L'étau se resserre sur l'hypothétique Planète Neuf

Publié par Adrien le 04/03/2024 à 13:00
Source: arXiv
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

La neuvième planète, ou Planète X / Planète Neuf, est un corps céleste hypothétique, soupçonné de se cacher dans les confins de notre Système solaire bien au-delà de Neptune, dans la ceinture de Kuiper. Cette région éloignée abrite une multitude d'objets dont les orbites inhabituelles ont suggéré l'existence d'une grande planète.

Michael Brown et Konstantin Batygin, deux astronomes de Caltech, ont proposé l'hypothèse de la présence de cette Neuvième Planète en analysant ces orbites atypiques. Selon leurs calculs, cette planète serait environ sept fois plus massive que la Terre, ce qui en ferait la cinquième plus massive planète du Système solaire, située entre 500 et 600 unités astronomiques du Soleil.


La Neuvième Planète est une planète théorique dans le système solaire externe qui s'avère extrêmement difficile à trouver.
Crédit: Shutterstock

Toutefois, malgré les efforts déployés depuis presque une décennie, la Planète Neuf reste insaisissable, principalement en raison de l'incertitude entourant son orbite elliptique, qui pourrait prendre entre 5 000 et 10 000 ans à compléter. Une nouvelle étude, utilisant les données du Pan-STARRS à Hawaï, a permis d'exclure plus de trois quarts de son chemin orbital suspecté, rapprochant ainsi les chercheurs de leur cible.

Pour repérer la Planète Neuf, les scientifiques ont scruté son chemin orbital à des intervalles mensuels, cherchant des objets brillants changeant de position chaque mois. Pour tester leurs chances de succès, ils ont introduit plus de 50 000 fausses Planètes Neuf dans les données, localisant 99,9 % de ces leurres. Cette stratégie donne un aperçu de la probabilité d'avoir manqué la véritable Planète Neuf dans la région analysée.

Les efforts pour découvrir cette planète mystérieuse ne s'arrêtent pas là. Les chercheurs envisagent d'utiliser les données du Télescope Subaru pour sonder les espaces jusqu'ici inaccessibles. Si cette démarche s'avère infructueuse, le futur Observatoire Vera C. Rubin pourrait être la clé de cette énigme cosmique. L'optimisme demeure, Michael Brown anticipant la découverte de la Planète Neuf dans l'année suivant la mise en service de cet observatoire en 2025.
Page générée en 0.164 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise