La puissance des soins infirmiers
Publié par Adrien le 23/03/2018 à 00:00
Source: Nathalie Kinnard - Université Laval
Derrière chaque geste infirmier se cache des heures de recherche scientifique. C'est le constat qui ressort de la table ronde "Au-delà des apparences: les soins infirmiers", qui a eu lieu au Cercle le 20 mars à l'occasion du 50e anniversaire de l'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les...) des soins infirmiers à l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et...) Laval. Quatre professeurs de la Faculté des sciences infirmières, accompagnés de patients, de proches aidants et d'intervenants cliniques, sont venus présenter des cas concrets de soins que la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que...) et la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) ont pu améliorer.

Philippe Voyer, professeur et directeur du programme de premier cycle à la Faculté, a abordé les soins aux personnes âgées. Sa présentation a commencé par le témoignage d'une proche aidante sur l'hospitalisation de sa soeur atteinte de troubles cognitifs. La dame a raconté à quel point (Graphie) sa soeur était désorganisée sur le plan cognitif pendant son séjour à l'hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être...): désorientation spatiale, humeur dépressive, anxiété (L'anxiété est pour la psychiatrie phénoménologique biologique et comportementale, un état d'alerte, de tension psychologique et somatique, en rapport...) de séparation (D'une manière générale, le mot séparation désigne une action consistant à séparer quelque chose ou son résultat. Plus particulièrement il...), besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les...) affectif important... La situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus général afin de le qualifier à...) pour l'équipe de soins était chaotique, et les proches vivaient de la détresse psychologique.

L'infirmier (Un infirmier ou une infirmière, du latin in-firmus (« qui n'est pas ferme, au moral comme au physique » ou « qui s'occupe des infirmes »...) Stéphane Bouffard est venu ensuite expliquer comment il est intervenu dans la situation en utilisant des méthodes développées par Philippe Voyer pour réduire les symptômes de la patiente. "Il s'agit d'une intervention non pharmacologique basée sur des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) scientifiques. Un arbre (Un arbre est une plante terrestre capable de se développer par elle-même en hauteur, en général au delà de sept mètres. Les arbres acquièrent une structure rigide...) décisionnel propose un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude...) de choix de stratégies, présentés sous la forme d'un graphique facile et simple à utiliser", précise le professeur Voyer. Ainsi, l'infirmier Bouffard a notamment utilisé la validation, l'écoute (Sur un voilier, une écoute est un cordage servant à régler l'angle de la voile par rapport à l'axe longitudinal du voilier et en conséquence l'angle d'incidence du vent sur la voile. Il y a...) active adaptée et une poupée pour combler les besoins affectifs de la dame et diminuer son anxiété. Celle-ci est devenue plus calme et collaborait mieux aux soins. L'équipe médicale a pu ainsi lui donner son congé de l'hôpital pour qu'elle retourne dans son milieu de vie (La vie est le nom donné :). "Les gens voient souvent la science derrière les médicaments, mais il y en a également beaucoup derrière les gestes des infirmiers", souligne le professeur Voyer.

Sa collègue Diane Tapp, professeure spécialisée en soins de fin de vie, est du même avis (Anderlik-Varga-Iskola-Sport (Anderlik-Varga-Ecole-Sport) fut utilisé pour désigner un projet hongrois de monoplace de sport derrière lequel se cachait en fait un monoplace de chasse destiné au...). "Tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) geste infirmier est pensé et évalué." Dans le domaine des soins palliatifs, cependant, il y a encore beaucoup de recherche à faire. C'est pourquoi la chercheuse a documenté les problèmes liés à l'accompagnement des patients en fin de vie. Elle travaille, en collaboration avec des intervenants cliniques, à évaluer un outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la...) pour dépister les lésions de pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) qui apparaissent quand un patient (Dans le domaine de la médecine, le terme patient désigne couramment une personne recevant une attention médicale ou à qui est prodigué un soin.) reste longtemps alité et leurs facteurs de risque. Elle a également amélioré la surveillance de la douleur (La douleur est la sensation ressentie par un organisme dont le système nerveux détecte un stimulus nociceptif. Habituellement, elle correspond à un signal d'alarme de l'organisme pour signifier une remise en cause de son...) et de la sédation (La sédation (du latin sedatio) est un apaisement au moyen d'un sédatif (sédation de la douleur).). "Souvent, les patients sont trop faibles ou trop en douleur pour partager leurs malaises. On a analysé et déterminé les signes comportementaux qui trahissent la douleur, comme les mouvements des sourcils (Les sourcils sont des poils qui poussent sur l'arcade sourcilière, situés au-dessus des yeux dans un visage humain. Ils servent à protéger les yeux du soleil, de la pluie et...), le visage crispé", explique-t-elle.

La présentation de Diane Tapp a été précédée par une vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à...) présentant, entre autres, une proche aidante qui a accompagné deux de ses soeurs et son beau-frère en fin de vie. La dame témoigne du problème d'embarras pulmonaire (Les pulmonaires sont des plantes de la famille des Boraginacées appartenant au genre Pulmonaria. Elles doivent leur nom au fait que, selon les Romains, leur racine était censée...) qui affecte souvent les gens peu de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) avant de mourir. "Ce sont notamment les travaux d'une infirmière qui ont permis de démystifier ce problème qui inquiétait beaucoup les proches aidants. La recherche a montré qu'il s'agit d'un genre de ronflement qui ne fait pas souffrir les patients. Les intervenants cliniques sont maintenant capables de bien expliquer la situation aux proches du malade", révèle Diane Tapp.

La table ronde, animée par Clémence Dallaire, vice-doyenne aux études supérieures et à la recherche, a également mis de l'avant les expertises des professeurs Bernard Roy en santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) communautaire et de Maria Cecilia Gallani en soins critiques et cardiovasculaires. "Il faut aller au-delà des clichés de l'infirmier et de l'infirmière gentils et humains. Les soins de santé (Les soins de santé relèvent des sciences appliquées. Ils se centrent sur la santé de l'Homme ou de l'animal. Ils impliquent non seulement la recherche, l'étude et la connaissance de la...), c'est plus que des qualités altruistes; c'est plus qu'une vocation. Les soins infirmiers sont basés sur des connaissances et un savoir qui contribuent à l'excellence des soins de santé", résume Clémence Dallaire.
Page générée en 0.465 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique