Ce nouveau catalyseur peut dégrader rapidement et proprement la pollution plastique durable

Publié par Cédric le 07/12/2023 à 08:00
Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Source: Chem
2
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Des images poignantes d'animaux emmêlés dans des filets de pêche abandonnés, tels que des tortues marines, des dauphins et des phoques, sont malheureusement désormais familières pour beaucoup d'entre nous. Cependant, peu savent que le principal problème derrière le Nylon-6 (un plastique présent dans ces filets, les tapis et les vêtements) réside dans sa résistance et sa durabilité. Une fois dans l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et...), il persiste pendant des milliers d'années, polluant (Le polluant a pour définition la plus souvent retenue : un altéragène...) les voies navigables, endommageant les coraux et menaçant la vie marine et aviaire.


Image d'illustration Pixabay

Des chimistes de l'Université Northwestern ont récemment mis au point un catalyseur (En chimie, un catalyseur est une substance qui augmente la vitesse d'une réaction chimique ;...) capable de dégrader intégralement et proprement le Nylon-6 en quelques minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. ...) seulement, sans générer de sous-produits nocifs. Ce processus, en plus de ne pas nécessiter de solvants toxiques ni de matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en...) coûteux, s'avère pratique pour des applications courantes. Publiée dans la revue Chem, cette recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) pourrait jouer un rôle crucial dans la remédiation environnementale et même initier le recyclage (Le recyclage est un procédé de traitement des déchets industriels et des déchets ménagers qui...) des déchets de Nylon-6 en produits de plus grande valeur.

Le Nylon-6 se retrouve dans divers matériaux du quotidien, tels que les vêtements, les tapis ou les ceintures de sécurité. Cependant, une fois jetés, ils finissent dans des décharges ou, pire encore, dans l'environnement, y compris dans les océans. Prenons l'exemple des filets de pêche: ils perdent en qualité après quelques années d'utilisation, et deviennent tellement gorgés d'eau qu'il est difficile de les retirer de l'océan. Et comme ils peuvent être remplacés à faible coût, ils sont malheureusement souvent simplement abandonnés dans l'eau. Pour ceux qui privilégient la combustion (La combustion est une réaction chimique exothermique d'oxydoréduction. Lorsque la...) de produits contenant du Nylon-6, cette dernière n'est pas sans impact, car émet des polluants toxiques tels que les oxydes d'azote, associés à divers problèmes de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste...), ou le dioxyde de carbone (Le dioxyde de carbone, communément appelé gaz carbonique ou anhydride carbonique, est un...), un puissant gaz à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie...).

Tobin Marks, auteur principal de l'étude à Northwestern, explique "avoir réussi à développer un catalyseur qui déconstruit ces polymères pour les ramener à leur forme originale afin de les réutiliser". Contrairement à d'autres catalyseurs qui nécessitent des conditions extrêmes ou des solvants toxiques, le catalyseur mis au point par l'équipe utilise des ions de lanthanide (L’UICPA définit comme lanthanide tout élément chimique parmi les quinze de...) et d'yttrium (L’yttrium est un élément chimique, de symbole Y et de numéro atomique 39....), permettant la dégradation du Nylon-6 sans laisser de sous-produits nocifs.

En plus de dégrader sélectivement le Nylon-6 sans perturber les matériaux environnants, ce catalyseur permet de récupérer 99 % des monomères originaux du plastique. Ces monomères pourraient ensuite être recyclés en produits de grande valeur, actuellement très recherchés pour leur résistance et leur durabilité. L'équipe, après avoir déposé un brevet pour ce nouveau processus, espère que d'autres partenaires industriels pourront utiliser leurs catalyseurs à grande échelle pour résoudre le problème mondial du plastique.
Page générée en 0.185 seconde(s) - site hébergé chez Contabo | English version
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique