COVID-19: comment la parole propulse-t'elle les pathogènes ?

Publié par Adrien le 06/10/2020 à 09:00
Source: CNRS
La parole et le chant propagent des gouttelettes de salive, ce qui, dans le contexte actuel de la pandémie de Covid-19, suscite beaucoup d'interrogations.


Projection de CO2 émise durant le chant d'une cantatrice du MET Orchestra, enregistrée par caméra infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde supérieure à celle de la lumière visible mais plus courte que celle des micro-ondes.).
© M. Abkarian, P. Bourrianne et H.A. Stone (avec l'aide de la société FLIR et E. Bowman)

Des scientifiques du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français...), de l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...) de Montpellier et de l'université de Princeton ont donc voulu éclairer ce qui se produit lors de conversations. Une première étude, parue dans PNAS, a permis d'observer que les flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens commun. Plus...) d'airs générés en parlant ont une direction et une portée dépendante des sonorités produites. Ainsi, l'accumulation de consonances plosives, comme le "P" de "PaPa", produit un flux d'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de...) conique (Les coniques constituent une famille très utilisée de courbes planes algébriques, qui peuvent être définies de plusieurs manières différentes, toutes équivalentes entre elles.) pouvant aller jusqu'à 2 mètres en 30 secondes. Ces résultats soulignent également que le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) d'exposition lors d'une conversation influence tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) autant le risque de contamination que la distance.


Production de filaments salivaires au niveau des lèvres.
© M. Abkarian et H.A. Stone

Une autre étude, publiée le 2 octobre dans la revue Physical Review Fluids, décrit quant à elle le mécanisme de production de micro gouttelettes avec la parole (La parole, c'est du langage incarné. Autrement dit c'est l'acte d'un sujet. Si le langage renvoie à la notion de code, la parole renvoie à celle...): des filaments salivaires se forment, sur les lèvres pour les consonnes P et B par exemple, puis sont étirés, affinés et fragmentés sous forme de gouttelettes. Ces travaux se prolongent actuellement avec le Metropolitan Opera (Le Metropolitan Opera, à New York, est une salle d'opéra maintenant située dans le Lincoln Center, familièrement appelé par apocope, le...) Orchestra ("MET Orchestra") de la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations...) de New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de l’État de New York, est la principale ville des...), dans un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) qui vise à déterminer les conditions les plus sûres pour continuer l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) de ce prestigieux orchestre.

Bibliographie:
Speech can produce jet-like transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par...) relevant to asymptomatic spreading of virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme extracellulaire ou intracellulaire. Sous la forme...).
M. Abkarian, S. Mendez, N. Xue, F. Yang, H. A. Stone, Proceedings of the National Academy of Sciences, le 25 septembre 2020
DOI: 10.1073/pnas.2012156117

Stretching and break-up of saliva filaments during speech: a route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.) for pathogen aerosolization and its potential mitigation.
M. Abkarian, H. A. Stone, Physical Review Fluids, le 2 octobre 2020.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 1.704 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique