L'or ouvre une ruée vers de nouveaux outils moléculaires
Publié par Isabelle le 31/05/2019 à 14:00
Source: CNRS INC

Une équipe regroupant trois laboratoires français vient de concevoir des nouveaux catalyseurs pour la formation d'une liaison entre un atome de carbone d'une part et un atome de carbone, d'oxygène ou d'azote d'autre part. Ces molécules composées d'un ligand en "L" et d'un atome (Un atome (grec ancien ἄτομος [atomos], « que l'on ne peut diviser ») est la plus petite partie d'un corps simple pouvant se combiner chimiquement avec une autre. La théorie...) d'or ne génèrent pas de sous-produits toxiques lors de la réaction. Une avancée prometteuse qui ouvre de nouvelles voies de synthèse verte. Ces résultats sont publiés dans Angewandte Chemie International Edition.

L'or a toujours fait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est défini par les relations...) de fascination et de convoitise depuis des millénaires mais a longtemps été considéré comme inactif en chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à l'instar de la physique et de la biologie avec lesquelles elle partage des espaces...). Il présente pourtant l'avantage de mener à de larges complexités moléculaires à partir de molécules simples sans toxicité (La toxicité (du grec τοξικότητα toxikótêta) est la mesure de la capacité d’une substance à...) résiduelle, c'est-à-dire sans créer de sous-produit toxique durant la réaction. Un candidat parfait pour la chimie verte et durable qui vient d'être mis à contribution par les équipes de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) de chimie de Nice (CNRS/Université Côte d'Azur), du Laboratoire de chimie de coordination (CNRS) et du laboratoire Cibles thérapeutiques et conception de médicaments (CNRS/Faculté de pharmacie (La pharmacie (du grec φάρμακον/pharmakôn signifiant drogue, venin ou poison) est la science s'intéressant à la conception, au mode d'action,...) de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle...) Descartes). Les scientifiques ont élaboré de nouvelles structures catalytiques capables de former des liaisons C-C, C-O et C-N. Ces molécules ouvrent également de nouvelles perspectives en catalyse (La catalyse est l'action d'une substance appelée catalyseur sur une transformation chimique dans le but de modifier sa vitesse de réaction. Le catalyseur, qui est en général...) asymétrique en présence de complexes d'or.

Le travail de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques....), financé par l'Agence nationale de la recherche, a consisté à trouver la combinaison (Une combinaison peut être :) métal-ligand permettant d'accéder à une efficacité et une sélectivité maximales. Les équipes ont imaginé un ligand en forme de "L" associant une entité carbénique, connue pour être efficace en catalyse à l'or, et un motif barbiturique. Grâce à la forme de sa structure, ce ligand forme une poche protectrice autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre...) du centre métallique du complexe formé. Il protège ainsi le site actif durant le cycle catalytique et il le stabilise. Selon les équipes de recherche, ce nouveau catalyseur (En chimie, un catalyseur est une substance qui augmente la vitesse d'une réaction chimique ; il participe à la réaction mais il ne fait partie ni des produits, ni des réactifs et n'apparaît donc pas dans...) engendre une excellente activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) pour la synthèse de molécules organiques incorporant des motifs indoles, justement présents dans de nombreuses molécules d'intérêts pharmaceutiques. Ces catalyseurs ouvrent également de nouvelles perspectives en catalyse asymétrique, une technique essentielle en industrie pharmaceutique (L'industrie pharmaceutique est le secteur économique qui regroupe les activités de recherche, de fabrication et de commercialisation des médicaments...), pour la suite des recherches menées en collaboration par ces trois équipes.

Référence:
Yue Tang, Idir Benaissa, Mathieu Huynh, Laure Vendier, Noël Lugan, Stéphanie Bastin, Philippe Belmont, Vincent César et Véronique Michelet.
An original L-shape, tunable N-Heterocyclic Carbene platform for efficient gold(I) catalysis.
Angew. Chem. Int. Ed. ASAP communication - Avril 2019
DOI: 10.1002/anie.201901090

Contacts chercheurs:
- Véronique Michelet - Professeure (ICN UMR7272)
- Stéphanie Bastin - Chargée de recherche CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) (LCC UPR8241)
- Vincent César- Chargé de recherche CNRS (LCC UPR8241)
- Philippe Belmont - Professeur (CiTCoM UMR8038)
- Stéphanie Younès - Responsable Communication
- Christophe Cartier dit Moulin (Un moulin est une machine à moudre les grains de céréale en farine et, par analogie, une machine à broyer, piler, pulvériser diverses substances et à extraire certains produits (huile, pommes, poudre, épices,...) - INC & Institut parisien de chimie moléculaire
- Sophie Félix - Chargée de communication - CNRS INC
Page générée en 0.008 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique