Séquençage - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

En biochimie, le séquençage consiste à déterminer l'ordre linéaire des composants d'une macromolécule (les acides aminés d'une protéine, les nucléotides d'un acide nucléique comme l'ADN, les monosaccharides d'un polysaccharide, etc.).

En génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est...), le séquençage concerne la détermination de la séquence des gènes voire des chromosomes, voire du génome (Le génome est l'ensemble du matériel génétique d'un individu ou d'une...) complet, ce qui techniquement revient à effectuer le séquençage de l'ADN constituant ces gènes ou ces chromosomes.

Séquençage de l'ADN

Le séquençage de l'ADN, consiste à déterminer l'ordre d'enchaînement des nucléotides d’un fragment d’ADN donné. Actuellement, la plupart du séquençage d’ADN est réalisée par la méthode de Sanger. Cette technique utilise la réaction de polymérisation de l’ADN avec une enzyme (Une enzyme est une molécule (protéine ou ARN dans le cas des ribozymes) permettant...) (anciennement le fragment de Klenow) "la sequenase" synthétisée complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou...) artificiellement et des didésoxyribonucléotides (ddNTP).

La séquence d’ADN contient l’information nécessaire aux êtres vivants pour survivre et se reproduire. Déterminer cette séquence est donc utile aussi bien pour les recherches visant à savoir comment vivent les organismes que pour des sujets appliqués. En médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la...), elle peut être utilisée pour identifier, diagnostiquer et potentiellement trouver des traitements à des maladies génétiques. La biotechnologie (L’OCDE définit la biotechnologie comme « l’application des principes...) est une discipline prospère avec des perspectives pour de nombreux produits et services utiles.

Méthode de Sanger

Dans la méthode de Sanger, la polymérisation de l’ADN est initiée par un petit oligonucléotide (amorce) complémentaire à une partie du fragment d’ADN à séquencer. L’élongation de l’amorce est réalisée par la « séquénase » (une ADN polymérase (Les polymérases (nom tiré de polymère) (EC 2.7.7.6/7/19/48/49) sont des enzymes qui...) I dépourvue d’activités exonucléasiques 5’→3’et 3'→5', et 100 fois plus rapide que le fragment de Klenow). Les quatre désoxynucléosides (dATP, dCTP, dGTP, dTTP) sont ajoutés, ainsi qu’en faible concentration les quatre 2'-3'didésoxynucléosides (ddATP, ddCTP, ddGTP, ddTTP) marqués par des fluorochromes différents. Ces didésoxynucléosides, une fois incorporés à la nouvelle chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :) synthétisée, empêchent la poursuite de l’élongation. Il en résulte de nouveaux fragments d’ADN de taille variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle...), qui sont ensuite séparés par électrophorèse sur un gel de polyacrylamide.

Séquençage du génome

  • séquenceur de gènes
  • Projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a...) génome humain
  • Liste d'espèces dont le génome est séquencé

Séquençage des polysaccharides

A compléter ....

Page générée en 0.063 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique