Cancer de l'ovaire: le mécanisme de résistance au traitement est élucidé
Publié par Isabelle le 29/08/2018 à 12:00
Source: Université de Montréal

Une étude menée par deux chercheurs de l'UdeM révèle une nouvelle facette de la résistance à la chimiothérapie dans le traitement du cancer de l'ovaire.

Une nouvelle étude publiée dans le prestigieux journal Cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle...) Research par les Drs Hugo Wurtele et Elliot Drobetsky (Centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également le cadre...) de l'Hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à domicile ou dans le cabinet d'un médecin.) Maisonneuve-Rosemont − CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal − et Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment...) de Montréal) révèle une nouvelle facette de la résistance à la chimiothérapie (La chimiothérapie est l'usage de certaines substances chimiques pour traiter une maladie. C'est une technique de traitement à part entière au même titre que la chirurgie. La première...) dans le traitement du cancer de l'ovaire. Ces résultats, obtenus en collaboration avec des chercheurs du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la culture, de la finance et des...), de l'Université Laval et de l'Université Harvard (L’université Harvard (Harvard University), ou plus simplement Harvard, est une université privée américaine située à Cambridge dans le Massachusetts....), ouvrent la voie à terme à la mise au point (Graphie) de nouvelles thérapies pour combattre l'un des cancers les plus fréquents et les plus dangereux chez la femme. En effet, les plus récentes statistiques (La statistique est à la fois une science formelle, une méthode et une technique. Elle comprend la collecte, l'analyse, l'interprétation de données ainsi...) montrent que, des 2800 Canadiennes qui ont reçu un diagnostic (Le diagnostic (du grec δι?γνωση, diágnosi, à partir de δια-, dia-, „par, à travers, séparation, distinction“ et γν?ση, gnósi, „la...) de cancer de l'ovaire en 2017, 1800 en mourront.

La chimiothérapie utilisée dans le traitement de ce cancer peut initialement être très efficace et conduire à une rémission. Cependant, la plupart des patientes vivront une rechute et dès lors ne répondront plus aux traitements, car leurs nouvelles tumeurs auront développé une résistance aux médicaments.

Pour pouvoir se multiplier de façon incontrôlée et former des tumeurs, les cellules cancéreuses doivent effectuer des copies exactes de leur ADN par un processus appelé "réplication de l'ADN" et ensuite distribuer ces copies à de nouvelles cellules cancéreuses. À travers leur travail sur des cellules dérivées prélevées sur des patientes atteintes d'un cancer de l'ovaire, les Drs Wurtele et Drobetsky ont découvert que la chimiothérapie est particulièrement efficace contre les cellules cancéreuses qui sont incapables de copier efficacement leur ADN. Plus fondamental encore, ils ont mis au jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit...) les mécanismes moléculaires responsables de ces déficiences.

"Ce travail est un excellent exemple de l'importance de la recherche fondamentale (La recherche fondamentale regroupe les travaux de recherche scientifique n'ayant pas de finalité économique déterminée au moment des travaux. On oppose en général la recherche fondamentale à la recherche appliquée. Cette...), qui nous permet de mieux comprendre un problème clinique concret et majeur, soit le développement de la résistance à la chimiothérapie", a déclaré le Dr Wurtele, à quoi le Dr Drobetsky a ajouté: "En effet, la découverte de mécanismes en jeu dans la résistance aux traitements pourrait permettre l'élaboration de nouvelles approches pour améliorer la chimiothérapie."

Cette étude a été financée par une subvention (Une subvention est une aide financière, c’est-à-dire une somme d’argent, qui est allouée par une institution publique ou privée à une personne ou une organisation privée ou...) accordée aux Drs Drobetsky et Wurtele par les Instituts de recherche en santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) du Canada.

À propos du CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal
Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l'Est-de-l'Île-de-Montréal (CIUSSS-Est) regroupe l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, l'Hôpital Santa Cabrini, le CHSLD Polonais Marie-Curie-Sklodowska et l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) universitaire en santé mentale (La santé mentale est un terme relativement récent et polysémique. Habituellement elle est vue comme l'« aptitude du psychisme à fonctionner de façon harmonieuse, agréable, efficace et à faire face...) de Montréal, de même que les centres de santé et de services sociaux de Saint-Léonard et de Saint-Michel, de la Pointe-de-l'Île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné...) et Lucille-Teasdale. Il compte près de 15 000 employés et près de 1000 médecins (ETP) répartis au sein de 43 points de service pour une population de 500 000 personnes. Il offre une gamme complète de soins de santé (Les soins de santé relèvent des sciences appliquées. Ils se centrent sur la santé de l'Homme ou de l'animal. Ils impliquent non seulement...) et de services sociaux de première ligne, des soins hospitaliers généraux, spécialisés et surspécialisés ainsi que des soins en santé mentale. Il offre également des soins de longue durée en établissement d'hébergement. Affilié à l'Université de Montréal, le CIUSSS-Est conjugue les missions d'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un élève par le biais de...), d'évaluation et de recherche avec la formation de médecins et professionnels de la santé. Ses deux centres de recherche d'envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) se démarquent sur les plans national et international dans les sphères d'expertise que sont la santé mentale, l'immuno-oncologie, la santé de la vision, la néphrologie et la thérapie cellulaire (Dans le cadre des biothérapies, la thérapie cellulaire vise à soigner des cellules ou à soigner un organisme par l'apport de cellules modifiées ou au statut particulier ; les...).
Page générée en 0.415 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique