur la propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant....) au méthane (Le méthane est un hydrocarbure de formule brute CH4. C'est le plus simple composé de la...) (malgré l'arrêt du projet de lanceur GX) avec un budget de 3 milliards de yens (22 millions d'euros).

Le développement spatial nippon a donc participê, comme tous les autres secteurs, à l'exercice de remise en question imposé par le nouveau gouvernement Hatoyama. Sa diminution budgétaire reste cependant relative, et tout porte à croire qu'elle aurait été autrement plus importante si les réformes entamées en 2008 n'avaient pas eu lieu.
Page générée en 0.238 seconde(s) - site hébergé chez Contabo | English version
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique