La réalité augmentée fait son entrée dans le secteur de la construction
Publié par Redbran le 08/05/2019 à 14:00
Source: © Union européenne, [2019] / CORDIS
Les chantiers de construction sont souvent chaotiques, désorganisés et sales, ce qui complique le suivi de la progression des installations. L'intégration d'éléments virtuels dans ces sites devrait offrir aux entrepreneurs, aux architectes, aux promoteurs ou à leurs clients une impression beaucoup plus réaliste de la conception du bâtiment.


© Projet INSISTER

Le secteur du bâtiment représente 40 % de la consommation énergétique de l'UE. Le projet Energy Efficient Buildings, une initiative conjointe de la Commission européenne et du secteur de la construction, a été lancé pour réduire de 50 % la consommation énergétique prévue dans les bâtiments d'ici 2030, en utilisant les meilleures pratiques et technologies actuelles.

Les bâtiments sont rarement à la hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) des attentes les concernant en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état...) d'efficacité et de qualité énergétiques. Le projet INSITER, financé par l'UE, a été mis en place pour combler le fossé entre les économies d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) prévues et réelles des bâtiments à haute efficacité énergétique (En physique et ingénierie mécanique, l'efficacité énergétique (ou efficacité thermodynamique) est un nombre sans dimension, qui est le rapport entre ce qui peut être récupéré...) basés sur l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) d'éléments préfabriqués. INSITER a présenté un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un...) d'outils et de méthodologies avancés qui empêchent ou minimisent de manière significative les pertes d'énergie causées par un assemblage défectueux des éléments du bâtiment ou des installations défaillantes des systèmes mécaniques, électriques et de plomberie (La plomberie est une spécialité de l'ingénieur en Mécanique appliquée au bâtiment et du plombier spécialisé, regroupant l'ensemble...) pendant la phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) de construction. "Nos concepts tournés vers l'avenir reposent sur des processus d'inspection sur site pendant la phase de construction, par opposition à l'approche traditionnelle post-inspection", explique André van Delft, PDG et fondateur de DEMO (DEMO (pour DEMOnstration Power Plant) est un projet de réacteur nucléaire à fusion qui devrait être construit pour succéder au réacteur expérimental de fusion nucléaire ITER (un acronyme pour International...) Consultants, la société néerlandaise qui a coordonné INSITER.

Un examen en temps réel de la construction des bâtiments

Il est vrai que la réalité augmentée (La notion de réalité augmentée désigne les systèmes (au sens informatique) qui rendent possible la superposition d'un modèle...) se rencontre plus fréquemment dans les industries du divertissement et du jeu vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à...). Son application présente pourtant de nombreux avantages pour le secteur de la construction. Disposer d'un accès instantané à une base de données (En informatique, une base de données (Abr. : « BD » ou « BDD ») est un lot d'informations stockées dans un dispositif informatique....) numérisée permet aux inspecteurs de comparer avec précision ce qui est construit par rapport au modèle BIM (modélisation des informations d'une construction). Les éléments problématiques sont ainsi plus faciles à identifier et les problèmes graves peuvent être détectés et résolus de manière instantanée.

"Le caractère innovant d'INSITER réside essentiellement dans le développement d'outils intuitifs et économiques d'auto-inspection grâce à l'usage de la réalité augmentée. Contrairement à la réalité virtuelle (La réalité virtuelle est une simulation informatique interactive immersive, visuelle, sonore et/ou haptique, d’environnements réels ou imaginaires.), qui crée un environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...) totalement nouveau et indépendant du monde (Le mot monde peut désigner :) réel, la réalité augmentée se base sur un modèle 3D et le combine avec les informations provenant du bâtiment en temps réel", note M. van Delft. Combiner les modèles architecturaux virtuels avec la réalité du chantier améliore l'efficacité et la précision, limite les erreurs et permet d'économiser du temps, de l'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.) et des ressources. "Par ailleurs, la réalité augmentée peut être intégrée à des applications mobiles qui effectuent des calculs de triangulation (En géométrie et trigonométrie, la triangulation est une technique permettant de déterminer la position d'un point en mesurant les angles entre ce point et d'autres points de référence dont la position est connue,...) à partir d'informations géospatiales, des systèmes de positionnement (On peut définir le positionnement comme un choix stratégique qui cherche à donner à une offre (produit, marque ou enseigne) une position crédible, différente et attractive...) global et d'intérieur, permettant aux utilisateurs d'y accéder sur des smartphones ou des tablettes", ajoute M. van Delft.

Des modèles informatiques 3D intelligents

Même la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) de visualisation la plus sophistiquée dépend de la qualité des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) sur lesquelles elle est basée. C'est là que la BIM entre en jeu.

L'outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions entreprises, par une plus grande rentabilisation de...) de BIM aide à créer et à gérer les informations, permettant aux équipes d'utiliser un système cohérent de modèles informatiques 3D ainsi que les informations pertinentes qu'il contient, plutôt que des ensembles séparés de documents ou de plans. Le fait de disposer de la même compréhension spatiale de l'environnement bâti permet aux architectes, aux entrepreneurs et aux ingénieurs en structures de travailler en collaboration plus étroite lorsqu'ils accèdent à la conception et la mettent à jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par...), ce qui réduit les coûts liés aux défaillances.

INSITER offre aux utilisateurs la possibilité d'afficher des données de planification (La planification est la programmation d'actions et d'opérations à mener) améliorées provenant d'instruments de mesure et de diagnostic (Le diagnostic (du grec δι?γνωση, diágnosi, à partir de δια-, dia-, „par, à travers, séparation,...), en les intégrant à la BIM. Il s'agit notamment des données recueillies grâce à des scanners laser (Un laser est un appareil émettant de la lumière (rayonnement électromagnétique) amplifiée par émission stimulée. Le terme laser provient de l'acronyme...) 3D, des caméras thermiques et des détecteurs acoustiques et de vibrations, lors des activités de démonstration (En mathématiques, une démonstration permet d'établir une proposition à partir de propositions initiales, ou précédemment démontrées à partir de propositions...) sur le terrain d'INSITER. Les membres du projet ont mis à jour les modèles informatiques tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) au long du cycle de vie (La vie est le nom donné :) des bâtiments, même après la fin de leur construction, pour évaluer la qualité de la maintenance.

Parmi les cas de démonstration figuraient l'extension d'un centre de soins en Allemagne, en surélevant son toit (Le toit est la structure couvrant la partie supérieure d'un édifice, permettant principalement de protéger son intérieur contre les...), la rénovation d'un complexe scolaire en Italie, la surveillance des performances d'un immeuble de bureaux récemment construit en Espagne et la rénovation d'un bâtiment universitaire aux Pays-Bas.

En combinant plusieurs technologies de pointe, l'application d'INSITER a pu réduire de manière considérable le déséquilibre entre la performance énergétique prévue lors des phases de conception et celle réelle lors de la mise en service d'un bâtiment. Cela devrait permettre d'éviter des erreurs coûteuses tout en garantissant une bonne qualité de construction ainsi que des économies d'énergie optimales tout au long du cycle de vie du bâtiment.

Pour plus d'information voir:
- Projet INSITER
Page générée en 0.270 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique