Des formes de vie terrestres peuvent-elles survivre sur une planète comme Mars ?

Publié par Redbran le 19/04/2021 à 13:00
Source: © Union européenne, [2021] / CORDIS
Selon une nouvelle étude, certains microbes de la Terre pourraient temporairement survivre à la surface de Mars.

Alors que le rover Perseverance recherche des preuves de vie ancienne sur la surface stérile de Mars, les chercheurs sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...) étudient à quel point (Graphie) il pourrait être difficile pour les organismes vivants d'y survivre aujourd'hui.


Credit: NASA/JPL-Caltech/MSSS

Les résultats publiés dans la revue "Frontiers in Microbiology" révèlent que des micro-organismes de la Terre pourraient bel (Nommé en l’honneur de l'inventeur Alexandre Graham Bell, le bel est unité de...) et bien y survivre. Des scientifiques du Centre aérospatial allemand (DLR) et de la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de...) ont lancé dans la stratosphère (La stratosphère est la seconde couche de l'atmosphère terrestre, se situant au-dessus de la...) un conteneur (Dans le domaine du transport, un container (de l'anglais), parfois francisé en conteneur, est...) en aluminium (L'aluminium est un élément chimique, de symbole Al et de numéro atomique 13....) contenant des bactéries et des champignons. Les deux échantillons ont été conservés dans les conditions de l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) martienne et exposés au rayonnement (Le rayonnement, synonyme de radiation en physique, désigne le processus d'émission ou de...) ultraviolet (Le rayonnement ultraviolet (UV) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur...) du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile...).

Attention à ce que nous emmenons sur Mars

Certains des micro-organismes ont survécu. "Nous avons testé avec succès une nouvelle façon d'exposer les bactéries et les champignons à des conditions semblables à celles de Mars en utilisant un ballon scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui...) pour faire voler notre équipement expérimental jusqu'à la stratosphère de la Terre", a commenté la co-autrice de l'étude, Marta Cortesão, doctorante au DLR. "Certains microbes, en particulier les spores de la moisissure noire, ont pu survivre au voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel...), même lorsqu'ils ont été exposés à un rayonnement UV très intense."

"Si un microbe (Les micro-organismes ou microbes sont des organismes vivants microscopiques (invisible à...) peut survivre là-haut, au-dessus d'une grande partie de la couche d'ozone (L’ozone (ou trioxygène) est un composé chimique comportant 3 atomes...) protectrice, il pourrait tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) simplement être capable de survivre – même brièvement – lors d'un voyage à destination de la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...) de Mars", a déclaré le co-auteur David J. Smith de la NASA à "CNN".

Que signifie la survie pour les voyages dans l'espace ?

Les spores de la moisissure noire Aspergillus niger et la bactérie (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées...) Salinisphaera shabanensis ont réussi à survivre. "Les spores du champignon Aspergillus niger sont incroyablement résistantes – à la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent :...), aux produits chimiques agressifs et à d'autres facteurs de stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général...) – mais personne n'avait jamais essayé de savoir si elles pouvaient survivre à une exposition dans l'espace ou à un rayonnement intense comme c'est le cas sur Mars", a expliqué Marta Cortesão. "Cette expérience soulève de nombreuses questions sur les mécanismes génétiques qui sont essentiels à la survie des microbes. Sont-ils porteurs d'anciennes caractéristiques évolutives qui leur permettent de résister à des conditions difficiles, ou l'adaptation à leur environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et...) actuel leur permet-elle de se protéger de nombreux autres facteurs environnementaux ?"

David J. Smith a ajouté que ces expériences rendent possible l'étude de "la résilience des microbes d'une manière irréalisable en laboratoire", et qu'elles offrent "une opportunité de prédire les conséquences de la survie sur Mars et d'aider à établir les limites de la vie (La vie est le nom donné :) telle que nous la connaissons".

À l'avenir, nous devrons être attentifs aux organismes et autres contaminants que nous emporterons avec nous dans l'espace, ou que nous pourrions ramener. "Cette recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) nous permet de mieux comprendre quels microbes sont susceptibles de subsister dans des environnements que l'on croyait autrefois mortels, comme la surface de Mars, et nous renseigne sur la manière d'éviter d'emmener involontairement de minuscules auto-stoppeurs avec nous vers des destinations extraterrestres", a fait remarquer le co-auteur Ralf Moeller du DLR.

"Dans le cadre des futures missions de longue durée avec équipage à destination de Mars, nous devons savoir comment les micro-organismes associés à l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo...) pourraient survivre sur la planète rouge (Planète rouge (Red Planet) est un film américain réalisé par Antony Hoffman,...), car certains peuvent présenter un risque pour la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste...) des astronautes", observe Katharina Siems, co-autrice principale et également doctorante au DLR. "D'autre part, certains microbes pourraient se révéler extrêmement précieux pour l'exploration (L'exploration est le fait de chercher avec l'intention de découvrir quelque chose d'inconnu.) spatiale. Ils pourraient nous aider à produire de la nourriture et des matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en...) indépendamment de la Terre, ce qui sera crucial lorsque nous serons si loin de chez nous. Les micro-organismes nous sont intimement liés; au sein de notre corps, notre nourriture, notre environnement, il est donc impossible de les exclure des voyages dans l'espace."
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.107 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique