Comment transférer son code génétique sur son smartphone

Publié par Publication le 27/02/2011 à 12:00
...
Patrick Merel, un chercheur à la PTIB (Plateforme Technologique d'Innovation Biomédicale) du CHU de Bordeaux, propose une solution permettant de transférer son ADN sur son smartphone. Le service que ce chercheur développe consiste à séquencer les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) contenues dans l'ADN de l'utilisateur afin de l'informer sur les éventuels risques de maladies génétiques.

Concrètement, il suffit d'envoyer un tube en plastique contenant de la salive à un laboratoire. Ce dernier va décrypter l'ADN et le client (Le mot client a plusieurs acceptations :) pourra ensuite accéder à des informations le concernant via un site sécurisé. Si le principe est simple, la procédure l'est beaucoup moins, en tout cas en France où le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) ne peut porter ses fruits. En effet, la France interdit le recours au séquençage (En biochimie, le séquençage consiste à déterminer l'ordre linéaire des...) du génome (Le génome est l'ensemble du matériel génétique d'un individu ou d'une...) en dehors du cadre médical. C'est pourquoi Patrick Merel a fondé sa société nommée Portable Genomics en Californie, en collaboration avec une bio-informaticienne et deux biologistes.

A la différence de la France, plusieurs firmes américaines proposent aux particuliers le séquençage de leur ADN, sans formalité administrative ni ordonnance médicale, moyennant une somme qui ne cesse de baisser: le séquençage intégral du génome humain coûtait des centaines de milliers de dollars il y a quelques années, mais le montant s'est abaissé à 50 000 dollars en 2009, 15 000 dollars en 2010, et devrait avoisiner 3 000 dollars en 2011. D'ici quelques années, le service imaginé par ce chercheur devrait coûter autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne...) de 100 dollars.


Représentation d'une section de la double hélice d'ADN

L'application développée pour plateforme mobile (iphone ou ipad par exemple) présente de façon ergonomique non seulement les caractéristiques physiques et psychologiques, mais surtout des informations sur les prédispositions à contracter certaines maladies génétiques. En face de chaque maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal...) analysée, une icone s'affiche en vert si le risque est faible, ou en rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait...) dans le cas contraire. Le client peut également choisir de télécharger les 3 gigaoctets que représente le séquençage du génome (composé de trois milliards de paires de base) afin de mener ses propres recherches. Le logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements...) propose enfin d'autres applications comme le stockage des dossiers médicaux, ou encore un système de géolocalisation (La géolocalisation est un procédé permettant de positionner un objet (une personne,...) permettant de localiser des médecins spécialistes par exemple.

Patrick Merel présente ce service comme un outil de prévention (La prévention est une attitude et/ou l'ensemble de mesures à prendre pour éviter...) et de vigilance (Son attention prend un aspect d'intensité pour solliciter l'ensemble de ses capacités de...), et précise que certains gros investisseurs américains s'y intéressent déjà. D'autres sont sceptiques, comme Patrick Gaudray, membre du CCNE (Conseil consultatif national d'éthique) et directeur de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) au CNRS, qui pense que cela risque plutôt d'inquiéter les personnes qui ne vont pas forcément déclarer ces maladies. De plus, la fiabilité (Un système est fiable lorsque la probabilité de remplir sa mission sur une durée...) des résultats affichés est difficile à déterminer.

Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.361 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique