Le jour où la Terre a basculé...
Publié par Michel le 27/08/2006 à 00:00
Source: LiveScience
Illustration: Maloof Laboratory
Selon une équipe de scientifiques, il se pourrait que dans un passé lointain, la Terre ait basculé sur le coté afin de maintenir son équilibre, et qu'elle soit capable de renouveler cet exploit dans le futur.

Les scientifiques savent déjà que le pôle Nord (Le pôle Nord géographique terrestre, ou simplement pôle Nord, est le point le plus septentrional de la planète Terre. Il est défini comme le point...) se déplace avec le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.). Mais une théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance...) appelée "dérive vraie" (ou TPW:true polar wander) suggère que si un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est...) très lourd, tel un volcan (Un volcan est un relief terrestre, sous-marin ou extra-terrestre formé par l'éjection et l'empilement de matériaux issus de la montée d'un magma sous...) surdimensionné, se formait à grande distance de l'équateur, la force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale » équivalent au courage (cf. les articles...) centrifuge éloignerait cet objet loin de l'axe de rotation de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre...): si la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et...) n'était pas équilibrée par ailleurs, la Terre basculerait jusqu'à ce que le poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale à l'opposé de la...) supplémentaire se place à proximité de l'équateur.


Selon la théorie TPW, un point lourd dans l'Arctique (L’Arctique est la région entourant le pôle nord de la Terre, à l’intérieur et aux abords du cercle polaire. Elle se situe à l'opposé de l'Antarctique....) provoqué, par exemple,
par une énorme remontée de magma, réorienterait la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre hydrostatique,...) en 5 à 20 millions d'années
de sorte que ce point atteigne l'équateur.

L'analyse d'échantillons de sédiments anciens trouvés dans l'archipel (Un archipel est un ensemble d'îles relativement proches les unes des autres. La proximité se double le plus souvent d'une origine géologique commune.) norvégien de Svalbard (Le Svalbard est un archipel de la Norvège situé à la limite de l'océan Arctique et de l'océan Atlantique, entre le Groenland à l'ouest, l'archipel François-Joseph à l'est et l'Europe...) a montré qu'un tel événement a effectivement déjà pu se produire dans le passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur...). "Les sédiments que nous avons récupérés fournissent de sérieux indices que ce phénomène s'est produit il y a environ 800 millions d'années", déclare Adam Maloof, professeur de Sciences de la Terre à l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) de Princeton. "Si nous pouvons trouver d'autres preuves corroborant ce fait dans d'autres régions du monde (Le mot monde peut désigner :), nous saurons que notre planète est capable de ce type de bouleversement excessif".

Les indices

Quand des fragments de roche (La roche, du latin populaire rocca, désigne tout matériau constitutif de l'écorce terrestre. Tout matériau entrant dans la composition du sous-sol est formé par un assemblage de minéraux,...) coulent dans les fonds océaniques, des petites particules magnétiques s'alignent avec les lignes du champ magnétique terrestre (La Terre possède un champ magnétique produit par les déplacements de son noyau externe – composé essentiellement de fer et de nickel en fusion conducteurs – qui se comporte comme une gigantesque dynamo.). Ces roches deviennent la mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) du champ magnétique (En physique, le champ magnétique (ou induction magnétique, ou densité de flux magnétique) est une grandeur caractérisée par la donnée d'une intensité et d'une direction, définie en tout...) de l'époque. Si une roche a été retournée par un événement géologique exceptionnel, l'orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des points cardinaux (nord de la boussole) ;) de son champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) magnétique ne sera pas normale. "Nous avons justement découvert de telles anomalies dans les sédiments de Svalbard", indique Maloof. "Nous avons essayé de trouver d'autres explications à ces anomalies, comme une rotation individuelle et rapide de la plaque sur laquelle les îles reposent, mais aucune des solutions de rechange n'a en fait plus de sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine....)".

Le TPW pourrait également être responsable des changements exceptionnels qui se sont produits dans la chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à l'instar de la physique et de la biologie avec lesquelles elle partage des espaces d'investigations communs ou...) d'océanique il y a 800 millions d'années. " Aucun scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les...) n'a jamais trouvé de preuve de l'existence d'une période glaciaire à cette époque, et les modifications de l'océan (Un océan est souvent défini, en géographie, comme une vaste étendue d'eau salée. En fait, il s'agit plutôt d'un volume, dont l'eau est en permanence renouvelée par des courants marins. Approximativement...) d'alors restent un des grands mystères de l'histoire antique de notre planète", indique Maloof. "Par contre, si tous les continents ont 'brusquement' basculé et que leurs fleuves ont commencé à amener leurs eaux et des nutriments vers les tropiques au lieu de l'Arctique, par exemple, alors ces mystérieux changements géochimiques peuvent trouver une explication".

Selon les chercheurs, qui ont publié leurs résultats dans l'édition du 25 août du Geological Society of America Bulletin, de futurs travaux pourront tester directement l'hypothèse PWT parce que ce type d'événement a du, s'il s'est produit, affecter tous les continents d'une façon prévisible, selon la position de chacun par rapport à l'axe de rotation de la Terre.

Page générée en 0.391 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique