Du pétrole vert à partir d'algues microscopiques

Publié par Adrien le 16/04/2010 à 00:00
Source: BE Japon numéro 534 (1/04/2010) - Ambassade de France au Japon / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /62859.htm
Une équipe du Central Research Institute of Electric Power Industry (CRIEPI), en collaboration avec l'Organisation pour le Développement des Energies Nouvelles et des Technologies Industrielles (NEDO), a élaboré un nouveau procédé permettant de fabriquer du "pétrole brut (Le pétrole brut provient de l'exploitation d'un puits, à l'issue des traitements de...) vert (Le vert est une couleur complémentaire correspondant à la lumière qui a une longueur d'onde...)" à partir d'algues microscopiques. L'emploi de diméthyl éther (DME) dans le processus d'extraction des huiles permettrait de substantielles économies d'énergies par rapport à un procédé classique. Le pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de...) ainsi obtenu a un pouvoir calorifique de 10 950 cal/g (soit 45 792,9 J/g - de l'ordre du pouvoir calorifique de l'essence et du diesel).

Les algues microscopiques contiennent naturellement des huiles lourdes et légères qu'elles synthétisent par photosynthèse (La photosynthèse (grec φῶς phōs, lumière et...). C'est à partir de celles-ci qu'est produit le "pétrole brut vert". L'extraction des huiles est compliquée par le fait que les algues évoluent dans un milieu aquatique, et qu'elles présentent donc une forte teneur en eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les...). Jusqu'à présent, les algues étaient pressées ou essorées puis séchées au soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile...) ou dans un four (Un four est une enceinte maçonnée ou un appareil, muni d'un système de chauffage...), jusqu'à obtenir une poudre (La poudre est un état fractionné de la matière. Il s'agit d'un solide présent...). Ces procédés ne détruisaient pas la paroi des cellules, d'où la nécessité d'employer des solvants organiques pour "casser" ces parois et ainsi extraire les huiles. L'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) de ces processus, complexe, entrainait une grande consommation d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la...).

Le nouveau procédé du CRIEPI est basé sur l'emploi de DME de formule chimique CH3OCH3. Celui-ci présente la propriété se lier facilement avec les huiles, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) en se mélangeant partiellement à l'eau. Il peut donc traverser les parois des cellules (en grande partie constituées d'eau) pour se lier avec les huiles à extraire.

Dans leurs expériences, les chercheurs ont utilisé 6,65g d'algues préalablement essorées par centrifugation de manière à éliminer 9% de l'eau. Ils ont ensuite fait circuler pendant 11 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un...) du DME liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est...) à une température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et...) de 20°C, une pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée...) de 0,5 MPa, et un flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments...) de 10 cm3/minute. Ils ont extrait 0,24g de "pétrole brut vert" (soit 40,1% de la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...) de la matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses...) sèche). Le précédent procédé permettait d'en extraire seulement 0,6%. Le DME et les huiles sont séparés par détente ce qui provoque l'évaporation (L'évaporation est un passage progressif de l'état liquide à l'état gazeux. Elle est différente...) du solvant (son point (Graphie) d'ébullition (L’ébullition est la formation de bulles lors d’un changement violent d’un corps...) est à -23°C) qui est récupéré puis réutilisé. Il est également possible de l'évaporer sous forte pression à une température de 50°C.

Le CRIEPI pense pouvoir industrialiser son procédé d'ici deux ans.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.071 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique