Le cancer de la prostate gagne du terrain: aux armes !

Publié par Adrien le 09/11/2020 à 09:00
Source: Université de Sherbrooke - Pauline Navals
Par Pauline Navals, doctorante en chimie

"Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu*". En 2019, le cancer de la prostate reste encore et toujours le cancer le plus diagnostiqué chez les hommes.


Pauline Navals, doctorante en chimie.
Photo: fournie par Pauline Navals

Chaque jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...), onze hommes perdent la vie (La vie est le nom donné :) face à ce fléau, pourtant connu pour être lent et conciliant. Malheureusement, le cancer de la prostate (Le cancer de la prostate est un cancer fréquent touchant la prostate et donc exclusivement...) existe sous plusieurs formes. L'une d'entre elles est particulièrement agressive et ne répond à aucune attaque des scientifiques les plus invétérés. Pire, elle est persistante et apparait souvent lorsque l'on pense que le cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement...) a été vaincu.

Une armée de chercheurs du laboratoire du professeur Robert Day, armée à laquelle j'appartiens, se bat depuis une décennie (Une décennie est égale à dix ans. Le terme dérive des mots latins de decem « dix »...) dans le but de trouver un traitement efficace. Et nous avons enfin un plan d'attaque. Nous avons développé il y a maintenant quelques années une molécule (Une molécule est un assemblage chimique électriquement neutre d'au moins deux atomes, qui...) capable de bloquer la progression des tumeurs, et ce, à tous les stades de la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal...). Cependant, cette molécule est majoritairement naturelle. D'un côté, cette caractéristique la rend très efficace et presque dépourvue d'effets secondaires, de l'autre, fragile et facile à éliminer par le corps humain (Le corps humain est la structure physique d'une personne.). Pour devenir une véritable arme de destruction face au cancer, elle a besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est...) de monter en grade (Le mot grade a plusieurs significations :) ! Elle doit rester assez longtemps dans la circulation sanguine (La circulation sanguine est un type de système circulatoire en circuit fermé qui assure...), le tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) en bon état et être libérée auprès des tumeurs. Le 14 février 2019, nous avons partagé une méthode permettant de répondre à ces trois critères dans la revue Scientific Reports. Une méthode 3 en 1 en somme.


Mécanisme d'action d'une méthode 3 en 1 innovante contre le cancer de la prostate.
A) Le médicament (Un médicament est une substance ou une composition présentée comme possédant...) lié au transporteur (Un transporteur dirige une entreprise commerciale spécialisée dans le transport de...) Albumine traverse (Une traverse est un élément fondamental de la voie ferrée. C'est une pièce posée en travers de...) le corps humain et voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel...) au travers de la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles...) sanguine.
B) À proximité de la prostate et des cellules cancéreuses, le lien entre le médicament et son transporteur est reconnu puis rompu par la substance T.
C et D) Le médicament enfin seul et au niveau des tumeurs peut faire son travail et attaquer le cancer. Figure réalisée sur Biorender.com

Pour la comprendre, il faut savoir que dans le sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le...) il existe un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de grosses molécules. L'albumine en fait partie et son rôle est simple. Elle transporte d'autres molécules, bien plus petites, au travers de la circulation sans quoi ces dernières seraient éliminées. Imaginons un instant (L'instant désigne le plus petit élément constitutif du temps. L'instant n'est pas...) que l'on puisse, à la place de ces petites molécules, y accrocher la nôtre. Elle serait capable de voyager à travers le corps humain sans jamais être dégradée ou éliminée. Mais comment être sûr qu'elle se rende au niveau des tumeurs ? En plus d'un transporteur, nous avons besoin d'un système de guidage.

Lorsque le cancer atteint la prostate, celle-ci se met à produire une substance appelée substance T et nous savons comment l'exploiter. Nous avons développé un lien chimique capable de fixer le médicament à son transporteur, l'albumine, mais également capable d'être rompu par la substance T. Ainsi, la molécule peut voyager à l'abri dans le corps humain et être libérée uniquement à l'approche de sa cible. Tout ça, nous l'avons testé et ça marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un...) ! Notre molécule reste en circulation pendant près de 19 jours. Elle pénètre les tumeurs sans rencontrer d'obstacles et elle y reste ! Cette méthode de ciblage sans précédent est une avancée majeure en ce qui concerne le développement de molécules efficaces. Mais serons-nous capables de l'adapter ? De la généraliser ? Rien n'est moins sûr. Mais soyez-en certains, nous continuerons le combat sans relâche.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 12.648 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique