Ces punaises géantes de 12 cm attaquent les touristes

Publié par Cédric le 29/03/2024 à 06:00
Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Source: Journal du Muséum National d'Histoire Naturelle Grigore Antipa
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Des punaises d'eau géantes ont été découvertes à Chypre, suscitant l'inquiétude parmi les chercheurs et les baigneurs. Ces créatures, surnommées "mordeuses d'orteils", appartiennent au genre Lethocerus et peuvent atteindre environ 12 centimètres de longueur. Bien que ces insectes soient habituellement présents sur le continent, leur récente apparition sur l'île soulève des questions quant à leur mode d'arrivée et à leur impact sur l'écosystème local.


Photographies des punaises

Selon une étude publiée dans le Journal du "Muséum National d'Histoire Naturelle Grigore Antipa", les chercheurs ont observé une augmentation des signalements de ces punaises sur la côte est de l'île. Les rapports proviennent principalement de baigneurs surpris par la taille impressionnante de ces insectes aquatiques.

Les punaises d'eau géantes, membres de la famille des Belostomatidae, sont des prédateurs redoutables qui se nourrissent de diverses proies aquatiques, y compris les poissons et les crustacés. Leur technique consiste à injecter une salive digestive dans leur proie pour liquéfier son contenu, une morsure décrite comme extrêmement douloureuse, bien que non toxique pour l'homme.

Les chercheurs spéculent sur les raisons de l'arrivée de ces insectes sur l'île. Ils envisagent plusieurs scénarios, dont une possible migration induite par des facteurs environnementaux tels que les vents ou les courants marins, ou une recherche de nouvelles sources de nourriture. Cependant, aucune conclusion définitive n'a été tirée quant à l'établissement permanent de ces punaises à Chypre.


Détails

Malgré l'inquiétude suscitée par cette nouvelle découverte, les chercheurs estiment que les écosystèmes de l'île, similaires à ceux du continent, pourraient limiter l'impact de ces nouveaux arrivants. En effet, des prédateurs naturels tels que les cigognes blanches et les milans noirs sont présents à Chypre et pourraient contribuer au contrôle biologique de la population de punaises.

En attendant de mieux comprendre l'ampleur de cette invasion potentielle, les chercheurs encouragent la vigilance de la population locale et des visiteurs. Il est conseillé aux baigneurs de rester prudents et d'éviter de mettre leurs pieds à l'eau dans les zones où ces punaises ont été signalées.
Page générée en 0.296 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise