Panneau solaire de l'ISS: réparation réussie ! (MàJ)
Publié par Michel le 04/11/2007 à 00:00
Source et illustrations: NASA / NASA TV
Lors de leur sortie extravéhiculaire de samedi, les spécialistes de mission Scott Parazynski et Doug Wheelock ont parfaitement réussi à réparer la déchirure du panneau solaire endommagé de la Station spatiale internationale (voir notre news (NeWS est un système de fenêtrage conçu par James Gosling (qui a contribué à Java) et introduit par Sun Microsystems à la fin des années 1980 n'a pas connu de succès mais mérite attention par...)). Leur excursion dans l'espace aura duré au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme....) 7 heures (L'heure est une unité de mesure  :) et 20 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon,...).


Une réparation à haut risque

Parazynski, harnaché à l'extrémité du bras robotisé de l'ISS, a effectué tous les travaux nécessaires sans difficulté notable en un peu moins de quatre heures. Wheelock guidait de l'extérieur le pilotage du bras commandé de l'intérieur de l'ISS par Stéphanie Wilson et Dan Tani.


Gros plan sur les déchirures du panneau solaire P6 4B

Arrivé à proximité du panneau, Parazynski a procédé à un examen minutieux de la déchirure tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en faisant une description détaillée de ses observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et...). Une caméra (Le terme caméra est issu du latin : chambre, pour chambre photographique. Il désigne un appareil de prise de vues animées, pour le cinéma, la télévision ou la...) fixée sur son casque permettait aux techniciens en sol de visualiser en direct les opérations. L'astronaute (Un astronaute est le nom donné à une personne qui voyage ou ayant voyagé dans l'espace. Le terme désigne généralement un professionnel, pilote ou passager d'un véhicule spatial. Youri Gagarine est en 1961 le...) a utilisé une sorte de perche en forme de crosse de hockey bricolée par les astronautes de la mission pour se maintenir à distance afin de le protéger de tout contact avec le panneau.


Le pilote de la navette George Zamka
montrant les câbles fabriqués par l'équipage

Parazynski a procédé à la réparation proprement dite en installant des câbles également fabriqués par l'équipage et terminés par des blocages à la manière de boutons de manchettes en les enfilant dans des trous existants sur le bords des panneaux afin d'éviter que les deux déchirures (une petite et une plus importante) ne s'étendent. Il a sectionné le câble de guidage des panneaux qui s'était coincé lors du déploiement et posé des renforts.


Document de travail de la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l'agence gouvernementale...) montrant
les câbles de renfort que devaient installer Parazynski

Ces opérations terminées, les opérateurs ont procédé à la finalisation du déploiement du panneau solaire qui était resté à 80% de sa course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) lors de l'incident. L'opération s'est déroulée très lentement, une demi baie du panneau à la fois, Parazynski étant resté sur place pour en surveiller de près le bon déroulement.

Tout s'étant correctement passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps...), l'astronaute a entrepris ensuite son long trajet de retour vers l'écoutille (Écoutille : Mot issu de l'espagnol Escotilla qui, en vieux français, a donné Écoste et enfin le mot que nous connaissons. Littéralement, ce mot...) d'entrée de la Station.

Cette réparation était vitale pour la suite de la construction de la Station spatiale (Une station spatiale, dans le domaine de l'astronautique, est une installation spatiale en orbite ou déposée sur un astre, ne disposant pas de moyens de propulsion autonomes ou ne disposant que de moyens de propulsion réduits, et...), en particulier pour l'arrivée du module européen Columbus en décembre prochain et du module japonais en début d'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) prochaine. Et ce, d'autant plus qu'un joint rotatif grippé empêche le bon positionnement (On peut définir le positionnement comme un choix stratégique qui cherche à donner à une offre (produit, marque ou enseigne) une position crédible, différente et...) par rapport au Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification...) d'un autre panneau solaire. L'équipage de l'ISS restant à bord après le départ prévu lundi de la navette Discovery devra prendre en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un...) la réparation de cet élément. Le retour sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande...) de la navette est prévu pour le 7 novembre.

Mise à jour 05/11/07:


Le panneau solaire une fois la réparation effectuée
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Voir d'autres photos dans les commentaires de la news.

Page générée en 1.808 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique