Prévenir les invasions extraterrestres

Publié par Adrien le 06/12/2021 à 09:00
Source: Université McGill
La recherche de la vie extraterrestre est une aventure passionnante qui pourrait donner lieu à de prodigieuses découvertes dans un avenir assez rapproché. Cela dit, les agences spatiales du monde entier, dont la NASA et l'Agence spatiale européenne, sont depuis longtemps conscientes des risques de contamination biologique et ont mis en place des politiques de protection planétaire (Un planétaire désigne un ensemble mécanique mobile, figurant le système solaire...). Face à l'augmentation du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de missions spatiales, notamment celles visant à rapporter des échantillons sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...), une nouvelle étude dirigée par un chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la...) de l'Université McGill (L’Université McGill, située à Montréal au Québec, est une des...) préconise les collaborations entre astrobiologistes et biologistes de l'invasion pour renforcer la biosécurité (La question de la biosécurité est abordée et définie par le « Protocole sur la...) planétaire.


Le Radiotélescope Very Large Array en configuration D. Ce radiotélescope participe à la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue...) d'une vie extraterrestre (La vie extraterrestre désigne toute forme de vie existant ailleurs que sur la planète...).

Selon un article récent paru dans BioScience, les missions spatiales vers Mars, d'autres planètes et d'autres lunes comportent des risques de contamination biologique, tant pour la Terre que pour les planètes de destination. Les auteurs de l'article, qui porte sur une étude dirigée par l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la...) McGill et menée en collaboration avec des chercheurs spécialisés en invasions biologiques, en astrobiologie et en biosécurité, soutiennent que la biosécurité planétaire devrait s'appuyer sur les connaissances acquises grâce aux sciences de l'invasion.

Exploration spatiale: risques de contamination pour les écosystèmes terrestres et extraterrestres

"La probabilité (La probabilité (du latin probabilitas) est une évaluation du caractère probable d'un...) qu'un organisme extraterrestre vivant voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel...) clandestinement, parvienne sans encombre sur Terre, puis s'y implante, est assez faible", affirme Anthony Ricciardi, auteur principal de l'article et professeur d'écologie de l'invasion et d'écosystèmes aquatiques à l'Université McGill. "Mais il faut renforcer les approches actuelles en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses...) de biosécurité pour faire face à ces dangers, à mesure que la fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un...) et l'échelle des missions spatiales augmentent."

L'exploration spatiale présente également un risque de contamination des écosystèmes extraterrestres. En effet, une grande variété de souches microbiennes extrêmement résistantes aux rayonnements ionisants, à la dessiccation et aux désinfectants chimiques a été découverte dans les salles blanches de la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de...), où sont assemblés les vaisseaux spatiaux. L'article recommande de traiter les planètes et lunes susceptibles d'abriter de la vie (La vie est le nom donné :) comme des systèmes insulaires, à l'instar des îles océaniques et des zones isolées de la Terre (comme Hawaï (Hawaï ou Hawaii (en hawaïen : Hawai‘i ; en anglais : Hawaii) est un...), l'Australie (L’Australie (officiellement Commonwealth d’Australie) est un pays de...) ou l'Antarctique), dont les écosystèmes se sont révélés extrêmement sensibles aux effets de l'importation d'espèces exotiques envahissantes.

Les clés de la biosécurité: détection précoce et réaction rapide Les chercheurs affirment que, bien que la probabilité de tels événements soit infime, la biosécurité planétaire devrait s'appuyer sur les connaissances acquises par les sciences de l'invasion. Ils recommandent d'adapter les protocoles de détection précoce, d'évaluation des risques, de réaction rapide et de confinement actuellement utilisés pour les espèces envahissantes sur Terre en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et...) de faire face aux contaminants extraterrestres potentiels. Les chercheurs soulignent l'importance de la détection précoce et de la réaction rapide, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) particulièrement dans la prévention (La prévention est une attitude et/ou l'ensemble de mesures à prendre pour éviter...) de la propagation de contaminants biologiques extraterrestres.

"La détection précoce pourrait être facilitée par les nouvelles technologies de séquençage (En biochimie, le séquençage consiste à déterminer l'ordre linéaire des...) de l'ADN", ajoute Anthony Ricciardi. Associées à des bases de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) soigneusement entretenues sur les organismes présents dans les salles blanches, ces technologies permettraient d'identifier toute espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type »...) envahissante en éliminant les espèces qui auraient pu être introduites accidentellement sur d'autres planètes lors de missions spatiales antérieures. Cette possibilité est envisageable pour la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de...) Mars, qui a été visitée par plus de deux douzaines de vaisseaux spatiaux à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...)."

Les chercheurs concluent que la recherche de la vie au-delà de notre planète peut donner lieu à d'immenses découvertes, mais qu'il convient d'améliorer les approches actuelles en matière de biosécurité pour se prémunir contre tout danger lié aux espèces extraterrestres, à mesure que la fréquence et l'ampleur des missions spatiales augmentent.

Publication:
"Planetary biosecurity: applying invasion science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire...) to prevent biological contamination from space travel", par Anthony Ricciardi, Phillip Cassey, Stefan Leuko et Andrew P. Woolnough, a été publié dans BioScience.
DOI: https://doi.org/10.1093/biosci/biab115
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.058 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique