Le phytoplancton arctique croît pendant la nuit polaire

Publié par Isabelle le 29/09/2020 à 09:30
Source: Université Laval
Les scientifiques ont longtemps cru que le phytoplancton ne pouvait croître en hiver dans l'océan Arctique en raison de l'épais couvert de neige et de glace qui recouvre ses eaux et de l'absence quasi totale d'ensoleillement. Cette idée reçue vient d'être mise à mal par une équipe de l'Université Laval (L’Université Laval est l'une des plus grandes universités au Canada. Elle a comme origine le Séminaire de Québec, fondé en 1663 et constitue ainsi le plus ancien établissement...), du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) de France, de l'Unité mixte internationale Takuvik et de Québec-Océan. En effet, dans un article publié par Science Advances, ces chercheurs montrent que le phytoplancton se développe dès le mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de février dans les eaux arctiques, même si elles sont alors complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à l'utilisateur de limiter la...) couvertes de glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) et que le soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type naine jaune, et...) monte à peine plus haut que l'horizon (Conceptuellement, l’horizon est la limite de ce que l'on peut observer, du fait de sa propre position ou situation. Ce concept simple se décline en physique, philosophie, littérature, et bien d'autres domaines :).


Cette photo, prise au mois de juin, montre l'ampleur du couvert de glace et de neige toujours présent sur les eaux de la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) de Baffin à la fin du printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le début de l'année) est l'une des quatre saisons des zones tempérées, précédant...) - Pacaline Bourgain

Cette équipe en a fait la démonstration (En mathématiques, une démonstration permet d'établir une proposition à partir de propositions initiales, ou précédemment démontrées à partir de propositions...) à l'aide de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) récoltées entre l'été 2017 et l'été 2019 à l'aide de quatre profileurs Argo (Dans la mythologie grecque, Argo (en grec ancien Αργ? / Arg?) était le nom du bateau à bord duquel Jason et les Argonautes naviguèrent depuis Iolcos pour...) déployés dans la mer de Baffin. Pendant cette période, ces appareils ont dérivé sous l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.), au gré des courants, enregistrant des données biogéochimiques et optiques sur l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à prendre une...) marin jusqu'à des profondeurs de 1000 mètres.

"Ces profileurs sont munis d'un système, développé par une équipe de Takuvik et du Laboratoire d'océanographie de Villefranche, qui leur permet d'éviter les collisions avec les glaces. Il s'agit d'une fonction indispensable, surtout au printemps, parce qu'ils doivent faire surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois...) pour transmettre les données qui ont été enregistrées pendant l'hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.)", précise le premier auteur de l'étude, le stagiaire postdoctoral Achim Randelhoff, du Département de biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une...) de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...) Laval.


Voici l'un des quatre profileurs Argo déployés dans la mer de Baffin par l'équipe de chercheurs. Ces instruments sont munis d'un système qui leur permet d'éviter d'entrer en collision avec des glaces lorsqu'ils font surface au printemps. Pacaline Bourgain

Les analyses des chercheurs montrent qu'il y a croissance du phytoplancton dès février, même sous un couvert total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme....) de glace. "En terme absolu, cette croissance est faible, mais elle dépasse la mortalité hivernale, de sorte qu'il y a un gain net de la biomasse ( En écologie, la biomasse est la quantité totale de matière (masse) de toutes les espèces vivantes présentes dans un milieu naturel donné. Dans le domaine de l'énergie, le terme de biomasse regroupe l'ensemble des...) du phytoplancton", précise le postdoctorant.

L'hiver arctique (L’Arctique est la région entourant le pôle nord de la Terre, à l’intérieur et aux abords du cercle polaire. Elle se situe à l'opposé de l'Antarctique. L'Arctique inclut une partie du Canada, du...) ne serait donc pas une période de dormance pour les organismes à la base de la chaîne alimentaire (Une chaîne alimentaire est une suite d'êtres vivants dans laquelle chacun mange celui qui le précède. Le premier maillon d'une chaîne est très souvent un végétal chlorophyllien. Dans les mers et...) marine, poursuit-il. "La croissance hivernale que nous avons observée pourrait être la clé de la survie du phytoplancton dans ces milieux hostiles et elle pourrait préparer le terrain aux efflorescences de phytoplancton qui surviennent dès la fonte des glaces dans l'Arctique."

"Cela démontre à quel point ces organismes peuvent être efficaces pour capter les moindres photons (En physique des particules, le photon est la particule élémentaire médiatrice de l'interaction électromagnétique. Autrement dit, lorsque deux particules chargées électriquement interagissent, cette...) qui se rendent jusqu'à eux. - Achim Randelhoff."

Cette étude démontre aussi la merveilleuse capacité d'adaptation du phytoplancton arctique, signale Achim Randelhoff. "La luminosité (La luminosité désigne la caractéristique de ce qui émet ou réfléchit la lumière.) dans les eaux arctiques en février est excessivement faible. Certaines espèces de phytoplancton semblent tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) de même parvenir à faire de la photosynthèse (La photosynthèse (grec φῶς phōs, lumière et σύνθεσις sýnthesis, composition) est le processus...) dans ces conditions extrêmes. Cela démontre à quel point ces organismes peuvent être efficaces pour capter les moindres photons qui se rendent jusqu'à eux."

L'article de Science Advances est signé par Achim Randelhoff, Léo Lacour, Claudie Marec, Édouard Leymarie, José Lagunas, Xiaogang Xing, Gérald Darnis, Christophe Penkerc'h, Makoto Sampei, Louis Fortier, Fabrizio D'Ortenzio, Hervé Claustre et Marcel Babin.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.078 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique