La face cachée de la nicotine

Publié par Adrien le 12/07/2021 à 09:00
Source: CNRS INSB
Lorsque le tabac est consommé, la nicotine qu'il contient se fixe aux récepteurs nicotiniques du cerveau, entraînant l'activation du circuit de la récompense et la libération de dopamine. C'est en grande partie parce que les neurones à dopamine sont activés que la nicotine (La nicotine (de Jean Nicot) est un alcaloïde présent dans les feuilles de tabac...) exercerait son effet addictif. Des chercheurs viennent pourtant de montrer, dans la revue [i]Neuron que la nicotine induit (L'induit est un organe généralement électromagnétique utilisé en électrotechnique chargé de...) des effets opposés sur les neurones dopaminergiques selon où ceux-ci projettent dans le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite...) et que cela traduirait deux effets contraires de la nicotine: le renforcement et l'anxiété (L'anxiété est pour la psychiatrie phénoménologique biologique et...).[/i]


Les effets opposés de la nicotine sur le cerveau. l'action de la nicotine sur l'activité des neurones dopaminergiques dépend de leurs projections.
© Philippe Faure

Lorsque le tabac est consommé, la nicotine qu'il contient se fixe aux récepteurs nicotiniques du cerveau, ce qui entraine l'activation (Activation peut faire référence à :) du "circuit de la récompense" et la libération de dopamine. La nicotine, comme d'autres drogues d'abus, détourne petit à petit ce circuit de la récompense, ce qui pousse (Pousse est le nom donné à une course automobile illégale à la Réunion.) l'individu (Le Wiktionnaire est un projet de dictionnaire libre et gratuit similaire à Wikipédia (tous deux...) à la consommation et, finalement, à la dépendance. Ce point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et...) a notamment été popularisé par des expériences d'auto-stimulation des neurones dopaminergiques de l'aire tegmentale ventrale, qui ont démontré que la seule stimulation (Une stimulation est un événement physique ou chimique qui active une ou plusieurs...) de ces neurones induit des effets similaires à ceux qui caractérisent l'état de dépendance à une drogue (Une drogue est un composé chimique, biochimique ou naturel, capable d'altérer une ou...). Mais la nicotine est également un produit anxiogène. S'il est donc généralement considéré que l'effet addictif de la nicotine est dû à l'augmentation de dopamine qu'elle provoque, les mécanismes par lesquels la nicotine produit de l'anxiété chez les fumeurs restent peu connus.

Les scientifiques viennent de montrer par des enregistrements électrophysiologiques que la nicotine active et inhibe de façon concomitante deux sous-populations de neurones à dopamine. Les neurones excités par la nicotine projettent vers le noyau accumbens, tandis que ceux qui sont inhibés par la nicotine projettent vers l'amygdale, deux régions très distinctes du cerveau. En manipulant ces deux voies, ils montrent que ces deux populations neuronales sous-tendent des fonctions opposées: l'activation des neurones à dopamine projetant vers le noyau accumbens est impliqué dans le renforcement à la drogue, tandis que l'inhibition des neurones projetant vers l'amygdale est impliqué dans la mise en place d'un comportement anxieux. Ces études mettent donc désormais en évidence que l'action de la nicotine sur l'activité des neurones dopaminergiques dépend de leurs projections et révèlent deux effets antagonistes de la nicotine sur le système dopaminergique: un effet positif de récompense qui pousse à la consommation, mais également un effet négatif anxiogène qui pourrait au contraire limiter le désir de consommer la drogue.

La nicotine, lorsqu'elle est ingérée, va avoir des effets sur plusieurs autres régions du cerveau. C'est par cette action conjointe sur le circuit de la récompense et sur de nombreuses autres régions du cerveau que la nicotine va produire son effet. Les résultats obtenus suggèrent une balance d'effets positifs et négatifs au niveau du circuit de la récompense. Cette découverte pourrait avoir de nombreuses implications pour comprendre la mise en place de l'addiction (La dépendance est, au sens phénoménologique, une conduite qui repose sur une envie...) à la nicotine. En particulier, des différences dans la réponse de ces deux sous-circuits pourraient expliquer pourquoi certains individus sont plus sensibles que d'autres à l'effet addictif de la nicotine.

Pour en savoir plus:
Nicotine inhibits the VTA to Amygdala dopamine pathway to promote anxiety
Nguyen C, Mondoloni S, Le Borgne T, Centeno I, Come M, Jehl J, Solié C, Reynolds LM, Durand-de Cuttoli R, Tolu S, Valverde S, Didienne S, Hannesse B, Fiancette JF, Pons S, Maskos U, Deroche-Gamonet V, Dalkara D, Hardelin JP, Mourot A, Marti F & Faure P.
Neuron 8 juillet 2021. DOI: https://doi.org/10.1016/j.neuron.2021.06.013

laboratoire:
École supérieure de physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la...) et de chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à...) industrielles - ESPCI, Laboratoire de plasticité du cerveau (CNRS/ESPCI PARIS)
10 rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux...) Vauquelin, 75005 Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région...).
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.062 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique