Salive
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Sécrétion de la salive dans les canaux des glandes salivaires.

La salive est un liquide biologique sécrété par les glandes salivaires, à l'intérieur de la bouche (La bouche (encore dénommée cavité buccale ou cavité orale) est l'ouverture par laquelle la nourriture d'un animal entre dans son corps. Le mot gueule s'utilise...).

Utilité

Elle joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert principalement à ouvrir et fermer la bouche et...) un double rôle d'humidification des muqueuses et de préparation des aliments pour leur digestion (La digestion est le processus au cours duquel un organisme vivant reçoit du milieu extérieur des aliments (eau, molécules organiques et minéraux), les modifie afin de les transformer en nutriments et sélectionne les...).

Elle contribue (chez l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par...) et d'autres mammifères) directement à la digestion de l'amidon (L'amidon (du latin amylum, non moulu) est un glucide complexe (polyoside) composé de chaînes de molécules de D-Glucose. Il s'agit d'une molécule de réserve énergétique...) (à condition que la nourriture ne soit pas chaude ; l'amylase salivaire étant dégradée au-dessus de 37°C)

Elle possède également un rôle antiseptique (Un antiseptique, appelé aussi antibactérien, est une substance qui tue ou prévient la croissance des bactéries et des virus sur les surfaces externes du corps. Ils sont à distinguer des antibiotiques, qui agissent de...) car elle contient le système sialoperoxydase permettant la production de l'anion antimicrobien hypothiocyanite et un rôle de protection de l'œsophage.

La salivation est un réflexe (Le réflexe d'une façon générale fait intervenir des propriétés intégratrices d'un centre nerveux. Il résulte d'un réflexe des activités musculaires en réponse à un stimulus. Ces activités musculaires sont...) inné, mais qui peut être acquis, comme l'a montré l'expérience de Pavlov.

Composition biochimique

Compte tenu de sa riche composition, la salive (La salive est un liquide biologique sécrété par les glandes salivaires, à l'intérieur de la bouche.) pourrait un jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel....) remplacer les prises de sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart des animaux. Un humain adulte est doté d’environ 5 litres de...). Une première étape clé dans cette voie vient d’être franchie grâce au décryptage complet du protéome salivaire. 1166 protéines différentes ont en effet été identifiées dans la salive. Les tests salivaires sont déjà employés pour la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) de stupéfiants

La majorité des protéines présentes dans la salive sont impliquées dans les voies de signalisation activées par le corps en cas d’infection ou de lésion organique (La chimie organique est une branche de la chimie concernant la description et l'étude d'une grande classe de molécules à base de carbone : les composés organiques.).

Des études précédentes[réf. incomplète] ont déjà prouvé qu’elles constituaient un bon indicateur pour diagnostiquer les cancers buccaux ainsi que l’infection par le virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous...) du SIDA, par la recherche des anticorps ciblés sur le virus. Cette liste sera bientôt élargie pour inclure des principales causes de décès comme le cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle manière que...) et les maladies du cœur. Si cette hypothèse se confirme, les médecins disposeront ainsi d’un nouvel outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions entreprises, par une plus grande rentabilisation...) de diagnostic (Le diagnostic (du grec δι?γνωση, diágnosi, à partir de δια-, dia-, „par, à travers, séparation,...) plus aisé à mettre en œuvre et également moins coûteux, adapté, par exemple, pour des campagnes de dépistage (Le dépistage, en médecine, consiste en la recherche d'une ou de plusieurs maladies ou d'anomalies dites "à risques" chez les individus d'une population donnée. Ces investigations...) ou la pratique de la médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal...) humanitaire.

Eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.)

L'eau constitue 99% de la salive. Solution hypotonique (qui est moins concentrée en ions) comparativement au plasma sanguin (Le plasma sanguin est le composant liquide du sang, dans lequel les cellules sanguines sont en suspension. Il constitue 55 % du volume total du sang.), elle peut devenir isotonique ou même hypertonique dans certaines conditions. En dissolvant des aliments, la salive permet de détecter leur goût (Pour la faculté de juger les belles choses, voir Goût (esthétique)).

Composés inorganiques

La salive n'est pas un simple ultrafiltrat du plasma ( En physique, le plasma décrit un état de la matière constitué de particules chargées (d'ions et d'électrons). Le plasma quark-gluon est un plasma qui constituerait les...);

Ion (Un ion est une espèce chimique électriquement chargée. Le terme vient de l'anglais, à partir de l'adjectif grec ἰόν (ion), se traduisant par « allant, qui va ».) Non-stimulée (mEq/L) Stimulée (mEq/L) Plasma (mEq/L)
Na+ 2,7 54,8 143,3
K+ 46,3 18,7 4,1
Cl- 31,5 35,9 100,9
HCO3- 0,6 29,7 27,5

N.B. Noter la grande différence entre les concentrations en ion sodium (Le sodium est un élément chimique, de symbole Na et de numéro atomique 11. C'est un métal mou et argenté, qui appartient aux métaux alcalins. On ne le trouve pas à l'état de...) et ion hydrogénocarbonate selon la condition de prélèvement.

Composés organiques

  • Urée : environ 2 mM (soit 2 mmol / L), selon le taux sanguin et l'ingestion de protéines (catabolisme des acides aminés) ;
  • Glucose : environ 0,056 mM (N.B : 3,6 à 6,1 mM dans le plasma) ;
  • Acide urique (L’acide urique (C5H4N4O3) est une molécule quasiment insoluble dans l’eau.), acide citrique (L'acide citrique est un triacide carboxylique de formule C6H8O7.), acides aminés, créatinine, cholestérol (Le cholestérol est un lipide de la famille des stérols qui joue un rôle central dans de nombreux processus biochimiques. Le cholestérol tire son nom du grec...) et phospholipides sont présents en faible concentrations.
  • Hormones : le dosage (En chimie analytique, le dosage est l'action qui consiste à déterminer la quantité d'une substance précise (l'analyte) présente dans...) de la progestérone salivaire (en faible concentration) peut servir d'indicateur de la phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) du cycle menstruel
  • molécules d'ARN : la salive contient plus de 3000 types d'ARN messagers dont le dosage pourrait être un marqueur prometteur de cancer de la bouche.

Protéines

  1. Amylase
  2. Lipase linguale
  3. Lysozyme (muraminidase)
  4. Kallicréine
  5. Protéines-riches-en-proline (PRP)
  6. Cystatine
  7. Statherine
  8. Gustine
  9. Histatine
  10. Anhydrase carbonique
  11. Lactoferrine
  12. Immunoglobulines
  13. Peroxydases
  14. Protéases déshydrogénases
  15. Phosphatases
  16. Albumine
  17. Mucines
Page générée en 0.050 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique