Des puissants cancérigènes naturels découverts dans ces aliments quotidiens

Publié par Redbran le 16/06/2024 à 08:00
Source: Food Research International
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Une récente étude menée par l'Université de São Paulo (USP) dévoile des niveaux alarmants de mycotoxines dans les farines et riz domestiques, potentiellement dangereux pour les enfants et adolescents.


Image d'illustration Pixabay

Ces substances toxiques, produites par des champignons, sont omniprésentes dans les échantillons analysés et présentent des risques sanitaires considérables. La recherche, soutenue par la FAPESP et publiée dans Food Research International, est la première du genre au Brésil à utiliser des biomarqueurs pour caractériser les risques alimentaires liés aux mycotoxines.

Les auteurs soulignent que l'exposition alimentaire aux mycotoxines peut engendrer divers problèmes de santé, particulièrement chez les jeunes. Le professeur Carlos Augusto Fernandes de Oliveira, coordinateur de l'étude, met en garde contre six mycotoxines spécifiques: les aflatoxines, les fumonisines, la zéaralénone, la toxine T-2, le déoxynivalénol et l'ochratoxine A, toutes détectées à des niveaux préoccupants dans les échantillons de nourriture.

Les mycotoxines identifiées, notamment l'aflatoxine B1, sont parmi les cancérigènes naturels les plus puissants. Découverte dans les années 1960, cette substance peut endommager l'ADN des animaux, provoquant des mutations génétiques à l'origine de carcinomes hépatiques. De plus, les mycotoxines peuvent induire une immunosuppression, des problèmes reproductifs et des malformations chez les embryons et fœtus.

Les méthodes d'analyse, comme la chromatographie liquide ultra-performante couplée à la spectrométrie de masse en tandem (UPLC-MS/MS), ont révélé que 230 échantillons alimentaires issus de 67 foyers contenaient des niveaux toxiques de ces substances. Les résultats ont montré que des niveaux élevés de déoxynivalénol, surnommé vomitoxine pour ses effets irritants sur le système digestif, sont présents dans les aliments des enfants.


Image d'illustration Pixabay

L'étude entame une seconde phase pour évaluer plus précisément le niveau de contamination. Des échantillons d'urine sont analysés pour détecter la présence de biomarqueurs, ce qui permettra de mieux comprendre l'exposition aux mycotoxines et d'anticiper leurs effets potentiels sur la santé.

Comment ces substances sont-elles apparues dans la farine et le riz ?

Les mycotoxines, substances toxiques produites par des champignons, apparaissent dans les aliments tels que la farine et le riz principalement à cause de mauvaises conditions de stockage. Lorsque ces aliments sont conservés dans des environnements humides ou infestés par des insectes, les champignons ont les conditions idéales pour se développer et produire des toxines.

Voici quelques facteurs principaux qui favorisent l'apparition de mycotoxines dans la farine et le riz:

1. Humidité élevée: Les champignons prolifèrent dans des environnements humides. Si les grains ne sont pas stockés dans des conditions sèches, l'humidité résiduelle peut favoriser la croissance des champignons et la production de mycotoxines.

2. Températures inappropriées: Les températures chaudes combinées à une humidité élevée augmentent le risque de contamination. Les champignons se développent mieux dans ces conditions.

3. Invasion d'insectes: Les insectes peuvent endommager les grains, créant des brèches où les champignons peuvent s'installer. De plus, les excréments d'insectes peuvent eux-mêmes contenir des spores fongiques.

4. Mauvaise gestion post-récolte: Après la récolte, si les grains ne sont pas séchés rapidement et correctement, ils peuvent rester humides, ce qui favorise la croissance fongique.

5. Problèmes de transport et de stockage: Durant le transport ou le stockage, si les grains sont exposés à la pluie ou stockés dans des entrepôts non ventilés et humides, le risque de contamination par les mycotoxines augmente.

Pour réduire le risque de contamination par les mycotoxines, il est essentiel de stocker les aliments dans des conditions sèches, bien ventilées et à des températures contrôlées, tout en protégeant les stocks des insectes. Les pratiques de séchage appropriées post-récolte sont également cruciales pour prévenir l'accumulation d'humidité.
Page générée en 0.171 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise