Pluton perdra-t-il son statut de planète ?
Publié par Michel le 04/07/2006 à 00:00
Source: BNSC
Illustration: Max Planck Institute for Radio Astronomy
Lors de sa conférence au mois d'août prochain, l'Union Astronomique Internationale (IAU) devra prendre une décision qui pourrait faire perdre à Pluton son statut de planète. Pour la première fois, l'organisation définira officiellement le mot "planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que...)", qui est cause de beaucoup de débats et de discussions dans le monde (Le mot monde peut désigner :) de l'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés physiques et chimiques. Elle ne doit pas être confondue avec la...). Un seul point (Graphie) semble mettre tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) le monde d'accord: dans tous les cas, il n'y a pas neuf planètes dans le Système Solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets définis gravitant autour de lui (autrement dit, notre système planétaire) :...).

Les débats se sont envenimés lors de la découverte d'une 10ème planète potentielle, temporairement appelée 2003 UB313 en janvier 2005. Ce nouveau candidat au titre de planète est plus grand que Pluton (Pluton, dont la désignation officielle est (134340) Pluton, est la deuxième plus grande planète naine connue du système solaire et le 10e plus grand astre connu orbitant le Soleil....). Le problème auquel doit désormais faire face l'IAU est de décider si ce nouvel astre est une planète ou pas. Pluton quant à lui, est une planète peu commune car il est essentiellement constitué de glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) et est plus petit que notre propre Lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474 km....).


Un groupe d'astronomes plaide pour un Système Solaire à huit planètes, dont ni Pluton ni 2003 UB313 n'appartiendraient à la catégorie planète ; mais d'autres plaident pour une définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions nominales.) plus spécifique de cette notion.

Parmi ces derniers, le Dr Marc Buie, de l'observatoire de Lowell en Arizona et spécialiste de la Ceinture de Kuiper (La ceinture de Kuiper (parfois appelée ceinture d'Edgeworth-Kuiper, ['kœj.pər] en néerlandais), est une zone du système solaire s'étendant au-delà de l'orbite de Neptune, entre 30 et 55 unités...), a proposé une définition planétaire (Un planétaire désigne un ensemble mécanique mobile, figurant le système solaire (le Soleil et ses planètes) en tout ou partie....) précise qu'il aimerait voir adopter par l'IAU. "Je pense que la définition d'une planète devrait être la plus simple possible, aussi j'ai proposé deux critères", indique-t-il. "Le premièr est de ne pas être assez grand pour brûler sa propre matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La matière occupe de l'espace et...), ce que fait une étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus proche de la Terre.). A l'autre extrémité, je pense que la frontière (Une frontière est une ligne imaginaire séparant deux territoires, en particulier deux États souverains. Le rôle que joue une frontière peut fortement...) entre une planète et un autre corps devrait être: est-ce que la gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) de l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être...) est plus intense que les forces entre les diverses parties matérielles de l'objet ? C'est une manière 'soutenue' de demander si l'astre est rond ( Le mot rond caractérise et par abus de langage désigne un cercle ou une sphère. En argot, un rond c'est un sou. Une affaire rondement menée est une affaire traitée rapidement en ayant passé...)". Cette définition pourrait conduire à un système solaire possédant au moins 20 planètes, y compris Pluton, 2003 UB313, et beaucoup d'objets précédemment classifiés comme des lunes ou des astéroïdes.

Une autre solution possible au débat (Un débat est une discussion (constructive) sur un sujet, précis ou de fond, annoncé à l'avance, à laquelle prennent part des individus ayant des avis, idées, réflexions ou opinions divergentes pour...) serait de présenter de nouvelles catégories de planètes. Mercure, Vénus, la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes....) et Mars seraient "les planètes rocheuses". Les géantes gazeuses Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune seraient dans une deuxième catégorie...

Quels que soient les résultats des débats, une seule chose peut être tenue pour certaine: en septembre 2006 il n'y aura plus juste neuf planètes dans notre Système Solaire.

Page générée en 0.233 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique