Des robots peuvent-ils raisonner comme des scientifiques ?
Publié par Michel le 03/04/2009 à 00:00
Source: Science, AAAS & EurekAlert
Illustration: RIKEN, BMC
Des robots pourraient remplacer les chercheurs au laboratoire, du moins dans une certaine mesure.

Ross King, de l'Université du Pays de Galles à Aberystwyth, et ses collègues ont construit un robot appelé ADAM qui peut non seulement effectuer des expériences sur le métabolisme (Le métabolisme est l'ensemble des transformations moléculaires et énergétiques qui se déroulent de manière ininterrompue dans la...) des levures avec très peu ou pas d'intervention humaine mais aussi faire un raisonnement sur les résultats et prévoir les prochaines manipulations à faire. Le robot (Un robot est un dispositif mécatronique (alliant mécanique, électronique et informatique) accomplissant automatiquement soit des tâches...) est conçu pour combler les lacunes concernant les enzymes présentes dans la description bioinformatique du métabolisme et du génome (Le génome est l'ensemble du matériel génétique d'un individu ou d'une espèce codé dans son ADN (à l'exception de certains virus dont le génome est porté par des molécules d'ARN). Il...) qui a servi à le programmer. ADAM a déjà réussi à identifier des enzymes qui opèrent bien dans le métabolisme de la levure (Une levure est un champignon unicellulaire apte à provoquer la fermentation des matières organiques animales ou végétales. Les levures sont employées pour la fabrication du vin, de la bière, des...) comme les chercheurs ont pu ensuite le vérifier.

Dans une seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une mesure...) étude, Michael Schmidt et Hod Lipson de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment où les...) Cornell à Ithaca, ont utilisé un algorithme, qui n'était pas basé sur des connaissances de physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne...), de cinématique (En physique, la cinématique est la discipline de la mécanique qui étudie le mouvement des corps, en faisant abstraction des causes du...) ou de géométrie (La géométrie est la partie des mathématiques qui étudie les figures de l'espace de dimension 3 (géométrie euclidienne) et, depuis le...), pour rechercher des équations mathématiques capables d'expliquer des systèmes physiques tels que le balancement d'un pendule (Le mot pendule (nom masculin) nous vient d'Huygens et du latin pendere. Il s'agit donc à l'origine d'un système oscillant sous l'effet de la pesanteur. Parmi les célèbres pendules, c'est...). Les scientifiques doivent cependant encore intervenir pour reconnaître les lois physiques décrites sous forme mathématique (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide de raisonnements logiques sur des concepts tels que les nombres, les figures, les...) et expliquer leur signification. Un article de la revue Science commente ces deux travaux.


Le robot RI-MAN, conçu pour imiter l'attention humaine
Page générée en 0.181 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique