Industrie pharmaceutique - Définition

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

L'industrie pharmaceutique est le secteur économique qui regroupe les activités de recherche, de fabrication et de commercialisation des médicaments pour la médecine humaine ou vétérinaire. C'est une des industries les plus rentables et importantes économiquement, au monde. Cette activité est exercée par les laboratoires pharmaceutiques et les sociétés de biotechnologie.

Historique

Avant la fin du XIXe siècle, les médicaments étaient fabriqués par chaque pharmacien, ou apothicaire à partir de diverses substances végétales, voire minérales. L'industrie pharmaceutique moderne est née à la fin du XIXe siècle avec le développement des médicaments de synthèse issus de la chimie. Les grands laboratoires pharmaceutiques mondiaux tirent en général leur origine du développement de la chimie.

Acteurs

Principaux laboratoires pharmaceutiques

Les quatorze premiers laboratoires pharmaceutiques mondiaux sont, par ordre de taille en US dollar, le 12 mars 2009 (classés par CA du groupe, cités par "Les Echos") :

  • Pfizer-Wyeth (États-Unis) : 75 milliards de dollars
  • Merck & Co.- Schering-Plough (États-Unis) : 47 milliards,
  • Hoffmann-La Roche-Genentech (Suisse) : 43,10 milliards,
  • Novartis (Suisse) : 41,50 milliards,
  • Sanofi-Aventis (France) : 34,90 milliards,
  • GlaxoSmithKline (Royaume-Uni) : 33,60 milliards,
  • AstraZeneca (Royaume-Uni) : 31,60 milliards,
  • Abbott (États-Unis) : 29,50 milliards,
  • Johnson & Johnson : 24,60 milliards (pharma uniquement)(États-Unis)
  • Bristol-Myers-Squibb (États-Unis) : 20,60 milliards,
  • Eli Lilly (États-Unis) : 18,63 milliards,
  • Amgen (États-Unis) : 14,77 milliards,
  • Bayer (Allemagne) : 14,10 milliards,
  • Boehringer-Ingelheim Pharmaceuticals (Allemagne) : 10,95 milliards (2007).

Économie

Facteurs de croissance

Les besoins en médicaments sont importants, du fait :

  • du vieillissement de la population ;
  • d'un plus large accès aux services de santé dans de nombreux pays ;
  • de la définition des maladies mentales DSM.

Défis

L'industrie pharmaceutique mondiale est confrontée à plusieurs défis :

  • La chute tendancielle de l’innovation des différents laboratoires de recherche depuis 1999, sur 1092 nouveaux médicaments lancés en cinq années sur le marché, aucun n’a apporté une réelle innovation thérapeutique (chiffre établi en 2005).
  • La concurrence, de plus en plus importante, des médicaments génériques, favorisée par les politiques de réduction des coûts de santé, réalisées dans les différents pays développés. Le marché des génériques devrait croître annuellement de 9% pour atteindre 75 milliards d’euros en 2008 (100 milliards de dollars) (estimation faite en 2005).
  • La plus grande vigilance des autorités de santé (FDA américaine, EMEA européenne, etc.) face aux apports thérapeutiques des nouveaux produits et à leurs effets secondaires. Les autorisations de mise sur le marché sont donc de moins en moins nombreuses.
  • La montée de la biotechnologie, incontournable dans la découverte de nouvelles molécules, mais d'une culture différente de la culture chimique d'origine des laboratoires. Le secteur de la biotechnologie représentait 7 % du marché de l'industrie pharmaceutique en 2006. Il devrait fournir le meilleur potentiel de croissance de l'industrie.
  • Si les besoins en matière de santé sont infinis, les ressources qui peuvent y être consacrés sont limitées. Les systèmes de remboursement des dépenses de santé public ou privés tentent de freiner la consommation de médicament en volume comme en valeur (incitation à l'utilisation de génériques, déremboursements). Dans certains pays, des taxes sont directement établies sur les laboratoires pharmaceutiques.

Pour répondre à ces défis :

  • les laboratoires tentent de raccourcir les délais de découverte et de mise sur le marché des nouveaux médicaments.
  • les grands groupes travaillent sur une rationalisation et un meilleur contrôle de leurs frais marketing, qui est le poste principal de leurs dépenses opérationnelles et représente en moyenne plus de 30% de leur chiffre d’affaires.

« Pour contourner les politiques publiques et la prescription par les médecins, les compagnies s’efforcent de cibler directement le consommateur »

Les grands laboratoires pharmaceutiques cherchent à se concentrer sur les points suivants :

  • une véritable expertise sur des marchés clés (diabète, maladies cardio-vasculaires, cancers et les vaccins) ;
  • le nombre de produits à fort potentiel se trouvant dans le portefeuille de recherche ("blockbusters", médicaments de masse dont les ventes sont supérieures à 750 millions d’euros, soit un milliard de dollars) ;
  • la détention, dans le portefeuille :
    • de produits très spécialisés, difficilement copiables,
    • de produits s’adressant à la clientèle âgée des pays riches et les aidant réellement à améliorer leur santé générale (hypertension, bronchite, asthme, diabète, cancer...) et donc leur survie ;
    • de nouveaux produits ayant la capacité à devenir des médicaments de masse ;
  • la capacité à générer sur plusieurs années une croissance des bénéfices par action à deux chiffres.
Page générée en 0.015 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise