Rare: une nouvelle étoile bientôt visible dans le ciel

Publié par Adrien le 06/06/2024 à 13:00
Source: arXiv
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Cet été, une nouvelle étoile devrait devenir visible dans notre ciel nocturne. T Coronae Borealis, surnommée la "Blaze Star", promet un phénomène astronomique rare.


Vue d'artiste d'une naine blanche capturant la matière de sa partenaire géante rouge.
Crédit: NASA/CXC/M.Weiss

Située à 3 000 années-lumière, T Coronae Borealis est une nova récurrente. Ces systèmes binaires, composés d'une géante rouge et d'une naine blanche, se distinguent par des explosions périodiques. Tous les 80 ans environ, la Blaze Star connaît une augmentation spectaculaire de luminosité. La dernière explosion de ce type date de 1946.

Les astronomes prévoient que T Coronae Borealis pourrait passer de la magnitude +10 (invisible à l'œil nu) à +2 d'ici septembre 2024, atteignant ainsi une brillance comparable à celle de l'étoile Polaire. Pour repérer cette étoile, il faudra observer la constellation de la Couronne Boréale, située entre Boötes et Hercule.

La Blaze Star doit son comportement exceptionnel à l'interaction entre ses deux étoiles constitutives. La géante rouge transfère périodiquement de la matière vers la naine blanche, provoquant une explosion lorsque cette matière atteint une masse critique. Ce phénomène, suivi d'une intense émission de lumière, en fait un sujet de fascination pour les astronomes.

Depuis 2015, T Coronae Borealis a montré des signes d'augmentation de luminosité, suivis d'un assombrissement en mars 2023. Ce schéma est similaire à celui observé avant les explosions de 1866 et 1946, suggérant une nouvelle explosion imminente.


Une illustration d'un système binaire comme T Coronae Borealis, également connue sous le nom de Blaze Star.
Crédit: NASA's Goddard Space Flight Center

Lorsque l'explosion se produira, T Coronae Borealis devrait être visible à l'œil nu pendant plusieurs jours. Cette occasion unique permettra à tous, munis de jumelles ou de petits télescopes, d'observer une nova récurrente en pleine activité.

Magnitude stellaire: une échelle pour mesurer la luminosité des étoiles

La magnitude stellaire est une échelle logarithmique utilisée en astronomie pour quantifier la luminosité des étoiles et d'autres objets célestes. Cette échelle, inventée par l'astronome grec Hipparque au IIe siècle avant notre ère, repose sur le principe que les étoiles les plus brillantes ont une magnitude plus faible.

Sur cette échelle, chaque diminution de 1 point de magnitude correspond à une augmentation de luminosité d'environ 2,5 fois. Ainsi, une étoile de magnitude 1 est environ 2,5 fois plus lumineuse qu'une étoile de magnitude 2, et 100 fois plus lumineuse qu'une étoile de magnitude 6. Les magnitudes peuvent également être négatives pour les objets extrêmement lumineux: par exemple, la magnitude apparente du Soleil est de -26,7, tandis que celle de la pleine Lune est de -12,6.


Image Wikimedia

Il existe deux types de magnitude: la magnitude apparente et la magnitude absolue. La magnitude apparente mesure la luminosité d'un objet tel qu'il est vu de la Terre, sans tenir compte de la distance. En revanche, la magnitude absolue mesure la luminosité intrinsèque d'un objet, standardisée à une distance de 10 parsecs (environ 32,6 années-lumière).

L'utilisation de la magnitude stellaire permet aux astronomes de comparer la luminosité des étoiles et autres objets célestes de manière cohérente, facilitant ainsi l'étude de l'Univers.
Page générée en 0.259 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise