Vue - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.

L'œil est l'organe de la vue mais la vision, c'est-à-dire la perception visuelle, nécessite l'intervention de zones spécialisées du cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite...) (le cortex (En biologie, le cortex (mot latin signifiant écorce) désigne la couche superficielle ou...) visuel) qui analysent et synthétisent les informations collectées en termes de forme, de couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes...), de texture, de relief (Le relief est la différence de hauteur entre deux points. Néanmoins, ce mot est souvent employé...), etc.

Mécanisme de la vue dans l'œil

La lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil...) passe d'abord par la cornée. Elle traverse (Une traverse est un élément fondamental de la voie ferrée. C'est une pièce posée en travers de...) ensuite l'humeur aqueuse, la pupille (Dans l'œil, la pupille est le trou situé au milieu de l'iris. Il nous apparaît noir...), le cristallin, puis l'humeur vitrée. À chaque stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe...), elle peut être modifiée qualitativement et/ou quantitativement (ex : les lunettes de soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile...), opacification du cristallin). Elle atteint ensuite la rétine (La rétine est l'organe sensible de la vision. D'origine diencéphalique, elle est une...). À ce stade, la lumière, constituée d'ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible...) électromagnétiques, est convertie en impulsions électriques par les constituants de la rétine, les photorécepteurs (cônes environ 10 millions, bâtonnets environ 120 millions) et les neurones, puis transmise au système nerveux (Le système nerveux est un système en réseau formé des organes des sens, des...) central par le nerf (En neuroanatomie, au sein du système nerveux , périphérique et central, un nerf...) optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement...). Les deux nerfs optiques (droit et gauche) s'entrecroisent au niveau du chiasma optique et projettent vers le thalamus au niveau des corps genouillés latéraux. À partir de ceux-ci, les informations sont relayées vers les aires (Aires (en espagnol, les airs) est une compagnie aérienne intérieure de Colombie.) visuelles du cortex.

Les photorécepteurs rétiniens cônes ou bâtonnets sont reliés par l'intermédiaire de neurones bipolaires aux cellules ganglionnaires dont les axones constituent le nerf optique. Ce cône ou bâtonnet (En biologie, le bâtonnet (ou « cellule en bâtonnet ») est une cellule...) contient un pigment (Un pigment est une substance colorée, naturelle ou artificielle, d'origine minérale ou...) chimique qui est modifié par la lumière, cette modification produit de l'électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la...) dans le neurone (Un neurone, ou cellule nerveuse, est une cellule excitable constituant l'unité fonctionnelle...) (stimulation). La cellule annule alors chimiquement la modification du pigment afin de lui redonner sa formule première (arrêt de la stimulation (Une stimulation est un événement physique ou chimique qui active une ou plusieurs...) du neurone).

Plusieurs bâtonnets sont souvent reliés à un même neurone, il suffit qu'un seul bâtonnet soit illuminé pour que le neurone soit stimulé. Ce type de neurone est alors très sensible à la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire,...) de lumière (sa puissance). Les cônes sont souvent connectés à un seul neurone et ils contiennent un pigment sensible uniquement à une « couleur » (espace restreint et contigu de longueurs d'ondes). Il y a trois types de pigments pour les cônes, respectivement sensibles au rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait...) (grande longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus...) d'ondes), vert (Le vert est une couleur complémentaire correspondant à la lumière qui a une longueur d'onde...) (moyenne longueur d'onde), et bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs...) (courte longueur d'onde). Il en existe un quatrième, qui est une exception génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est...) assez rare.

L'œil est donc sensible uniquement à trois couleurs. C'est le traitement et la recombinaison de ces trois stimulations, effectués dans le cerveau, qui donnera la sensation des autres couleurs. L'absence d'un ou de plusieurs types de cônes dans l'œil rend insensible aux types de longueurs d'ondes correspondantes. Ceci fut pressenti par le médecin (Un médecin est un professionnel de la santé titulaire d'un diplôme de docteur en...) John Dalton, il lui donna son nom : Le daltonisme (Le daltonisme est une anomalie dans laquelle un ou plusieurs des trois types de cônes de la...) (= dischromatopsie). Au-delà (infrarouge) et en deçà de ces longueurs d'ondes (ultraviolet) nous ne voyons pas.

Chaque cône ou bâtonnet est activé par la lumière, il passe ensuite à un état insensible pendant un certain temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...), et redevient activable. Ces différents temps sont dus aux réactions photo-chimiques entre l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la...) lumineuse et les différents pigments. La durée pendant laquelle le cône (ou bâtonnet) n'est plus sensible à un changement de la lumière est le temps qu'il lui faut pour reconstituer son pigment. Tant que la concentration de pigment dans la cellule n'a pas atteint un certain seuil, le neurone continue d'être stimulé. C'est une partie de l'explication du phénomène de persistance ( Persistance (statistiques) Persistance (informatique) en peinture : La...) rétinienne, on « voit » des traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de...) lumineuses alors que la lumière s'est arrêtée.

Page générée en 0.196 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique